Lac Cheow Lan

De passage à Surat Thani, province de Thaïlande centrale, songez à faire une promenade sur le lac Cheow Lan. Revue de détail de l'attraction.

Le tourisme vert attire un nombre croissant d'étrangers en Thaïlande. Pour preuve, le lac Cheow Lan, situé au cœur du parc Khao Sok, dans la province thaïlandaise de Surat Thani, est un but de balade prisé. Ce paradis tropical fera le délice des vacanciers en famille et comblera les couples désireux de fuir la foule ou de se retirer dans un endroit sauvage et romantique. L'accès au lac réclame un circuit d'écotourisme dans la riche forêt de mangrove du parc national Khao Sok. Avis aux amoureux de trek, de paysages de brousse, de hauteurs vertigineuses et de photographies animalières ! En aucun cas, cette destination ne saurait vous faire faux bond.

Notes historiques

Le lac Cheow Larn, fréquemment transcrit Cheow Lan, revêt une importance stratégique tant du point de vue économique que touristique. L'appellation Khao Sok Lake renvoie au parc national éponyme. Cette nappe d'eau de 165 km2 est l'attraction principale du parc, qui mesure 739 km2.  

La naissance de Cheow Lan remonte à l'an 1987. Les autorités nationales de l'énergie ont lancé un projet de barrage hydroélectrique sur la rivière Pasaeng. Le projet a obtenu un accueil favorable auprès des villageois, étant donné qu'à l'époque l'électricité était encore une denrée rare. C'est un investissement qui va payer, cette source d'énergie à échelle industrielle sera un moteur de développement pour la région. Contre toute attente, la mise en place du barrage a eu des retentissements sociaux. En 1987, la vallée fut inondée, et les infrastructures existantes, logements, rizières et plantations, ont été englouties sous l'eau. Cette région saccagée par les crues a donné naissance au lac Cheow Lan.

En repassant en mémoire ces évènements terribles, d'aucuns qualifieraient le lac Cheow Lan d'Atlantis de Thaïlande. Mais développement industriel oblige. À compter des années 1990, l'exploitation du lac obéit aux principes de la durabilité environnementale. Les riverains et les institutions environnementales travaillent conjointement pour en préserver l'intégrité et la beauté.

Aujourd'hui

Le lac Khao Sok est à découvrir dans l'enceinte du parc, entre les falaises rocheuses et le couvert forestier. Là où des massifs montagneux dominaient autrefois la vallée, l'érosion n'a laissé qu'une centaine de pitons karstiques et granitiques qui agrémentent les berges, certaines tombant droit dans les profondeurs. Les falaises éblouissantes, les eaux couleur d'émeraude et la verte chevelure des arbres composent un panorama grandiose.

Si dramatiques que soient les circonstances dans lesquelles le lac a vu le jour, il fournit un nouveau gagne-pain pour les communautés locales. Grâce aux ressources de la pêche, les riverains gagnent beaucoup mieux leur vie. Les jeunes se font embaucher dans les compagnies d'écotourisme. L'apparition du lac a intensifié la vie sauvage, attiré différentes variétés d'oiseaux et renforcé la qualité des paysages, donnant ainsi au parc national Khao Sok ses lettres de noblesse. Le parc figure parmi les meilleurs fleurons du tourisme vert en Thaïlande. « Jardin secret de Thaïlande », comme le désigne le magazine de voyage de National Geographic ; « merveilleux », commente Lonely Planet… Faites une reconnaissance sur terrain et vous conviendrez que ces éloges n'ont rien d'excessif en s'appliquant à Cheow Lan.

À voir et à faire sur place

Observer les oiseaux

L'observation des oiseaux est l'un des must à faire lors d'une promenade de plaisance sur le lac Cheow Lan. Ce dernier grouille d'insectes et de poissons d'eau douce en tous genres, ce qui en fait un banquet perpétuel pour l'avifaune. Trois cent onze espèces d'oiseaux différentes viennent s'y ravitailler. Les flamants roses séduisent par l'éclat de leur plumage. Les ibis, les sarcelles et les aigrettes argentées y jouent un ballet interminable.

