Le palais de Sanam Chan

Pour votre prochain voyage en Thaïlande centrale, songez à visiter le palais royal de Sanam Chan, une perle architecturale de Nakhom Pathom.  

Le tourisme à Nakhom Pathom ne se résume pas au Phra Pathom Chedi, qui détient le titre du plus haut stûpa de la planète. Rendez-vous au palais royal de Sanam Cham, à côté de l'Université de Slipakorn, un complexe qui diffèrent chacun par leur décor et leur esprit artistique. Ce castel de rêve est hanté par les souvenirs de Rama VI, qui y séjournait régulièrement durant ses vacances d'été comme le témoignent la statue posthume de JarLet, le chien de compagnie de Rama VI et les appartements privés où le dirigeant prenait la plume pour s'essayer à la littérature. Le jardin ombragé et verdoyant, l'architecture authentique des bâtiments, les délicates fresques murales invitent à la flânerie et plongent dans la Thaïlande d'un autre âge.

Notes historiques

Rama VI n'était encore que le prince héritier Vajiravudh quand il décida de bâtir cette luxueuse résidence d'été. Bien que la douceur du climat lui fît apprécier cette région centrale du pays, les chroniqueurs invoquent deux mobiles majeurs motivant le chantier. D'une part, la construction répond à des fins stratégiques, dans le sens où elle pourrait servir de place fortifiée en cas de conflits avec les puissances occidentales. Le choix géographique de la province de Nakhom Pathom a été pris dans cette intention. La ville a été élevée au rang de seconde capitale. Relevons, d'autre part, la volonté de Rama VI de s'offrir une maison de villégiature où il pourrait composer des poèmes pour occuper ses temps libres. Le domaine a été acheté près de l'étang du Sa Nam Chand, auquel le complexe doit son nom. Les travaux de chantier commencèrent en 1907 et furent achevés en 1911.

À la mort de Rama VI, la propriété a été remise à l'académie militaire conformément à son acte testamentaire. Ensuite, elle a changé plusieurs fois d'affectation : abandonnée provisoirement, puis convertie en parc administratif, et placée finalement sous la direction de l'Université de Slipakorn en 1965. Dans le cadre de l'amélioration des logistiques du campus, quelques ailes de l'édifice ont été réaménagées. Cet établissement où l'on enseigne l'art et l'archéologie fait autorité dans toute la Thaïlande.

Le 24 novembre 1982, le palais s'est vu agrémenté d'une stèle dédiée en l'honneur du roi Rama VI. Elle a été construite par les propres soins des villageois.  

Parmi ses œuvres littéraires, il y a notamment le « Thao Saen Pom » ainsi que la traduction de Roméo et Juliette, l'œuvre maîtresse de Shakespeare. Après sa mort, le palais de Sanam Cham fut dédié à l'académie militaire comme il l'a voulu dans sa dernière volonté.

Aujourd'hui

Depuis l'inauguration du bâtiment en 1917, Rama VI l'ouvrit de bon cœur au public. Est-ce pourquoi le Sanam Chandra Palace tient une place à part dans l'histoire de l'urbanisme local ? D'ailleurs, le terme « palais » est un euphémisme. Le complexe réunit dans son enceinte des ensembles résidentiels variés : la salle du trône, le Tap Kwan, le Chalee Mongkhon-Assana, le Phra Pikkanesh ou le Phra Tamnak Tabkaeo. Il s'y trouve même une salle de théâtre et une salle de musique. Si le temps vous manque pour tout voir, voici les attractions principales.

