Rivière Mékong

Quatrième fleuve d'Asie par son débit, le Mékong invite à une croisière inédite entre le Laos, la Thaïlande et l'Yunnan chinois. Revue de détail de l'attraction.

Mékong, la célèbre rivière aux limites de  la Thaïlande et du Laos

Si jamais un fleuve d'Asie mérite une croisière de plaisance, c'est assurément le fleuve Mékong. Séparant le Laos du Royaume du Siam, cette voie d'eau gigantesque joue un rôle vital dans l'économie de l'Asie du Sud-Est. Elle fait office d'irrigation, autorise le trafic fluvial et ouvre aux riverains la possibilité de perpétuer leur mode de vie traditionnel, qui repose sur la riziculture et la pêche. Visite des temples bouddhistes de Luang Prabang, la vieille capitale du Laos. Escapade à Vientiane. Tour des villages monticoles typiques du Triangle d'Or. À la faveur d'une randonnée en bateau, le Mékong vous révèlera des paysages de rizières romantiques, entrecoupés de sauts et de rapides où les sportifs pourront se surpasser. Embarquez sans tarder pour le Mékong et retrouvez ce que vous attendez d'un voyage authentique en Thaïlande.

Notes du passé

Les linguistes seront ici confrontés au genre de controverse qui les passionne. Selon les uns, le nom du fleuve est tiré de Mae Khong qui signifie « mère de toutes les rivières ». Ainsi la baptisaient la tribu Taï, qui fut la première à occuper les berges de la rivière. D'autres, voyant une similitude entre Kong et Gange, soutiennent que Mékong a tiré son nom de Ganga, le fleuve sacré de l'Inde. Enfin, d'aucuns pensent que Mékong est formée à partir de ‟khong", qui évoque une espèce de crocodile dans la langue thaïe.

Cette guerre étymologique soit dite en passant, illustre l'importance de la rivière dans le continent asiatique. L'installation des peuplements humains aux abords du Mékong remonte à plus de deux milliers d'années avant notre ère. En témoigne le site archéologique de Ban Chiang. En font foi également les monnaies romaines retrouvées près d'An Giang. Le delta du Mékong aurait été le berceau de la civilisation Founan.

Le fleuve Mékong traverse six pays d'Asie du Sud-Est : Cambodge, Laos, Thaïlande, Birmanie, Chine et Vietnam. L'Europe doit la découverte du Mékong à l'explorateur portugais Antonio de Faria, qui accosta ses rives en 1540. Étant donné la rudesse extrême de la topographie, les Français ont renoncé à naviguer sur le fleuve. Néanmoins, ils ont dominé une grande partie du commerce fluvial de 1893 jusqu'en 1975, lorsque les guerres d'Indochine amenèrent la France et les États-Unis à s'incliner devant le Vietnam.

Aujourd'hui : une plaque-tournante du tourisme de croisière

De par la longueur exceptionnelle de son cours qui sillonne plusieurs pays, la rivière Mékong est plébiscitée par les compagnies de croisière. Peu importe l'embarcation, à bord d'un paquebot de luxe ou en se balançant dans un slow-boat traditionnel ; visiter divers villages qui se différencient profondément par leur ambiance, leurs traditions et leurs cultures est une expérience passionnante. Si vous projetez une lune de miel ou une escapade à deux pour raviver votre flamme, la croisière sur le Mékong est une bonne idée. C'est aussi un compromis très raisonnable entre passer un séjour sportif ou des vacances romantiques.

Balade en bateau sur le Mékong

Le Mékong est une frontière naturelle entre les territoires du Laos et de la Thaïlande. Dans la partie nord de Thaïlande, le fleuve passe par le Triangle d'Or en débouchant sur le Riak, après avoir traversé les gorges et les ravins du sud de la Chine. Le long de la croisière, une halte s'impose dans les petits bourgs typiques : Luang Prabang, Vientiane, Chiang Rai et Chiang Saen.

À voir  près de Mékong

Luang Prabang : sur le plan touristique, la ville phare du Laos est sans conteste Luang Prabang, qui porte le surnom flatteur de perle du Mékong. Elle se présente comme un haut-lieu de la pêche. Différentes espèces de poissons géants, à l'instar des poissons-chats, des silures et des raies, se prolifèrent dans la rivière.

À part les plaisirs de la pêche, Luang Prabang est un point de départ pour une aventure sportive au nord du Laos. Des circuits en canoë, ponctués de chutes et de rapides, des courses en paddle, ou des sports extrêmes du même ordre sont organisés. Envie de randonnée ? Prenez la direction des grottes de Pak Ou, à l'intersection entre la Nam Ou et le Mékong. Juché sur une falaise, ce complexe de cavernes dissimule un nombre considérable de statues et statuettes de Bouddha.

Chiang Rai : Aux abords du Mékong, Chiang Rai est un océan de collines et de montagnes, où les tribus autochtones se sont retranchées depuis les temps immémoriaux. S'égarer délicieusement dans les jardins de thé, marcher le long des rizières, se promener en compagnie des buffles domestiques… Chiang Rai incarne les scènes de vie champêtre de la Thaïlande du Nord. Vous visiterez des villages Karen et Akha, où des cabanes en bois tiennent lieu de maisons et où la chasse et la cueillette sont encore monnaie courante.

Chiang Saen : ce village perché en montagne se trouve aux portes de la Birmanie, dans le Triangle d'Or. Trois monuments sont à inclure absolument dans votre itinéraire : le musée de l'Opium qui expose aux visiteurs l'art de cultiver, de récolter et de fabriquer le stupéfiant ; le Wat Phra That Chedi Luang, dans lequel se trouve un stupa de 88 m de haut -- le monument bouddhiste le plus élevé du Siam -- qui se doit d'être capturé en photo ; le Golden Triangle Viewpoint ou parc du Triangle d'Or, connu pour offrir l'un des meilleurs belvédères sur la rivière Mékong.

Huay Xai : la visite de Luang Prabang terminée, poursuivez la croisière vers le nord du Laos : Prabeng, Huay Xai, Luang Namtha ou Muang La. De magnifiques panoramas alternent sous les yeux. Les falaises rocheuses sur les rives, les bateaux de pêche colorés, les villages monticoles couronnés de verdure… Par endroits, on se désole d'observer des collines en fumée. Conséquence directe des cultures sur brûlis, qui donne une mesure du sous-développement du pays lao.

Infos pratiques

Comment s'y rendre ?

Dans la majorité des cas, la croisière sur le Mékong est une étape du circuit touristique entre le Siam et le Laos. Si vous programmez cette partie de croisière, le plus simple est de prendre un vol pour Luang Prabang. Après avoir visité cette ville royale du Laos, vous voguerez en bateau sur le Mékong et pourrez ensuite voyager quelque part en Asie. L'aéroport international de Luang Prabang bénéficie de liaisons aériennes avec les villes majeures comme Bangkok, Chiang Mai ou Angkor.

Meilleure période pour visiter

L'humidité est un souci constant des touristes qui voyagent de ce côté de la Thaïlande. Le bassin du Mékong et les contrées voisines sont caractérisés par des grosses averses. Les mois d'avril, mai, juin, juillet, août et septembre sont les plus arrosés. La balade en bateau sur le Mékong n'est pas à propos durant cette période de l'année, car les crues de la rivière provoquent des dégâts. C'est particulièrement le cas des villes laotiennes, où il n'existe pas de digues pour empêcher les inondations. Les experts de voyage vous conseillent de caler la date de départ entre les deux premiers et les deux derniers mois de l'année.

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42