Musée national Chao Sam Phraya - Guide Thaïlande - Sawa'discovery

Musée national Chao Sam Phraya

Ruines de temples, trésors royaux, statues de l’idole Bouddha, artéfacts en pierres précieuses… La collection remarquable du musée national Chao Sam Phraya invite à revivre les heures de gloire d’Ayutthaya, la deuxième capitale historique du Siam. Le point.

Qui n’aimerait pas découvrir l’héritage artistique et culturel d’une civilisation révolue ? C’est ce que vous propose le musée national Chao Sam Phraya, qui vous transporte à l’époque de la Thaïlande médiévale, quand Ayutthaya était la principale puissance politique et commerciale de l’Asie du Sud-Est. L’exposition met en faveur des objets en or, des insignes de la royauté, des tablettes votives, des pignons et des portes astucieusement ouvragés, sans compter d’innombrables statues de Bouddha datant de différentes époques et exécutées dans différents styles artistiques. Voici le plus important musée d’Ayutthaya, situé juste en face de l’université Phranakhon Si Ayutthaya Rajabhat. Tous les voyagistes sont d’accord sur ce sujet : la visite d’Ayuttaya serait incomplète sans un bref crochet dans ce musée !

Notes historiques

L’établissement a ouvert ses portes en 1961, et sa collection fait la part belle aux vestiges d’Ayutthaya. Fondée vers le milieu du xive siècle, la capitale Ayutthaya était autrefois le siège d’un empire commercial florissant ; les temples khmers, les images sculptées de Bouddha et les grands ensembles palatiaux sont les signes de cette opulence. En 1767, les Birmans ont conquis la capitale, l’ont dépouillée de tous ses trésors avant de la brûler. Tous… enfin presque ! Des pièces artistiques de valeur ont survécu au sac d’Ayuttaya ; elles ont été ensevelies dans les ruines de temples, avant d’être déterrées par les archéologues dans les années 50 dans le cadre du programme de restauration de la ville. Le temple d’où l’on a récupéré les différentes pièces du musée s’appelle Wat Ratchaburana, et le musée porte le nom du souverain Chao Sam Phraya, sous le patronage duquel le temple a été construit.

Aujourd’hui

Les curieux de culture et de civilisation feront de bon cœur le tour du musée national Chao Sam Phraya. Lorsqu’on parcourt les anciens temples d’Ayutthaya, un lourd silence règne parmi les ruines de pierres et de briques rouges. Mais la cité avait un tout autre visage à une époque. Voir la brillante civilisation d’Ayutthaya, jeter un œil à son architecture, s’étonner de l’excellent travail de ses potiers, admirer les habiletés de ses sculpteurs, observer les ravissantes statues par lesquelles les habitants ont vénéré le Seigneur Bouddha, voilà une expérience à vivre lors de votre prochain voyage à Ayuttaya.

Tour guidé du musée

L’exposition du musée est répartie à travers trois bâtiments. Les pièces les plus anciennes sont regroupées dans le bâtiment 1. Une légion d’iconographies bouddhistes datant de diverses périodes remplit la salle, chacune d’entre elles reflète un mouvement artistique propre : le Bouddha en pierre blanche de style Dvaravati ; le Bouddha de style Khmer assis dans une posture de méditation, qu’un serpent à huit têtes protège de son ombre ; le Bouddha de style Sukhothai. Des sculptures sur bois, des tablettes funéraires et des messages de sagesse bouddhiste gravés sur des feuilles de palmier complètent la collection.

Avant de pénétrer à l’intérieur, réclamez la brochure d’information qui renseigne sur l’ancienne ville d’Ayutthaya et les pièces maîtresses du musée. À côté se trouve une boutique vendant des livres sur l’histoire et l’architecture d’Ayuttaya.

Les autres points forts du musée

Excepté les images taillées de Bouddha, d’autres artéfacts remarquables captiveront votre attention :

- Des tablettes votives ;

- Des armoires laquées où les manuscrits bouddhistes étaient autrefois conservés ;

- Des accessoires en or incrustés de pierres fines, comme la statue d’éléphant royal réalisée en 1424 et mise à jour lors des campagnes de fouille du Wat Ratchaburana ;

- Des portes en teck et des linteaux enrichis de motifs sculpturaux ;

- Des articles de joaillerie appartenant à la famille royale : bracelets, colliers, chapeaux, bagues, etc. ;

- L’épée de la victoire, jadis portée par un souverain d’Ayutthaya.

Infos pratiques

Prix et horaires d’ouverture

Le musée est ouvert 7 j/7 de 9 h jusqu’à 16 h. Le tarif d’entrée est fixé à 30 baths pour les Thaïlandais et 150 baths pour les Non-Thaïlandais. Un parking est disponible pour les visiteurs véhiculés ; un service de débit de glaces, de boissons chaudes et fraîches se tient près du parking.

Quand y venir ?

Il est préférable d’y aller durant la semaine pour éviter l’énorme foule du week-end.

Comment s’y rendre ?

Le repérage du musée n’est pas difficile. Il se trouve tout au bout de la rue Rochana, dans le quartier de Pratoo Chai. Après avoir franchi le pont Somdet Phra Naresuan, vous passez à travers deux feux de circulation. Le musée est juste à côté de l’institut universitaire.

Règlement du musée

Les visiteurs n’ont pas le droit de prendre des photos dans les trois salles du musée. Le port de caméras ou de tout appareil destiné à enregistrer des vidéos est passible de sanction. La photographie est autorisée dans le reste de l’établissement à condition de désactiver le flash.

Dans les environs

Vous avez apprécié la promenade au musée national ? Si tel est le cas, vous serez également heureux de faire un tour au musée Chandra Kasem. Sinon, vous pourrez profiter d’une virée en barque sur la rivière, avant de poursuivre dans le parc historique d’Ayuttaya, inscrit dans le patrimoine mondial de l’Unesco, où des temples magnifiques sont à voir : le Wat Mahathat, le Wat Phra Si Sanphet, le Wat Chai watthanaram et bien d’autres.

2 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42