La résidence Chalee Mongkhon-Assana

Un coup de cœur pour cet édifice aux murs couleur ocre et aux tuiles écarlates, celui-là même où logea Rama VI lorsqu'il était de passage à Nakhon Pathom. La visite en vaut la peine, rien que pour apprendre l'histoire de  Jarlet, l'animal de compagnie du roi, d'après lequel est nommé l'édifice.  L'architecture marie l'élégance du style Renaissance à la sobre maçonnerie des maisons à colombage britanniques, avec quelques ajustements pour s'adapter au climat régional. La partie supérieure accueille un bureau et une chambre à coucher. C'est donc ici que Rama VI se reposait pour écrire, quand il oubliait un instant les charges de la royauté. Il y a composé ses œuvres littéraires les plus connues : le Thao Saen Pom et la traduction de Roméo et Juliette. Avec son superbe cadre précédé d'une pelouse, la Chalee Mongkhon est un refuge idéal pour trouver l'inspiration ;  

La statue de Jarlet ou Ya-lei

Face à la résidence privée se dresse la statue en cuivre de Ya-Lei, le chien de Rama VI, que le souverain considérait plus comme un ami intime qu'un simple animal à quatre pattes. Il a fait la rencontre de Ya-Lei à la faveur d'une inspection dans la prison de Nakhom Pathom. Lorsque le chien fut assassiné, Sa Majesté était profondément peinée par la perte de son compagnon. En lisant le poème gravé sur l'épitaphe en bas de la stèle et en considérant la somme folle dépensée pour bâtir ce mémorial, on est presque amené à croire qu'un chien royal est mieux loti que les classes paysannes. .

Le Phra Pikkanesh

Ce sanctuaire présente le mérite d'abriter une  statue de Ganesh. C'est l'endroit le plus sacré du palais de Sanam Chan. Aujourd'hui encore, une foule d'hindouistes s'y recueillent pour adresser des prières à la divinité.

Le Phra Tamnak Tabkaeo

A l'intérieur, les amateurs de peinture seront ravis d'observer une toile en ardoise du monarque Rama VI.

La résidence de Tap Khwan

Quelle sera la réaction du visiteur qui, revenant de la salle du trône, est transporté tout à coup dans l'ambiance campagnarde de Tap Kwan ? La résidence dégage un charme fou, avec le couvert boisé qui entoure ses huit cabanes traditionnelles reliées l'une à l'autre par une véranda. Le Tap Kwan montre à quoi ressemble l'intérieur d'un foyer rural thaïlandais : une kitchenette, un hall, des espaces nuit, un quartier des domestiques, un entrepôt et une volière. La couleur thaïe éclate aussi bien dans les murs entièrement en bois de teck, la toiture en feuilles de pomme, que dans la disposition des bâtiments qui regardent du côté des quatre points cardinaux.  

Informations pratiques

Horaires d'ouverture et tarifs

Le palais-musée ouvre tous les jours de 9 h à 16 h, excepté le 25 novembre, date à laquelle une fête commémorant l'anniversaire de Rama VI se tient sur la place.

Le prix d'entrée est fixé à 50 bahts ou 1,4 euro par personne pour les étrangers. Le guichet ferme ses portes à 15 h 30. Conservez bien votre ticket, car il vous sera réclamé toutes les fois que vous vous présentez à l'entrée d'un bâtiment.

Pour les visites de groupe, il est nécessaire d'obtenir une autorisation spéciale auprès de l'Université de Silpakorn.

Comment s'y rendre ?

Le palais-musée de Sanam Chan n'est qu'à 2 km à peine du Wat Phra Phatom Chedi, à plus de 100 kilomètres à l'ouest de la capitale Bangkok.

Depuis Nakhom Phatom : vous pouvez sortir par la porte ouest du Wat Phra Pathom et suivre la route de Ratchadamnoen.

Depuis Bangkok : prenez le bus public pour Nakhom Phatom. Sur place, vous pourrez louer une voiture privée ou prendre un taxi.

Code vestimentaire

Les visiteurs sont priés de se conformer au code vestimentaire applicable dans les lieux sacrés. Interdiction de porter des habits décontractés ou qui mettent à nu les jambes et les épaules. Cet avertissement est valable pour les deux sexes.

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42