La chute d’eau de Mae Sai

Tombant à 15 mètres de haut dans une adorable piscine aux eaux limpides, la chute d'eau de Mae Sai est un but d'excursion recommandé lors d'un voyage à Chiang Rai. Le point.

Le village de Mae Sai à 20 km de Chiang Rai mérite davantage d'intérêt que celui que lui prêtent habituellement les touristes : un simple point d'accès au Myanmar. Située à l'extrême nord de la Thaïlande, au sein du Triangle d'Or, la destination abrite une cascade spectaculaire à deux niveaux. Le chemin de la cascade passe par une jungle luxuriante entrecoupée de rizières et de plants de café, où l'on pourra surprendre des paysans en pleine activité. Voici donc une expérience à vivre lors de votre prochain séjour à Chiang Rai. Assurément, la chute d'eau de Mae Sai plaira aux mordus de randonnée, de saut de falaises et de pique-nique dans les bois et comblera vos envies de baignade.

Bref descriptif de la chute d'eau

La chute d'eau de Mae Sai fait partie du parc national de Mae Kok. Les autorités forestières de la province de Chiang Rai ont entendu protéger la zone au motif que la cascade joue un rôle important tant sur le plan économique que sur le plan environnemental. En effet, la prospérité de l'agriculture dépend des sources montagneuses qui alimentent la cascade.

Si l'intégrité du cadre naturel est un atout, la chute fascine pareillement par la clarté et la profondeur de ses eaux. Un public varié s'y rend : nageurs, promeneurs romantiques, grimpeurs aguerris ou citadins désireux de se mettre au vert.

Randonnée jusqu'à la chute d'eau Mae Sai

La chute se jette en deux étapes qui sont distantes, l'une de l'autre, de 100 mètres. En empruntant une moto, le chemin pour y arriver prendra moins d'une demi-heure. Les marcheurs n'auront pas conscience de la durée du trajet, tant le tableau de la vie agricole locale captivera toute leur attention. Les collines sont d'un vert intense, les parcelles de rizières alternent avec les plants de thé et de café. Partout où le regard se promène, des cols montagneux se perdent à l'horizon. Le relief est cependant uniforme, et les routes sont bien praticables.

Deux sentiers mènent droit aux deux étapes de la cascade. Si les photographes aiment l'une autant que l'autre, leur hauteur étant à peu près identique (15 mètres), les plongeurs et les baigneurs montreront un faible pour la deuxième étape. Elle est de taille plus imposante, abrite un point d'eau plus profond, et ses flots sont plus impétueux. Sans compter que la couverture forestière est plus dense de ce côté. Le seul inconvénient, c'est que les eaux sont plus froides au pied de la deuxième.

La cascade démontre l'immense potentiel naturel de Mae Sai, une petite ville pittoresque qu'on aurait tort de considérer seulement comme l'antichambre du Myanmar. Les touristes pourront nager, partager un déjeuner en plein air ou faire une plongée sportive du haut de la cascade. Si cela convient à leurs goûts, ils ont aussi l'opportunité de dormir dans la jungle et faire le tour des richesses du parc national de Mae Kok. Les amateurs de culture partiront à la rencontre des tribus Lisu, Lahu et Hmong qui se sont retranchées derrière les villages de colline avoisinants. Une simple mise en garde à l'adresse des plongeurs : veillez à tenir compte de la profondeur du bassin selon la période de votre visite, car elle peut être sujette à des variations saisonnières. Faites-en sorte d'atterrir exactement au centre du point de baignade et non pas sur les berges ! 

Quand partir ?

À l'image de celui de la Thaïlande septentrionale, le climat de Mae Sai est nettement plus frais que dans le reste du pays. Pour organiser une journée d'excursion à Mae Sai, mieux vaut choisir des dates entre décembre et avril. À partir du mois de mai, les étuves estivales contrarieront votre séjour.

Comment se rendre à Mae Sai ?

Pour profiter de cette somptueuse chute d'eau, deux moyens de transport : le vélo ou la moto. Impossible de recourir à un service de bus ou de minibus pour franchir les 20 km séparant le parc de Mae Kok du centre-ville de Chiang Rai. Comptez dans les 5 euros (entre 160 et 200 bahts la journée) pour le prêt d'une moto, contre 2,8 euros pour le prêt d'une bicyclette.

Prenez la route 1207 qui longe le côté ouest de la ville, partant de Ban Rai Mu et se terminant à Ban Huai Khom Nai. Quand vous atteindrez un immense parking très facile à repérer, engagez-vous sur la ruelle pour arriver au bourg de Ban Cha Lae. La cascade est à 5 minutes à pied de là.

Site naturel
0 photos

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42