Parc national de Phu Ruea

Abritant la mythique montagne Phu Ruea, qui culmine à 1365 mètres au-dessus de la mer, le parc national de Phu Ruea dans la région de l'Issan attire les amoureux des hauteurs.

Ce beau parc montagneux de Loei connaît les températures les plus froides de la Thaïlande. Qu'à cela ne tienne, ce désagrément ne saurait décourager ni les marcheurs, ni les fous de sommets, ni les photographes en quête de vues insolites. En posant le pied sur le mont Phu Ruea, dont la forme rappelle la proue d'une voile chinoise, vous vous sentirez le roi de l'univers ! La joie de flotter dans les nuages, la vue sublime sur le Laos et le Mékong, la descente des falaises herbeuses où poussent de ravissantes orchidées et des rhododendrons en fleurs, la baignade au pied de la chute d'eau Huai Phai… Tels sont quelques-uns des plaisirs offerts le temps d'une journée d'excursion au parc national de Phu Ruea. Sans être une halte obligatoire, l'endroit promet un retour aux sources et une réelle connexion avec la nature lors d'un voyage aventureux dans l'Issan.

Où se trouve le siège du parc ?

Si vous recherchez un havre de paix loin du tumulte des cités populeuses, ce parc est un refuge idéal. Il est situé à Phu Ruea, une petite ville blottie dans les montagnes reculées du nord-est de la Thaïlande, rattachée administrativement à la province de Loei. Une portion du parc empiète sur le district de Tha Li. Le bureau officiel du parc est à 59 km de route de Loei, soit une heure de voiture et quelques. Le trajet est de 176 km de route au départ de Phitsanulok.

Profil géographique du site

Le parc de Phu Ruea a été ouvert au public en 1979. Il tient son nom de la montagne Phu Ruea, dont l'étrange aspect ressemblant à une proue de navire chinoise ne cesse d'impressionner les touristes.  Le mont est une bosse saillante de la chaîne montagneuse de Phetchabun. Les autres sommets importants sont Phu Luang (1 571 m), Phu Kradueng (1 316 m) et Phu Lom Lo (1 664 m). Cependant, ces beaux sommets font partie d'autres aires protégées. Le point culminant de Phu Ruea est le mont éponyme de 1 365 mètres. Agréablement déchiquetée, la montagne est formée de falaises de grès, de granit et de porphyre rouge. Sur ses 121 km2, le parclaisse place à des paysages de plaines, de lacs, de chutes d'eau et de plateaux rocailleux qui hébergent une vie sauvage démesurée aussi bien que diversifiée.

La biodiversité du parc national de Phu Ruea 

Si votre but est d'observer des grands prédateurs, l'excursion au parc de Phu Ruea risque fort de vous décevoir. L'ours malais y fait des grimpettes, se tissant un nid dans les branches d'arbres ; le dhole d'Asie en danger critique d'extinction ne passe pas inaperçu avec son pelage couleur brun roux. À part cela, on ne rencontre que des petits gibiers, comme le muntjac indien, le cerf aboyeur et le cerf sambar qui se promènent librement dans les sous-bois.

Le règne végétal s'avère plus digne d'intérêt. Les enfants s'amuseront à compter les variétés d'orchidées fleurissant sur les pentes : violette, jaune d'or, rouge, ou blanc ivoire… Elles se déclinent sous toutes formes et dans une large gamme de coloris. L'inventaire comprend également les cerisiers, les tulipes ou les rhododendrons aux fleurs roses. 

Les amateurs d'oiseaux seront aux anges en s'aventurant dans la jungle tropicale de Phu Ruea. Pas moins de 38 spécimens d'oiseaux y sont recensés : le coq sauvage, le faisan prélat, le bulbul goyavier. Mentionnons aussi le grand coucal, qui impressionne par sa taille de 48 cm, mais n'a pas l'aptitude de voler très haut. Il est obligé de grimper dans la broussaille à la recherche d'oisillons, de graines ou de petits insectes. Les autres espèces sont la chevêchette cuculoïde, la prinia simple, le barbu à plastron rouge, le souimanga à gorge brune, toujours en train de butiner le nectar des fleurs.

