La ville de Mae Sai

Sur la route du Triangle d'Or , aux confins de la Thaïlande et de la Birmanie, la cité de Mae Sai est une étape obligée pour ses pagodes et son bazar en plein air. Le point.

Les adeptes du road trip déambuleront à volonté dans le bourg thaïlandais de Mae Sai, qui se situe à la pointe nord du pays. En partant de Chiang Rai, un sentier de 60 kilomètres révèle la magie du monde montagnard, où rizières et jardins de thé se succèdent à perte de vue. Pauvre en monuments, Mae Sai est une ville laissée pour compte sur le secteur du tourisme. Sa particularité tient à sa connexion par voie terrestre au Myanmar, estimeront certains. Mais réduire l'intérêt de Mae Sai à un trait-d'union entre Chiang Rai et Tachileik est un jugement trop précipité. À part ses temples de colline, le marché frontalier regorge de textiles et d'objets artisanaux. Ses habitants ont l'esprit ouvert et semblent avoir adopté la tranquillité pour mot d'ordre. À visiter absolument !

Histoire

L'amphoe (un district) de Mae Sai a été fondé officiellement en mars 1939, à l'époque où les tambon de Mae Sai et de Phong Pha ont été affranchis de la tutelle du district de Chiang Saen pour constituer une unité administrative indépendante.

Aujourd'hui

Mae Sai, est principalement considéré comme l'antichambre de la Birmanie. Les touristes s'y rendent pour s'occuper des papiers nécessaires en vue d'un visa tout en profitant des attractions offertes par la ville. Les inconditionnels du shopping aimeront faire un détour au marché frontalier. Les marcheurs s'y plairont à coup sûr s'ils n'ont pas encore passé par Chiang Mai. En progressant sur l'artère principale, ils atteindront le pont joliment suspendu à la rivière Ruak qui sépare Mae Sai de Tachilek, une ville sous régie birmane.

L'importance des surfaces théicoles et rizicoles accuse une dépendance étroite vis-à-vis de l'agriculture pluviale. Le district affiche l'un des revenus les plus bas de la Thaïlande. En visitant les temples et en achetant des articles de souvenir, vous viendrez en aide aux populations locales.

Mae Sai et son marché frontalier

Égarez-vous un instant dans ce marché en plein air où se rencontre une population métissée : des Thaïs, des Birmans, des Karens, et des touristes de toute origine. À 60 km à peine de Chiang Rai, ce marché frontalier symbolise les relations cordiales entre le Myanmar et l' État du Siam. Il n'en fut pas ainsi soixante ans auparavant, notamment au cours de la Seconde Guerre mondiale. On peut y acheter et y consommer de tout, et ce, à tous les prix : accessoires de beauté, high tech, fruits, légumes, condiments, boissons… Pour les cadeaux, le choix entre les bijoux traditionnels, les châles, l'argenterie ou l'artisanat de luxe est un casse-tête dont raffolent les touristes. Attention à ne pas vous faire duper par les vendeurs qui proposent des articles prétendument artisanaux alors qu'ils sont en fait importés de Chine ou du Laos. Même si certains articles sont de mauvaise qualité, le marché vaut le détour pour son atmosphère joyeuse, colorée et cosmopolite.

La chute d'eau de Mae Sai

Aux environs de Mae Sai, une chute d'eau spectaculaire attend les amateurs de trek. Le sentier qui y mène est tortueux à souhait, traversant des plantations de thé, des rizières en gradins et des collines vertigineuses. La cascade se jette en deux étapes. Après la randonnée, on peut se baigner, pique-niquer au pied de la cascade, ou faire un plongeon sportif en amont. Le moyen le plus pratique pour y aller est la bicyclette (pas de transport commun).

Le Wat Phra That Doi Wao ou Temple du Scorpion

La raison du déplacement au Wat Phra That Doi Wao est liée à sa situation avantageuse au sommet d'une falaise. Les visiteurs y jouiront d'une vue imprenable sur la ville et ses paysages de fermes. Pour y accéder, il faut gravir un grand escalier partant de la rue principale, à 100 m environ du poste-frontière. Chapeau pour la statue de scorpion grandiose en posture d'intimidation et de défense, qui a prêté son nom au site. La face de la bête se tourne en direction du Tachileik voisin. Donnant tout son cachet au sanctuaire, cette sculpture est un symbole incontestable de Mae Sai. À l'intérieur du sanctuaire, admirez l'équipement artistique, dont un superbe Ganesh en tête d'éléphant en forme d'hexagone.

Le Wat Tham Pla

En reprenant la route pour Chiang Rai, n'oubliez pas de faire une halte au Wat Tham Pla. Il est localisé à 16 km après le centre-ville. Le nom du site peut se traduire par « sanctuaire de la grotte des poissons », au motif qu'un étang peuplé de poissons s'y laisse apercevoir, sur le côté gauche de la salle d'ordination. Toutefois, cet élevage contemplatif n'est pas la principale curiosité du sanctuaire. Une troupe de singes fréquente la montagne voisine et l'enceinte de la grotte, approchant les touristes sans aucune réserve. En leur lançant des friandises, vous pourrez les porter sur vos bras et faire une parenthèse selfie. Le dernier moment fort de cette étape est l'inspection de la grotte, dont l'entrée se découvre au bout d'un escalier entouré de divinités serpentiformes (les nagas). Armez-vous d'une lampe torche, car il fait profondément noir à l'intérieur de la caverne.

Climat

La ville de Mae Sai est située au cœur du Triangle d'Or, qui se caractérise par un climat tropical humide. Au fort de l'été, les températures torrides qui dépassent parfois la barre de 34o C s'accompagnent de pluies répétées. Mai est le mois le plus chaud de l'année. La période de début ou de fin d'année est la plus indiquée pour visiter Mae Sai sous une météo favorable.

Comment s'y rendre ?

  • En provenance de Chiang Rai

Pour arriver à Mae Sai, le moyen le plus pratique est la location d'une moto ou d'une voiture privée au départ de Chiang Rai. La ville se trouve au bout de 60 km en suivant l'autoroute 110.

Si vous prenez l'option du transport en commun, rendez-vous à la gare routière de Chiang Rai. Le bus vous réclamera environ 40 bahts ou 1,12 euro pour l'aller simple. Il y a un départ toutes les demi-heures.

  • En provenance de Chiang Mai

Des bus publics desservent Mae Sai depuis l'agglomération de Chiang Mai au prixmodiquede 210 bahts ou 5,88 euros . Au bout de 4 heures, vous atteindrez le terminal routier de Mae Sai qui se trouve au sud du centre-ville. Depuis la gare, montez à bord d'un songthaew rouge qui vous conduira en ville. Le prix du ticket est fixé à 15 bahts par personne (0,42 euro).

Notez aussi les minibus touristiques qui assurent plusieurs liaisons quotidiennes entre Chiang Mai et Mae Sai. Ce choix de déplacement promet plus de confort, mais le tarif est relativement cher : 700 bahts ou 19,6 euros pour l'aller-retour. L'inconvénient, c'est que ces minibus observent une longue escale vers midi le temps que les passagers font leurs courses. Les voyageurs pressés sont avertis !

Circuler à Mae Sai

Se déplacer à Mae Sai n'a rien de plus facile, la ville ne possédant qu'une seule avenue principale. Mais les routards désireux d'explorer les environs auront intérêt à louer un scooter. À titre d'information, vous n'êtes pas autorisés à fouler le territoire du Myanmar à moins d'obtenir un visa-run délivré par les services d'immigration au poste frontière.

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42