Ayutthaya, l'ancienne capitale du Royaume de Siam

Ancienne capitale du royaume de Siam, Ayutthaya est aujourd’hui une cité touristique que l’on peut découvrir sur une journée ou plus au départ de Bangkok. Gigantesque musée à ciel ouvert avec ses palais, ses temples, ses monastères et ses grandes statues de Bouddha, Ayutthaya nous plonge irrémédiablement de l’histoire de la Thaïlande. Son riche patrimoine culturel lui a d’ailleurs offert une place sur la liste de patrimoine mondial de l’Unesco.

Histoire

Ayutthaya tire son nom d’une ville indienne nommée Ayodhya qui appartenait à Rāma. Cette appellation vient du sanskrit qui se traduit par « qui ne peut être conquis ».

La cité fut édifiée en 1350 et celle-ci devint la seconde capitale du royaume de Siam après Sukhothai. Sa superficie faisait plus de 289 ha. Pour la fortifier, elle a été construite sur une île entourée par les eaux du fleuve Chao Phraya et celui de Pa Sak.

Ayutthaya connut son apogée entre le XIV e siècle et XVIII e siècles. Entre ces périodes, la cité comptait près d’un million d’habitants. En outre, sa position stratégique lui permettait d’être épargnée par les inondations saisonnières. Il s’agissait de l’une des agglomérations les plus importantes et les plus cosmopolites ayant existé. D’ailleurs, cette ville était même considérée comme étant le centre mondial de la diplomatie et du commerce. Elle permettait alors d’accroître les échanges commerciaux entre le monde oriental et occidental.

Les attaques birmanes à Ayutthaya

Ayutthaya fut assaillie pour la première fois par les forces militaires du roi birman Bayinnaung en 1569. Plus tard en 1767, d’autres éléments de l’armée birmane conduits par le roi Hsinbyushin (de la dynastie Konbaung) ont envahi la cité et suite à cette attaque, la ville fut presque entièrement détruite. Les habitants de l’époque ont dû déserter les lieux. Les ruines restantes visibles sur place sont, en majorité des temples qui ne furent jamais reconstruits. Ce sont ces vestiges archéologiques qui, plus tard, constitueront le parc historique d’Ayutthaya.

Découvrir les vestiges d’Ayutthaya

Située à 1h30 de route de Bangkok, on se rend souvent à Ayutthaya le temps d’une journée pour découvrir ses vestiges du passé et son riche patrimoine culturel. Néanmoins, il peut être intéressant de s’y arrêter au moins deux jours pour profiter de l’ambiance mystérieuse de la cité et découvrir les autres trésors qu’elle cache.

A pied, à vélo ou même en tuk-tuk, baladez-vous à travers la cité à la découverte des vestiges. Les temples se suivent mais ne se ressemble pas et chaque a son histoire.

Le temple de Wat Yai Chai Mongkohn

Celui-ci fut édifié vers la fin du XVI e siècle après la victoire du roi Naresuan contre un prince Birman dans un combat singulier. D’ailleurs, son nom se traduit par « le grand monastère de la victoire ». Il se démarque grâce à son immense chedi faisant plus de 60 m de haut qui est gardé par 2 grandes statues de Bouddha. En arpentant son allée, vous verrez aussi de nombreuses statues de Bouddha alignées.

Il faut savoir que l’accès au site est payant (20 bahts) et les lieux sont ouverts de 8 h 30 à 16 h 30.

Le Wat Lokayasutharam

Ce temple attire les voyageurs pour son fameux Bouddha allongé. La statue en question mesure près de 37 m de long pour une hauteur d’environ 8 m. Sa tête repose sur une fleur de lotus. À titre d’information, ce Bouddha est une version rénovée datant de 1950. Par ailleurs, les Thaïlandais y viennent régulièrement pour prier et faire des offrandes.

