Phitsanulok

Phitsanulok est une grande ville historique du nord thaïlandais, à seulement 4 heures de train de Bangkok. Découvrez les bonnes raisons d'y aller !

À l'heure du tourisme de masse, peu de destinations ont su garder une authenticité parfaite. Tel n'est pas le cas de Phitsanulok, une ancienne capitale du royaume de Siam, limitrophe de Sukhothai et du Laos. Bien que l'ouverture d'un aéroport international ait stimulé la fréquentation touristique, la ville natale du roi Naresuan le Grand est restée fidèle à elle-même :un creuset de temples bouddhistes, un haut lieu de pèlerinage pour les âmes en quête d'illumination, une zone majeure de ressources naturelles . La statue Bouddha Chinnarat n'est que la cerise sur le gâteau parmi les attractions de cette cité intemporelle. . Ne manquez pas de passer par Phitsanulok pour un voyage hors des sentiers battus dans le nord de la Thaïlande.

Histoire

Les sources historiques estiment l'âge de la ville à plus de 600 ans et font état d'une série de raids et d'invasions ennemies au cours de son histoire. Avant d'être sous administration siamoise, Phitsanulok fut un centre de garnison khmer. Les Angkoriens la connaissaient sous le nom de Song Khwae , qui signifie littéralement « deux rivières ». Le choix de ce nom vient sans doute des rivières Nan et Khwae Noi qui constituaient un point de passage stratégique dans le nord du pays.

Une cité importante de Sukhothaï

Au XIIIe siècle, Bangklanghao, roi de Sukhothai, annexa Phitsanulok et soumit tous les villages de la rivière Chao Phraya au royaume naissant. De 1238 à 1365, Phitsanulok était une ville non négligeable à l'est du royaume. Cette période fut également celle de la frénésie des projets de construction : Wat Chedi Yod Thong et Wat Aranyik en sont le témoignage.

La capitale royale d'Ayutthaya

  • La cité de Phitsanulok acquit une importance croissante à compter de la deuxième moitié du XIVe siècle lorsque Sukhothai devint un royaume vassal d'Ayutthaya, la nouvelle puissance politique. En 1463, le roi d'Ayutthaya Borommatraikolanat jugea à propos de transférer la cour royale à Phitsanulok dans un but de contrôle géostratégique, notamment à cause des menaces de révolte dans le Nord suscitées par le royaume voisin de Lanna. Les voyageurs portugais de l'époque désignaient la localité comme « la seconde capitale d'Ayutthaya », comparant Phitsanulok et Ayutthaya à deux villes jumelles. Pour proclamer son pouvoir, Borommatraikolanat finança la construction de nouveaux sanctuaires, comme Wat Ratchanaburana et Wat Nang Phaya. En 1491, lorsque Borom Rachathirat III succéda au trône à la mort de son père, il décida de retourner à Ayutthaya, qui reprit du coup son rang de capitale aux dépens de Phitsanulok.

Phitsanulok aujourd'hui

Capitale provinciale de Phitsanulok, la ville de Phitsanulok est l'une des plus grandes agglomérations thaïlandaises. L'effectif de la population se monte à 106 000 habitants, selon un recensement de 2007.

  • La destination est pauvre en attractions, n'ayant pas connu le formidable renouveau de Chiang Mai et d'Ayutthaya. En 1957, un terrible incendie a brûlé Phitsanulok, réduisant en cendres la plupart de ses monuments. Si la reconstruction n'a pris aucun retard, elle n'a pas suffisamment pris en compte les exigences esthétiques. Seule consolation, le patrimoine religieux a de quoi susciter l'admiration des touristes. Vous trouverez de vieux temples à l'architecture soignée et aboutie, qui donnent une mesure de la grandeur de Phitsanulok à l'époque où elle fut la rayonnante capitale d'Ayutthaya. Une demi-journée suffit pour faire le tour des incontournables de Phitsanulok, incluant les stupas, le musée folklorique et le marché de nuit sympathique.

Les lieux d'intérêt incontournables

- Le Wat Phra Si Rattana Mahathat

Est-ce la divine protection de Bouddha qui explique que le temple Phra Si Rattana Mahathat a survécu à l'incendie de 1957 ? N'en déplaise aux incrédules, les habitants y croient dur comme fer. Célèbre dans toute la Thaïlande, le sanctuaire est la raison du déplacement des milliers de pèlerins à Phitsanulok. La structure fut achevée en 1357, mais des incrustations de nacre furent ajoutées aux portails en 1756 au cours d'un projet de rénovation lancé par Boromakot, le souverain Ayutthaya de l'époque. Pourtant, ce ne sont ni le plafond rouge, ni les pilastres en bois doré, ni les portes enchâssées de nacre qui captivent l'attention des visiteurs à Wat Yai, pour appeler le temple autrement. Le clou de la visite est le Bouddha Chinnarat, à l'intérieur de l'édifice, qui fait l'objet des plus chaudes vénérations. Pour vous en donner une idée, le temple gagne pas moins de 300 000 € par an au titre des droits de visite.

Coulée entièrement en bronze, la statue montre un Grand Bouddha assis, encadré par deux nagas, la tête et la poitrine nimbées d'une auréole de flamme. Elle est considérée non sans raison comme l'une des plus belles représentations de l'Éveillé. C'est une véritable émotion de voir les fidèles brûler des encens sur l'autel et s'épancher en prières avec l'accompagnement musical d'un xylophoniste. Ne quittez pas le sanctuaire sans avoir admiré le Phra Attharot, une autre statue de Bouddha qui mesure 8 mètres de haut.

