Mae Kham Pong

À 50 km de Chiang Mai, dans la partie septentrionale de Thaïlande, Mae Kham Pong est un charmant village montagneux qui respire la sérénité. Rideau sur les points d'intérêt de la destination.

Jardins de thé, rizières plein les collines, temple typique du Lanna, maisons de ferme se perdant à l'horizon… L'ambiance de Mae Kham Pong ne trompe pas : vous êtes dans l'un de ces adorables bourgs de colline de la Thaïlande du Nord. Ce petit village de Chiang Mai d'à peine cinq cents habitants s'attache obstinément à ses racines : on y mange la cuisine Lanna, on y élève les buffles d'eau, on y coupe des bambous pour le tissage ou le bois d'œuvre, on observe les fêtes folkloriques. À part la randonnée en montagne, qui traverse des paysages de rizières et une belle chute d'eau, le visiteur pourra se lier d'amitié avec les populations locales. Si vous comptez passer des vacances tranquilles en couple ou en famille dans un cadre vraiment authentique, Mae Kham Pong est la destination qui vous ressemble.

Notes d'histoire

Le village de Mae Kham Pong est né au début du siècle dernier. Les résidents descendent d'anciens migrants de Doi Saket qui étaient allés s'établir à Baan Mae Kampong. L'émigration était motivée par la conquête de nouvelles terres fertiles à des fins agricoles. Une rivière serpente entre les collines du village, et des fleurs jaunes poussent sur les berges. De ces éléments caractéristiques locaux provient le toponyme. En effet, Mae Kham Pong est forgé à partir de deux mots : « Mae », qui a le sens de cours d'eau, et « Kham Pong », du nom de l'espèce florale.

Les planteurs cultivaient d'abord du thé, dont les feuilles, une fois fermentées, servaient de base à la préparation du « mieng », un délice du terroir. Au fil des années, le cours du mieng s'effondra, et la nécessité de diversifier la production agricole s'annonçait évidente et urgente.

Dans le but de relever le revenu des familles montagnardes, le Gouvernement thaïlandais a lancé deux projets : le premier concerne la mise en place d'une station agricole royale pour faire des essais de caféiculture ; le second est orienté sur le développement de l'écotourisme. Les familles sont appelées à proposer un produit, une activité ou une tradition culturelle. La démarche a été couronnée de succès. Bon nombre de visiteurs séjournant à Mae Kham Pong se félicitent de cette approche touristique novatrice, où l'accent est mis sur la participation, la solidarité et l'amitié.

Mae Kham Pong : un village d'écotourisme en plein essor

C'est dans le district de Mae On, à une cinquantaine de kilomètres de la province de Chiang Mai, que se trouve le village verdoyant et fleuri de Mae Kampong. Il recensait un demi-millier d'habitants en 2018. La société paysanne est largement dominante. La pratique des cultures vivrières de subsistance et des cultures de rente est la règle, participant à façonner l'unité paysagère. L'air pur, le roucoulement des oiseaux, les scènes de labour ou de récolte sur les rizières sont un gage de dépaysement certain. Pour vos prochaines vacances à Chiang Mai, venez avec vos enfants ou vos proches partager la magie de cet endroit.

À voir et à faire sur place

Pour loger et dormir à Mae Kham Pong, une seule formule : l'hébergement en famille d'accueil. Vous découvrirez à quoi ressemble l'intérieur d'un foyer rural, vous dégusterez les produits de la ferme et pourrez aider les ouvriers : prendre soin des gallinacées, cueillir les feuilles de thé, rentrer les buffles dans l'étable, etc. En plus d'être un haut lieu de l'écotourisme, ce petit village de Chiang Mai est célèbre pour la gentillesse et l'hospitalité de ses habitants.

Mise à part cette imprégnation rurale, il y a un sanctuaire et une cascade à visiter et des festivals annuels que le village tout entier célèbre dans la joie.

Patrimoine naturel

La chute d'eau de Mae Kampong : située aux confins du village, elle revêt une importance économique au motif que la rivière qui irrigue les rizières et les vergers tire sa source de celle-ci. Sur le plan touristique, la cascade est un but d'excursion apprécié. Les tableaux de vie paysanne se succèdent au cours de la marche. Une fois arrivé, le touriste appréciera de se relaxer au bord de la cascade, en écoutant le bruissement des oiseaux et des papillons derrière les feuillages. Les baigneurs se plairont dans la piscine naturelle… parfois en compagnie d'éléphants ! 

Patrimoine religieux

Le sanctuaire Kanta Prueska : le temple bouddhiste a sensiblement le même âge que le village. Ne manquez pas son adorable chapelle qui se reflète dans les eaux transparentes d'un étang. Les murs en bois de teck poli, la toiture dorée à trois niveaux et les sculptures artisanales révèlent tous les traits caractéristiques de l'art Lanna.

Festivals culturels

  • Le festival de Songkran : la fête du Nouvel An a lieu au mois d'avril. À l'occasion, les villageois s'appliquent à revivre le style de vie du Lanna, en créant par exemple une pagode de sable dans l'enceinte du temple.

  • Le festival du sibsongpeng : cette fête est fixée au 15e jour du mois lunaire, qui tombe d'habitude en septembre. La foule est appelée à méditer sur la charité et le dévouement vis-à-vis des ancêtres qui ne sont plus.

La bonne nourriture est inséparable de ces festivités. Le soir, la famille se réunit autour d'un grand repas classique, qui est servi, lui aussi, sur un plateau rond classique - le fameux « khan-toke ». On savoure des recettes inédites dont seul le peuple Lanna a le secret.

Quand partir ?

À l'image des stations de montagne du Nord, Mae Kampong connaît un record d'humidité entre juin et octobre. Mais même le reste de l'année, le climat reste frais et arrosé. Les trois premiers mois de l'année et le mois de décembre sont les plus à propos pour les visites en plein air.

Comment se rendre à Mae Kampong ?

Pour arriver à Mae Kampong, le plus simple est de réserver un vol pour Chiang Mai, puis de rejoindre la station de montagne en faisant appel à une voiture privée, un scooter ou une moto. Vous pourrez vous rabattre sur les songthaews rouges ou jaunes. Un mode de transport moins cher, mais qui ne convient pas aux voyageurs impatients ou trop exigeants.

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42