Accès : gratuit

Le Wat Mahathat

Il s’agit du temple le plus connu d’Ayutthaya et celui qui reçoit le plus de visite. En effet, ce sanctuaire est réputé pour sa fameuse tête de Bouddha emprisonnée dans les racines d’un arbre. Sa construction date de 1374 et celle-ci a été commanditée par le roi Boromma Rachathirat I. Tout comme les autres temples d’Ayutthaya, il abrite également un chedi principal, mais celui-ci est en ruine. Vous y trouverez aussi des statues de Bouddha décapitées.

Prix d’entrée : 50 bahts

Le Wat Phra Sit Sanphet

Ce temple est sans doute le plus imposant d’Ayutthaya avec ses 3 grands chedis centraux. Il fut construit au XV e siècle sous le règne du roi Borom Traï Lokanat. Le site a ensuite été embelli par les successeurs de ce souverain, notamment par Ramathibodi II. Au début du XVI e siècle, ce dernier ordonna de placer une image de Bouddha recouverte de plaques d’or qu’il nomma « Phra Si Sanphet » d’où le temple tire son nom.

Prix d’entrée : 50 bahts

Le Wat Chai Wattanaram

Ce temple de style Khmer se trouve en dehors de l’île qui forme les ruines de la ville d’Ayutthaya. Il se situe plus exactement à l’ouest du site sur les bords du Chao Phraya. Ce sanctuaire fut édifié en 1630 au temps du règne du roi Prasat Thong. Il est doté d’un chedi principal entouré de 8 chedis. Pour la petite anecdote, le Wat Chai Wattanaram a été construit pour rendre hommage à la défunte mère de ce souverain.

Prix d’entrée : 50 bahts

Quelques règles à respecter lors d’une visite d’un temple en Thaïlande

- Respecter le silence

- Toujours porter des habits décents (pas de shorts, de mini-jupes, de débardeurs et encore moins de maillot de bain…)

- Retirer les chaussures (lorsqu’on entre dans les différents bâtiments d’un temple)

- Ne jamais pointer les pieds vers une statue de Bouddha (partie du corps considérée comme impure)

- Ne pas escalader les vieux monuments

- Ne pas s’asseoir sur les estrades réservées aux moines

- Ne pas fumer

- Ne pas faire de geste affectif en public (embrassades, câlins, etc.)

Le marché flottant d’Ayutthuya

Hormis la découverte des temples, un passage à Ayutthaya constitue aussi une occasion pour visiter son marché flottant. Celui-ci est ouvert tous les jours de 9 h à 18 h. Il est surtout fréquenté durant les weekends. Les voyageurs vont sur place pour manger quelques plats typiques thaïlandais cuisinés dans les barques, mais aussi pour acheter divers articles de souvenirs.

Comment s’y rendre ?

Ayutthaya est située à environ 80 km de Bangkok et cette distance se couvre en moyenne en 1 h 30 min. En ce qui concerne les moyens de locomotion pour y aller, vous avez le choix entre le bus, le minibus, la voiture ou encore le train.

Avec votre agence Sawa’Discovery, vous bénéficierez d’une voiture avec chauffeur pour vous y conduire.

Comment explorer le site d’Ayutthaya ?

Vous pouvez visiter le site d’Ayutthaya soit à vélo, en tuk-tuk, en scooter ou en bus électrique.

À vélo

Ce moyen de locomotion est sans doute le plus pratique pour explorer Ayutthaya. De plus, son prix est abordable (environ 50 bahts) et vous pourrez faire la visite à votre rythme et bien profiter du décor. Avant d’emmener votre vélo, le loueur exigera une pièce d’identité de votre part et il vous remettra un cadenas pour la sécurité du vélo.

En tuk-tuk

Ce moyen de transport incontournable est disponible en location sur place pour environ 1 200 bahts la journée. Vous pouvez aussi le louer par heure (dans les 200 bahts). Le conducteur vous attendra jusqu’à la fin de votre visite.

En scooter

Le prix de la location d’un scooter à Ayutthaya coûte environ 300 bahts la journée.

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+66 53114796