Tour du parc national de Phu Ruea

L'écotourisme au parc de Phu Ruea ouvre droit à plusieurs activités. Faire du camping, profiter d'une partie d'escalade, sauter du haut d'une cascade ou regarder tout simplement la douceur des paysages en multipliant les prises photographiques sur le Mékong… Le touriste n'aura que l'embarras du choix.

Ascension du sommet de Phu Ruea

La montagne est située à 3 km du centre d'accueil. Il y a diverses façons d'arpenter ces hauteurs majestueuses et terrifiantes. Soit vous roulez en voiture jusqu'au parking et continuez le reste à pied, soit vous empruntez la navette du parc pour atteindre le pic. Si vous justifiez d'une bonne condition physique, user vos jambes est la meilleure option. Les sentiers de randonnée traversent des fleurs et des orchidées sauvages de toute beauté.

La vue sur les fleuves Mékong et Hueang ne vous fera pas regretter le voyage. Des touristes y viennent par milliers pour s'enivrer de la magie du soleil couchant ou du lever du soleil qui sont clairement visibles depuis cette hauteur. En outre, l'image de Bouddha Phra Phuttha Nawa Banphot, assise dans l'attitude de Maravijaya, trône sur le sommet.

Ascension du mont Pha Loan Noi

Ce pic vous attend à 3 km du siège du parc. Vous embrasserez du regard les trois montagnes de Phu Luang, de Phu Pha Sat et de Phu Khrang, réunis dans une fabuleuse perspective.

Hin Tao, une curiosité géologique

Un piton rocheux aux airs de tortue, qui s'est détaché du reste du massif sous l'action de l'érosion naturelle.

Lan Hin Phan Khan Mak

Ce plateau rocailleux est troué de petites fissures entre lesquelles poussent des fleurs.

La cascade Hua Phai et la cascade Pha Sam Thong 

Toutes deux se trouvent sur le sentier principal menant à la montagne. La première est la plus populaire avec ses 3 mètres de haut.

Infos pratiques

Horaires et prix d'entrée

Le parc est ouvert tous les jours de 5 h à 20 h. Un droit d'entrée de 200 baths est réclamé aux touristes adultes, moitié prix pour les enfants. Accès libre pour les Thaïlandais. Un parking est disponible à l'intention des touristes véhiculés.

Meilleure période pour partir

Les conseillers de voyage estiment la période allant de décembre à février comme la plus appropriée pour une escapade dans les montagnes du Phetchabun. Prenez soin d'emporter des vêtements chauds : si le temps est parfaitement sec, la température peut fléchir sous la barre de 0o C tant en journée qu'à la tombée de la nuit. Une jauge de température a été installée au sommet de la montagne. Gardez-vous de venir durant les derniers jours de l'année. Chaque Nouvel An, le parc accueille une affluence de touristes thaïlandais.

Comment y accéder ?

Pour franchir les 50 km de distance qui séparent le parc forestier du centre-ville de Loei, vous pouvez héler un taxi, prendre le bus public ou une voiture particulière.

En bus

Si vous choisissez de prendre le bus, il faut se rendre à la gare routière de Loei et prendre le bus pour Phitsanulok. Il y a trois départs par jour : le premier part à 10 h, le deuxième à 12 h et le troisième à 14 h 30. Le touriste demandera de s'arrêter au district de Phu Ruea. Ce faisant, il suffira de louer une moto ou de réquisitionner un songthaew à titre privé pour rejoindre le parc.

En voiture privée

Si vous entendez prendre le volant pour vous rendre au parc, vous devez emprunter l'autoroute 203 qui mène droit à l'amphoe de Phu Ruea. À côté du bureau de la mairie, un grand panneau foncé (avec l'image du roi du Siam gravée dessus) indique le chemin vers le parc national. Plus loin, une flèche rose est visible sur la droite pour orienter les visiteurs. La porte d'entrée du parc se trouve au bout de cette route secondaire.

Avec Sawa'Discovery, un chauffeur vous conduira en véhicule privé jusqu'à l'entrée du parc.

Dans les environs…

En quittant le parc national de Phu Ruea, d'autres lieux d'intérêt valent le coup d'œil dans la région :

  • Le Wat Pa Huay Lad, un bel exemple d'architecture thaïe ;

  • Le château de Loei, qui passe pour un véritable temple du vin ;

  • Le parc national de Ku Phradueng.

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42