Wat Phuket

Aux environs de Nan, dans la localité de Pua, se trouve le Wat Phuket, joliment accroché à une butte rocheuse. Un but de balade recommandé pour apprécier le tableau de la vie champêtre.

Ce temple bouddhiste à flanc de colline s’appelle officiellement Wat Phuket Songthaya, mais pour faire simple les habitants l’appellent Wat Phuket. Autant vous avertir d’emblée : le bâtiment en soi n’a rien d’exceptionnel, ne vous attendez-pas à une architecture de rêve. L’intérêt de Wat Phuket est ailleurs. Le temple se trouve à Pua, un bourg rural et montagneux à 60 km de la province de Nan. Les touristes profitent de cette escapade en dehors de la ville pour accéder au temple. Par sa situation en hauteur, il offre un ravissant coup d’œil sur les rizières, les maisons de fermes et les montagnes environnantes. En descendant de la colline, vous pourrez visiter l’atelier de tissage des peuples Thai-Lu et, pourquoi pas, acheter leurs ouvrages pour soutenir le développement local.

L’origine du toponyme

D’aucuns pensent que le sanctuaire doit son nom à l’île paradisiaque de Phuket dans le golfe de Thaïlande. C’est faux. Wat Phuket est formé par la fusion de deux mots : « Phu » au sens de colline et « Ket », une contraction de Ban Ket, un petit village établi près du sanctuaire. En traduisant au pied de la lettre, Wat Phuket désigne le temple construit sur la colline de Ban Ket.

Aujourd’hui

Ban Ket, dans le district Pua de Nan, est un des villages les plus reculés de l’Issan, ne figurant nulle part sur les cartes routières de la Thaïlande. L’agriculture reste la colonne vertébrale de l’économie. Les paysans passent le plus clair de leur temps à s’occuper des rizières. Les dames du village pratiquent le tissage et la vannerie à titre secondaire dans le but de compléter les trous de trésorerie.

A la découverte du temple bouddhiste

Une belle randonnée s’annonce en perspective. Prenez la peine de vous balader sur les parcelles de rizières avant de monter les pentes de la colline.

Le saisissant panorama au sommet sera votre récompense. Les rizières se succèdent à perte de vue, brillant d’un vert profond après la pluie, et des montagnes sauvages se dessinent à l’arrière-plan. Ces montagnes font partie intégrante du parc national de Doi Phu Ka.

Sur le chemin du retour, les touristes apprécieront de faire une reconnaissance du village de Thaï-Lu, un village tribal authentique comme on en voit habituellement dans les hauteurs montagneuses de l’Issan. Les gens sont de fiers gardiens de la tradition ; ils vivent simplement dans des huttes en bois sans se soucier du luxe et du progrès technologique. C’est une véritable expérience de découvrir leurs techniques artisanales ! Les plus expertes arrivent à réaliser des tissus aux motifs sobres et délicats.

La prise photo de cette communauté ethnique est une attraction touristique populaire, ce que les Thai-Lu acceptent de bon cœur pour toucher quelques centimes d’euros.

Informations pratiques

Prix et heures d’ouverture

Le Wat Phuket est ouvert tous les jours de 7 h jusqu'à 17 h. L’entrée est gratuite, mais les dons spontanés de la part des visiteurs sont acceptés. Cela permet de venir en aide aux pauvres moines de Ban Ket.

Quand y aller ?

Pour une vue splendide sur les rizières, il convient de tenir compte du calendrier rizicole. Les semailles se déroulent en juillet et les moissons en décembre. Le meilleur moment pour visiter Wat Phuket est par conséquent la saison des pluies.

Comment s’y rendre ?

Le village de Ban Ket, sur la colline duquel est établi le temple, est tout juste à 1,2 km de Pua. Aucun bus direct ne relie Ban Ket à Nan, la capitale provinciale. Il vous faudra changer deux fois de véhicule.

Depuis la gare routière de Bo Kho So au sud de la ville de Nan, prenez le prochain bus pour Thung Chang. Demandez au chauffeur de vous déposer à Pua, l’arrêt se trouve au croisement de la route 7-11. Ensuite, vous pouvez louer les services d’un taxi moto, d’un vélo ou d’un tuk-tuk pour franchir les 1 200 derniers mètres.

Dans les environs

En quittant le Wat Phuket, vous pourrez poursuivre le voyage dans le parc national de Doi Phu Ka, un endroit regorgeant de richesses naturelles. À part son pic montagneux, ses rizières et ses cascades, Pua possède également des sites religieux intéressants : le Wat Ban Ton Laeng, le Wat Rong Ngae et le Wat Phra That Bueng Sakat.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42