Musée de l'Opium

Hall Of Opium Museum , est un musée d'exposition situé dans le parc du Triangle d'Or à Chiang Saen, dans la province de Chiang Rai en Thaïlande. Ce Hall renferme l'histoire longue et variée de l'opium depuis l'histoire du Triangle d'Or en passant par l'origine de l'opium, la guerre qu’elle a causé, les trafiquants sur le marché ainsi que l'histoire de la lutte contre la culture de l'opium et du pavot. Hall Of Opium Muséum est donc pour ses visiteurs une source d'inspiration, puisque l'opium était à l'origine un traitement médical avant d'être vendu au marché étant comme de la drogue dure. Ce musée vaut la peine d'être visité, car son existence reflétait à l'époque non seulement des bienfaits médicaux, mais également des conséquences sociales menant jusqu'à des guerres.

Histoire du musée de l’Opium

Le musée interactif Hall Of Opium Muséum n'aurait jamais vu le jour sans le Triangle d'Or formant la liaison de trois pays (Thaïlande, Laos et Myanmar). De 1920 à 1965, cette région frontalière (Triangle d'Or) était la principale productrice d'opium dans toute l'Asie, avec ses plantations de pavots. Ces derniers ont rendu le royaume très connu sous le nom du royaume d'or blanc.

Les toutes premières références à l'opium ont été aperçues dans certaines formules médicales sumériennes. Utilisé de prime abord à des fins médicinales dans la Grèce antique, l’opium commença à se répandre dans toute l'Europe jusqu’en Amérique. Les effets de ce produit poussèrent les consommateurs à en abuser jusqu’à ce que cela devienne une véritable drogue.

L’intérêt des chinois et des britanniques pour l’Opium les poussèrent à partir en guerre.

L’Opium atteignit le royaume de Siam via les migrants chinois qui possédaient alors quelques stocks en provenance de Chine. Le commerce de l’Opium était alors en plein essor et la Thaïlande fut désignée plaque tournante de ce trafic encore légal à l’époque. On voyait alors d’immenses cultures et plantation de pavot dans tout le Triangle d’Or.

Visiter le musée de l’Opium

Le Hall Of Opium Museum a été édifié dans une montagne qui n'est accessible que par un long tunnel de 137 mètres de long. Le Musée de l'Opium s'étend sur plus de 25 hectares et l'on n'y trouve de nombreuses zones.

Dans la zone d'entrée, on aperçoit un tunnel sombre qui mène tout juste vers les champs de pavot artificiel dans la zone hall. Ce dernier est un hall zone spécialisé pour les pavots artificiels, où les visiteurs peuvent se renseigner sur les différents types de fleurs de pavot. Ensuite, il y a la zone de Siam qui est dédiée à une maquette de maison de thé chinoise à Yaowarat et à l'histoire de l'origine de l'opium dans le Royaume de Siam. Vous pouvez ensuite visiter la zone de médecine magique, qui est dédiée à la science derrière le développement de la morphine et de l'héroïne. Et enfin, la zone finale est la zone des effets de l'opium montrant l'impact négatif des drogues et des toxicomanies sur les individus et la société. Après avoir indiqué les différentes zones du Hall, passons maintenant un coup d'œil aux certaines expositions du musée.

Bien que la promenade dans le musée de 5 600 mètres carrés prenne un certain temps, les expositions vous tiendront en haleine. Sont présentés les scènes de combats à l'arme à feu pendant les guerres de l'opium, les effets destructeurs de l’Opium sur le corps humain

Comment s’y rendre ?

Pour parvenir à atteindre la ville de Chiang Saen, l'idéal c'est de voyager depuis Chiang Rai. Vous trouverez la bus-station dans le centre-ville de Chiang Rai. Vous prenez l'un des vieux bus jaunes qui mettra une heure ou deux de route selon le nombre d'arrêts. Cependant, vous pouvez aussi opter pour la liaison via songthaew (taxi collectif) depuis Mae Sai (le district le plus au nord de la province de Chiang Rai), à seulement une heure de trajet.

Musée
2 photos

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
+66 53114796