Le parc national Doi Inthanon

Vous partez prochainement pour Chiang Mai ? Consacrez une journée d'excursion au parc national Doi Inthanon. Une halte obligée pour les fous de randonnée, d'ornithologie ou de sports extrêmes.

Le magnifique parc forestier Doi Inthanon n'a pas volé son surnom. L'ascension de la montagne éponyme, qui culmine à 2 575 m de haut, est une aventure que tout pyrénéiste qui se respecte se doit d'effectuer. Quelle fierté de fouler le « toit de la Thaïlande » ! Cela n'exclut pas la possibilité d'une randonnée pacifique ou modérément sportive. Encadré par la ceinture montagneuse de Thanon Thong Chai, le parc Doi Inthanon dissimule des paysages hauts en couleurs : le bleu turquoise des cascades, le vert des rizières en terrasse sur les collines, le rouge écarlate des cerisiers ou encore la limpide blancheur des rivières. Et l'on vous fait grâce du festival de becs, de gosiers et de plumes présenté par l'avifaune. À n'en pas douter, vous reviendrez heureux de cette expédition.

Histoire de la réserve naturelle

L'inauguration du parc remonte à l'an 1972. Est-ce la volonté de promouvoir le tourisme ou la prise de conscience environnementale qui a incité le gouvernement à déclarer la région du Doi Inthanon comme aire protégée ? La déforestation se poursuit à un rythme inquiétant à cause des activités anthropiques. Les Karen et les Hmong y ont habité depuis des siècles, exploitant intensivement les bois. Mais même si la déclaration reste sur le papier, les 48 200 hectares du parc laissent place à des sites véritablement paradisiaques. Quatre chutes d'eau grandioses parcourent la jungle de tous côtés, assurant de manière permanente l'irrigation des rizières et des plantations des hautes collines.

Le parc Doi Inthanon réunit deux atouts flatteurs qui lui valent de figurer parmi les plus belles destinations d'écotourisme de la Thaïlande. D'une part, le sommet Doi Inthanon, rendez-vous des alpinistes, s'élève plus haut que nulle autre montagne du pays. D'autre part, 306 espèces d'oiseaux résident dans le parc, classant ce dernier au deuxième rang des réserves naturelles thaïlandaises pour la concentration en avifaune.

Faune et flore du parc Doi Inthanon

Le parc Doi Inthanon est un livre de biologie à ciel ouvert à une centaine de kilomètres de Chiang Mai ! Le royaume végétal est formé de forêts à feuilles persistantes et de diptérocarpacées, comme les pins, les chênes ou les bambous. L'inventaire faunique fait état de 9 espèces de reptiles, de 7 espèces d'amphibiens et quelques grands mammifères comme les zèbres, les buffles ou les éléphants. Les stars du parc sont à rechercher ailleurs.

Les différents points d'intérêt du parc Doi Inthanon

Ce qui rend le parc si populaire, c'est le fait qu'il offre un terrain de jeu incommensurable pour l'étude et l'inspection de la gent ailée. Compte tenu de la densité des oiseaux, les amateurs pourront filmer un nombre incalculable d'espèces dans un cours laps de temps.

  • Le Doi Inthanon : La longue route qui conduit au sommet comporte de nombreux arrêts où les marcheurs jouiront d'un point de vue agréable sur la canopée. Dans les altitudes supérieures, la forêt se recouvre de mousse. S'élevant à 2 575 m au-dessus du niveau de la mer, le Doi Inthanon, surnommé toit de la Thaïlande, héberge des oiseaux adaptés au climat froid et venteux des montagnes. Le minla à gorge striée, le souimanga à queue verdâtre sont très communs dans cette zone, ainsi que d'autres plumes colorées comme le babouin piqueur, le babouin doré ou la mésange à joues jaunes. Ils se nourrissent volontiers des débris de pain ou de biscuits lancés par les visiteurs.

Les sous-bois sont le domaine des faucons à croupion blanc, des sittelles de Birmanie et des pics à tête noire qui chantent à l'envi dans le feuillage des arbres décidus. Le forktail à tête noire y est également visible.

  • Jeep Trail : ce parcours totalise 37,5 km. Une troupe de birdwatchers s'y tient sur leur pied de guerre pour guetter l'apparition des volatiles. Les jours de grand trafic, il est difficile et même dangereux d'emprunter cette passe. Mais lorsqu'il est désert ou calme, pensez à y faire un tour en 4x4. De nombreux spécimens susciteront vos hourras, à l'instar de la timalie à tête rayée, la mésange à dos tacheté, l'alcippe à tête marron, la garrulaxe de Blyth ou encore la pie-grièche cliqueteur.