À part le Bouddha Chinnarat, l'attraction du Wat Phra Si Rattana Mahathat tient à la grande salle des images dont les portes sont recouvertes de perles.

Pour acheter des souvenirs ou des objets d'artisanat local, rendez-vous à l'arrière du temple. Cette partie du site abrite nombre de magasins qui vendent marionnettes, peintures, statuettes, plantes médicinales, masques et bien d'autres articles.

À l'extérieur du temple, les stands de restauration vous invitent à une petite halte gourmande tout en profitant d'une vue panoramique sur les bords de la rivière Nan.

- Le Wat Chula Mani

Situé à environ 5 km du centre-ville, le Wat Chula Mani est connu comme l'endroit où le roi Borom Trailokanat a reçu une éducation de moine avant d'assumer ses charges politiques. La qualité et la finesse d'exécution sont faibles en comparaison du fameux temple Phra Si Rattana Mahathat, toutefois le temple abrite force statues de Bouddha qui héritent des influences artistiques de Sukhothai, d'Ayutthaya et de Chiang Saen. L'un des bijoux sculpturaux du temple est le Luang Pho Phet, une image de Bouddha en position de lotus, aux yeux ornés de diamants, lesquels ont malheureusement disparu.

- Le Wat Chedi Yot Thong

Au cœur de la rue Phaya Sua, ce temple-monastère est reconnaissable entre mille par son chedi en forme de bouton de lotus qui date du XVe siècle. Il illustre parfaitement les techniques de construction propres à l'ère Sukhothai.

- le musée folklorique du Sergent Major Thawee

Pour vous forger une idée claire sur le mode de vie des indigènes au XIXe et au XXe siècle, le musée folklorique est une bonne adresse. Il est établi sur la rue Wisutkasat, juste à côté de la fonderie de Bouddha. Cette galerie d'art a été créée sur l'initiative du sergent Major Thawee, qui lui a prêté son nom. La riche collection du musée comprend, entre autres pièces remarquables, des ustensiles de cuisine, des instruments de musique, des coffres en laque, des métiers à tisser, et même des pièges à insectes ou à serpents. Les objets rudimentaires exposés contrastent joliment avec le monde moderne et ultratechnicisé d'aujourd'hui.

Flâner au Night Market

Le marché de nuit est aussi un but de balade apprécié des touristes. Nul autre endroit n'est plus propice pour faire du shopping : articles de souvenir, vêtements, gadgets, victuailles, et tant d'autres marchandises. Même si vous n'avez pas envie de dépenser, le marché vaut le détour pour l'animation et la liesse populaire qui y règnent.

Visiter le jardin des oiseaux

Les observateurs d'oiseaux, aussi bien amateurs que professionnels, ne seront pas déçus de pousser les portes de ce jardin. Il se trouve près de la fonderie de Bouddha. Parmi les espèces recensées dans le jardin, mentionnons, entre autres, le calao à casque et le Ptilope jambou.

Climat

La chaleur constante et les gros orages ne semblent pas décourager les touristes avertis des merveilles historiques de Phitsanulok. Si la température ne descend pratiquement jamais sous la barre des 25o C, les pluies ne commettent leurs méfaits que pendant une longue saison.Le pic de chaleur est enregistré au mois d'avril avec une moyenne maximale de 37° C et le record de froid au mois de décembre avec une moyenne minimale de 19o C. Bref, les signes d'un climat tropical de savane.

Pour partir à Phitsanulok avec la bénédiction de la météo, fixez votre départ entre le premier trimestre et le dernier bimestre de l'année.

Mieux vaut éviter les mois d'août et de septembre, période où les grosses pluies font rage sur la ville. Notez toutefois que la période des précipitations commence dès le mois de mai et ne finit qu'en octobre.

Quels sont les moyens de transport à Phitsanulok ?

Pour vous déplacer en ville, le choix est large entre les tuk-tuk, les cyclo-pousses, les bus ou les taxis.

Comment s'y rendre ?

En bus

Phitsanulok n'est qu'à environ six heures de bus de la capitale . De nombreuses lignes assurent la liaison entre les deux villes. La principale gare routière de Bangkok se trouve à Mo Chit, sur la route Kamphaeng Phet II.

En train

Pour les ferrovipathes, des services de train effectuent l'aller-retour entre Phitsanulok et Bangkok depuis la gare de Hua Lamphong.

En avion

Si votre porte-monnaie est d'accord, prendre l'avion est le plus sûr moyen pour vous déplacer rapidement sur le territoire. La ville de Phitsanulok dispose d'un aéroport accueillant des vols domestiques. Les compagnies Nok Air, Thai AirAsia et Thai Lion Air proposent des vols pour Phitsanulok depuis la capitale.

En voiture

La voiture plaira sans doute aux inconditionnels des roadtrip. Voici l'itinéraire à suivre pour rejoindre la ville depuis Bangkok.

Empruntez l' autoroute N°1 qui passe par Ayutthaya, puisprendez l' autoroute N°32 en direction d' In Buri. Poursuivez ensuite votre chemin en prenant l' autoroute N°11 qui aboutit à Wang Thong. Enfin, prenez l' autoroute N°12 qui vous conduira directement à Phitsanulok.

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42