Le Wat Traimit ou le temple du Bouddha d'Or

Qui n'a jamais visité Bangkok sans tomber sous le charme du grand** Bouddha d'Or, une attraction célèbre dans tout le Pays du Sourire ! À découvrir dans le Wat Traimit**.

De passage à Bangkok , la majorité des visiteurs étrangers sont impatients d'aller voir un temple bouddhiste. Pour votre prochain séjour en Thaïlande , nous vous recommandons de faire un tour au Wat Traimit, àcôté de la gare de Hua Hamphong. Cette pagode insignifiante attirait peu l'attention jusqu'au milieu des années 50, quand les occupants des lieux ont découvert que l'idole de la pagode était une statue peu banale ; sa couche de stuc et de verre dissimulait de l'or massif. Le Bouddha d'Or est haut de 3 mètres, et son poids s'estime à 5,5 tonnes, faisant de celle-ci la plus importante sculpture en or du monde entier. Si vous êtes un curieux d'histoire, l'exposition sur les origines de la statue ne vous décevra pas.

Histoire

Des origines jusqu'au déplacement à Ayutthaya

La respectable figurine a fait un long chemin avant d'arriver au temple de Traimit. Les archives font remonter sa construction entre le xiiie et le xvie siècle au cours de la dynastie Sukkhothaï. L'inscription gravée sur la stèle de Ram Khamhaeng en fait foi, laissant entendre que le Bouddha occupait le centre de la vieille ville. Certains fragments de la statue ont pu être coulés en Inde, estiment les experts, sachant que l'art Sukkhothaï accuse plusieurs points communs avec l'art indien et que les bouddhas dorés d'origine indienne étaient jadis exportés dans divers pays.

En 1403, la figurine a changé de refuge, quittant Sukhothaï pour le royaume naissant d'Ayutthaya.

Bangkok

Ensuite, la statue a été déportée à Bangkok dans un contexte de restructuration urbaine, lorsque, en 1801, Rama I donna l'ordre de récupérer les antiques images de Bouddha conservées dans les temples en ruine. La politique de restructuration a été poursuivie par Rama III. C'est ainsi que, lors des travaux d'aménagement du fleuve Chayo Praya , le vieux temple Wat Chotanaram s'est vu condamné à être anéanti. Or, la statue du Bouddha d'Or s'y trouvait, mais à l'époque elle était enduite de morceaux de stuc incrustés de verre. Ce plâtrage remonte à la première moitié du xviiie siècle, peu avant la prise de la ville d'Ayutthaya par les Birmans. Une technique de trompe-l'œil pour éviter que les pillards ne dérobent le précieux trésor. Les autorités ont décidé de transférer la statue au Wat Traimit Wittayaram tout proche. Le temple ne disposant pas encore de bâtiments assez grands pour héberger la statue, cette dernière fut exposée à l'extérieur à l'abri d'un toit de tôle.

Comment les moines ont mis à jour l'or massif de la statue

Le 25 mai 1955 fait date dans l'histoire du bouddhisme thaïlandais : les moines inaugurèrent le viharn tout neuf dans lequel ira reposer la statue. Au moment de hisser le Bouddha hors de son piédestal, un des câbles de la grue a lâché, et la figurine tomba lourdement par terre. Les chefs religieux, voyant un funeste présage dans cet accident, désertèrent les lieux avec les ouvriers. Cette nuit-là, il a plu abondamment sur le site et une bonne partie du temple a été engloutie sous les eaux.

Au petit matin, un responsable fit une singulière découverte lorsqu'il retourna à l'endroit où le Bouddha s'était effondré et commença à retirer les traces de boue : voici qu'un métal étincelant apparaît sur une fissure. Une soigneuse investigation fut aussitôt menée, et le résultat ne s'est pas fait attendre : sous le revêtement de plâtre, il y avait bel et bien de l'or massif. Bientôt, cette surprenante nouvelle se répandra dans les quatre coins de la capitale. S'appuyant sur le fait que la découverte précède de très près la fête de la 2500e année de la mort de Bouddha, les médias qualifient l'évènement de miracle.

La description de la statue

Si la légende autour de la statue et de la mise à jour de son identité fait baver les voyageurs, rien ne vaut la reconnaissance sur le terrain. Avec sa taille de 3 mètres plus grande que nature, le Bouddha d'Or trône majestueusement dans le fond de la salle de prière. La forme ovoïde de la tête relève de l'art Sukkhothaï. Les lobes des oreilles sont grandes ouvertes, et le fin tracé des sourcils s'accorde parfaitement avec le nez aquilin. Le Bouddha est assis sur un socle dans la posture traditionnelle du Bhumisparshamudra, les jambes repliées sur elles-mêmes et la main droite touchant le sol. Cette attitude exprime la tranquillité d'âme de celui qui est en paix avec lui-même et est parvenu au contrôle total des désirs terrestres. Dans la région du cou, les sculpteurs ont dessiné trois rides pour marquer le titre princier de Bouddha à une époque antérieure. Les larges épaules et le buste droit prouvent également son appartenance aux membres de la noblesse.

L'or de la statue pèse 18 carats pour une valeur totale de 250 millions de dollars, selon le taux du marché. La partie supérieure est fondue intégralement en or pur, en particulier la chevelure et l'anneau supérieur. La tête et le menton sont composés d'or à 80 %, et la partie inférieure l'est à 40 %.

Que voir d'autres dans le Wat Traimit ?

L'attractivité touristique du temple repose principalement sur le Grand Bouddha en or massif. Cependant, d'autres attractions attendent le visiteur.

Le musée Bangkok Chinatown Heritage Center

Égarez-vous un instant dans le musée « Centre du patrimoine de Chinatown Bangkok », situé dans une partie annexe du sanctuaire. Étudiez l'histoire des premiers immigrants chinois dans la capitale. Le musée expose des photos, des vidéos et des maquettes de qualité.

Exposition historique

Mis à part le musée, vous pourrez apprécier l'exposition liée à l'histoire du Bouddha d'Or , depuis sa fabrication au cours de la dynastie Sukhothaï jusqu'à la découverte de son identité secrète et l'acquisition du titre de « statue en or la plus colossale au monde ».

Comment s'y rendre ?

Le temple de Wat Traimit jouit d'un accès facile : vous le trouverez juste à deux pas de la gare de Hua Lamphong, dans le quartier chinois de Bangkok. Le moyen le plus rapide pour s'y rendre est le métro (le MRT).Sinon, vous pouvez prendre les bus publics. Montez à bord de la ligne 5, 7 ou 507 : toutes trois passent par cette destination. Les plus exigeants héleront un taxi.

Horaires et tarifs

Le temple est tous les jours ouvert aux visiteurs de 8 h à 17 h. Le prix d'entrée est de 40 bahts par personne.

Pour accéder au musée, il vous faudra payer un supplément de 100 bahts . Le musée est fermé tous les lundis.

Code vestimentaire

Les touristes sont priés de choisir une tenue correcte pour visiter le temple. Les vêtements légers, de type short, jupe et débardeur, ne sont pas bienvenus. Si vous envisagez de faire un tour au dernier étage du musée, sachez que le port de lunette solaire et de couvre-chef n'est pas autorisé.

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42