La mangrove de Klong Kone

À 90 minutes de route de Bangkok, dans la province de Samut Songkram, la mangrove de Klong Kone est une halte obligée pour les passionnés d'écotourisme.

Loin de l'exotisme de Bangkok, Samut Songkram se détache par la qualité de son environnement naturel. Les amateurs de paradis sauvage sont invités à programmer un circuit dans la riche forêt de mangroves de Klong Kone. Imaginez un royaume de palétuviers où vivent librement les singes et les oiseaux échassiers. Un écosystème fragile, intermédiaire entre l'eau douce et la mer, où se côtoient les plages cristallines, les rivières et les marais salants. Au fil de la traversée, on fait la connaissance des familles de pêcheurs qui habitent près de la mangrove, on mange des plats à base de crevettes, on découvre les savoir-faire des ostréiculteurs. Promenade en pirogue, observation d'oiseaux aquatiques, visite de parc à huîtres, immersion dans le quotidien des locaux… L'expédition dans la mangrove de Klong Kone laissera en vous des souvenirs impérissables. À recommander sans réserve lors d'un séjour en Thaïlande !

Notes d'histoire

L'aire de conservation de Klong Kone a été créée dans le but de protéger les précieuses mangroves en danger. La détérioration de ces écosystèmes littoraux inquiète tant les autorités locales que les pêcheurs. Intensément exploitées à cause de l'abattage et de l'aquaculture, mais aussi à cause du tourisme, les espèces de mangroves régressent comme peau de chagrin. Pour réparer ce désastre, un plan d'écotourisme a été lancé en 1991, avec à la clé des opérations de reboisement de palétuviers. La princesse Maha Chakri Sirindhorn elle-même s'est rendue sur place à maintes reprises, entre 1997 et 2004, montrant l'exemple pour sensibiliser l'ensemble des villageois à la sauvegarde de la mangrove.

Le projet a rencontré des obstacles. La sélection des espèces d'arbres ne faisait pas l'unanimité, et si les riverains ne demandaient qu'à planter les pousses de palétuvier, leur technique n'était pas toujours la meilleure. Bonne nouvelle, la mangrove commence maintenant à régénérer, empêchant la mer de monter, les nurseries de poissons et de crevettes de se dépeupler, et les pêcheurs de s'appauvrir.

Un havre de paix pour les touristes

Pour se mettre au vert, les touristes en vacances à Bangkok prennent la route de l'ouest et s'arrêtent à la réserve de mangrove de Klong Kone. L'endroit est littéralement un havre de paix : des vêtements perlent au soleil sur une habitation en bambou ; des hommes s'occupent à pêcher des crabes et des crustacés, alors que les femmes sont surprises en train de tisser. À la vue des maisons sur pilotis, cachées sous les palétuviers, encadrées par les rivières et les lagons, on a l'impression de rêver. Cela dit, la véritable attraction de la mangrove est ailleurs.

Activités à faire

Rencontre des macaques

Le site est peuplé d'une importante colonie de macaques. Évoluant en liberté dans la mangrove, ils grimpent agilement de branche en branche, colonisant la plage, les lagons, les zones marécageuses. Les macaques ont réussi à adapter leur régime alimentaire et leur mode de vie aux ressources de la mangrove. En plus des fruits et des feuilles, les arthropodes marins complètent leur menu. Excellents nageurs, ils chassent les crabes et les limules vivant dans les eaux des palétuviers. Le spectacle des primates pataugeant sur la plage ou se disputant la bouffe au point de se mordre le nez subjugue tous les voyageurs.

Les séances photo avec un groupe de macaques constituent un incontournable à faire dans la forêt de mangrove de Klong Kone. Cependant, le contact corporel avec les animaux est interdit, gardez à l'esprit qu'ils restent des animaux sauvages.

Les joies de la pêche

L'expédition dans la mangrove ouvre la porte d'un monde attachant et captivant, celui des pêcheurs locaux. Partagez quelques instants avec eux, histoire d'avoir un aperçu sur leur mode de vie et d'appréhender le lien qui unit le village et la mer. Dans l'optique d'un tourisme solidaire , vous pourrez participer aux activités locales : plantation de palétuviers, nourrissage des juvéniles dans les nurseries, ou partie de pêche, pour n'en citer que quelques-unes. Mais il faut vous avertir : les tâches sont moins faciles qu'elles n'y paraissent. On doit marcher dans la tourbe, une fois descendu de la barque, les nurseries étant situées à plusieurs mètres de la côte. Enfilez un short au lieu d'un pantalon ! .

Après une journée fatigante, vous reviendrez avec une belle prise. La joie de cuisiner les crustacés fraîchement pêchés aux côtés des compagnons de mer sera une expérience unique !

Une balade dans la mangrove de Kong Klone rime aussi avec l'inspection de l'immense parc à huîtres qui se situe au large. Les huîtres sont accrochées à des fils tendus enroulés à des bambous. L'élevage de moules est une autre curiosité à découvrir dans toutes ses étapes.

Pour ajouter une touche romantique à la randonnée, restez jusqu'au soir pour admirer le cortège d'embarcations à longue queue sur le rivage. À la nuit tombée, les riverains vous proposeront sans doute une balade en bateau pour voir les lucioles.

Comment s'y rendre ?

La ville d'Amphawa constitue un bon point de départ pour une virée dans la forêt de mangrove de Klong Kone. Pensez à louer un véhicule privé avec un chauffeur connaisseur des lieux qui saura vous y conduire et repérer les points d'attraction.

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42