  • Le couple de pagodes : à 2 km environ de la cime montagneuse, deux élégantes pagodes se dressent devant vous : Phra Mahathat Naphamethanidon et Phra Mahathat Naphaphonphumisiri. La dédicace des temples s'adresse respectivement au neuvième héritier du trône du Siam et à son épouse. Les connaisseurs y verront un bel exemple d'art thaï contemporain. Les flâneurs aimeront se perdre dans le jardin planté d'arbres et de fleurs ornementales. Par temps clair, le site offre une vue à couper le souffle sur la montagne et les alentours. Quelques oiseaux insolents s'y aventurent, comme la paruline à gorge chamois et le souimanga à queue verte.

Le sentier « Ang Ka » : cet itinéraire de randonnée est très populaire au motif qu'une flore foisonnante le prend d'assaut. Les marcheurs auront l'impression de jouer une scène de Game of Thrones. La perdrix à gorge rousse et le babouin roitelet pygmée vous accompagneront de leur ramage.

  • Le sentier Gaew Mae Pan : sur cette route sinueuse, les paysages changent de tons, passant des rivières aux cascades torrentielles, des vallons aux ravins profonds. La randonnée doit être accompagnée d'un garde forestier. Le goral himalayen, un mammifère très rare, captivera l'attention des touristes. Les oiseaux aquatiques sont au rendez-vous aux abords des cours d'eau. Ne manquez pas le forktail à dos ardoisé et le rouge-queue d'eau plumbeous qui explorent les rochers à la recherche de mollusques ou de petits reptiles. Le martin-chasseur mignon se hasarde sur les eaux peu profondes. Pour l'élégance de la livrée, la palme revient sans conteste au rouge-queue à tête blanche. À part la chute de Mae Pan, le parc compte trois autres cascades - Sri Phum, Wachi Ratan et Mae Klang - qui autorisent les joies du trek, de la natation et du rafting. Il reste que Mae Pan est de loin la plus intéressante, avec ses 280 mètres de dégringolade.

  • le hameau Baan Ba Pong Piang : perdu au fond des montagnes, le village Baan Ba Pong Piang est le fief du peuple Karen. Il est indispensable d'y séjourner une nuit pour s'enivrer de l'ambiance folklorique. Des huttes en bambou au toit de paille font office de logement. Le hameau est connu pour ses rizières en pente aux courbes capricieuses qui constituent un exemple d'adaptation des paysans aux contraintes de la nature.

Où se trouve le parc national Doi Inthanon ?

La réserve fait partie du district de Chom Thong, province de Chiang Mai. Elle est située à 100 km de Chiang Mai, la ville la plus développée de la Thaïlande du Nord. Un droit d'entrée de 300 bahts (8,4 €) est réclamé aux visiteurs, tant nationaux qu'étrangers. Les enfants ne paient que la moitié, soit 4,2 €.

Meilleure période pour partir

Très calme en été, le parc Doi Inthanon est animé par le tourisme hivernal. De novembre à février, la baisse des températures dans les régions montagneuses du Nord attire une affluence de touristes. Des citadins issus de Bangkok, de Phuket ou des autres provinces s'y ruent pour prendre un bol d'air frais. Les périodes de début et de fin d'année sont les plus indiquées si vous voulez visiter le parc sous une météo favorable.  Néanmoins, quelques touristes s'y aventurent en juillet ou en octobre en faisant fi des précipitations : en ce moment de l'année, les collines reverdissent, la canopée est plus dense, les chutes d'eau se gonflent après la pluie, et les rizières en gradins de la tribu Karen sont spectaculaires.

Comment y venir ?

Le parc se trouve à 90 minutes de route du centre-ville de Chiang Mai. Pour s'y rendre, les touristes ont le choix entre le bus public, le taxi ou un véhicule de location.

Transport privé

Depuis Chiang Mai, roulez sur la route de l'aéroport et continuez jusqu'à Chom Thong. De là, suivez les instructions des panneaux pour vous diriger vers le parc national Doi Inthanon. Le véhicule est loué au tarif de 1 000 bahts la journée, soit l'équivalent de 28 euros.

Même s'il est relativement facile d'arriver au parc sans avoir recours à un véhicule personnel, le choix de la location est à propos. Les postes d'observation sont très loin de la porte d'entrée, et faute d'avoir une moto ou une voiture, vous devrez vous préparer à faire du stop, à marcher des heures ou à attendre l'arrivée d'un songthaew avant de voir quelque chose d'intéressant.

Pour voyager en toute confiance, votre agence Sawa'Discovery vous met à disposition un véhicule avec chauffeur.

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42