Se promener en barque dans la mangrove

Le lac n'est pas le seul à vous révéler ses charmes. Le parc national lui-même présente des sujets de curiosité. À bord d'un bateau longtail, avancez dans le riche écosystème de mangrove. Vous serez ravis d'explorer les palétuviers, où se cachent les crevettes, les crabes, les mollusques et les araignées géantes. La visite permet de découvrir les différentes étapes d'un élevage de crevette. Mais ce n'est pas tout. Vous pourrez essayer un large éventail d'activités : faire du canoë, se baigner dans les cascades, organiser une partie de pêche, pique-niquer sur l'herbe ou se mesurer dans une course de paddle. Le choix n'appartient qu'à vous.

Photographier la faune sauvage

Si votre but est de prendre les animaux en photo, l'écotourisme au parc Khao Sok vous réserve une expérience mémorable. Et pour cause, le parc abrite un nombre incalculable de mammifères, petits comme grands, herbivores comme carnassiers. Vous avancez lentement dans la forêt, lorsqu'un gibbon remue soudainement dans les feuillages. Vrai pilleur de fruits et de graines, ce primate ne refusera pas quelques morceaux de biscuit en échange d'une pause photo. Reconnaissables à leur pelage tacheté, les panthères nébuleuses font également de brèves apparitions, mais elles se tiennent à l'écart des tigres, qui les considèrent comme des proies. Les éléphants sauvages, les gaurs, les tapirs, les ours malaisiens sont aussi visibles dans la réserve, et encore nous ne mentionnons que les espèces les plus communes. La gent ailée fréquente le lac, les marais et les vasières. Un conseil : n'oubliez pas vos jumelles !

Infos pratiques

Quand partir au Cheow Lan Lake ?

La fréquentation touristique de Khao Sok est tributaire des pluies continues, comme on le voit souvent dans les milieux tropicaux. La forêt dense équatoriale explique l'humidité constante. Même s'il pleut toute l'année, les mois les plus arrosés vont de juin à novembre. Les plus basses précipitations sont enregistrées en mars et en avril.

La température est un autre paramètre à prendre en compte au moment de fixer votre date de départ. À cause du microclimat, la répartition saisonnière des pics de froid et de chaleur ne s'aligne pas sur les tendances observables dans les autres parties de la Thaïlande. À Khao Sok, les grosses averses vont de pair avec des températures plus douces, car l'humidité diminue la chaleur. Les mois les plus orageux s'annoncent les plus frais, tandis que les mois les plus secs sont les plus accablants. À vous de décider laquelle des deux saisons emporte votre préférence.

Comment s'y rendre ?

L'accès au parc national de Khao Sok peut se faire en train, en bus ou par les airs.

Voie aérienne

Si vous arrivez de l'étranger, la meilleure façon de vous rendre à Khao Sok est de prendre un vol pour Phuket. L'aéroport international de Phuket est desservi par des vols directs depuis les capitales européennes. Le voyage sur route de Phuket jusqu'à Khao Sok dure 45 minutes.

Voie ferroviaire

Au départ de Bangkok, des trains de nuit partent pour Surat Thani dès 7 h et quart. Veillez à choisir les chambres de première classe afin de dormir confortablement. Les passagers descendent à la gare Phun Pin de Surat Thani. Il ne reste plus qu'à prendre le bus local pour atteindre Khao Sok.

En bus

Les bus publics relient Surat Thani et Khao Sok en 2 heures, à raison de 80 bahts le ticket. Si vous partez de Bangkok, vous en serez quitte pour 180 bahts et arriverez à destination au bout de 6 heures. Les touristes peuvent acheter leur ticket soit auprès des agences de voyage, soit directement à la gare routière.

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42