Lac Phayao 

À une centaine de kilomètres de Chiang Mai, le grand lac poissonneux de Phayao est un lieu d’excursion prisé des plaisanciers en Thaïlande du Nord. Le point.

L’Atlantide de la Thaïlande… Cette métaphore rend parfaitement justice à la zone lacustre de 19 km2 qui attire de plus en plus de voyageurs à Phayao. Difficile d’imaginer à quoi ressemblait l’endroit il y a 80 ans passés ; une plaine recouverte de rizières, avec des maisons de ferme et des temples de style Lanna perchés sur les collines. En 1941, un programme de règlementation de la pêche a changé le destin de Phayao. Les étangs se mirent à gonfler, les temples furent submergés, une vanne d’inondation fit naître le lac Phayao, le plus grand lac d’eau douce de la Thaïlande septentrionale. D’humble village d’agriculteurs aux revenus aléatoires, Phayao s’est transformée en une cité prospère en misant sur sa nouvelle vocation : le tourisme et la pêche. Le lac est plus qu’une source de revenu, il devient l’âme et la fierté de la région !

Quel que soit le but de la visite… Sortie verte, pique-nique en famille ou voyage de noces romantique, le lac Phayao est une destination pour vous.

Histoire du lac : le pari de la pêche

Le site était depuis l’Antiquité une zone majeure de ressources naturelles. Avant la mise en place des barrages, c’était une vaste plaine alluviale traversée par la rivière Ing et un chapelet de points d’eau saisonniers. Planteurs, pasteurs et pêcheurs se disputaient l’espace à tour de rôle. À la saison sèche, le bas niveau de l’eau autorisait la pratique de la riziculture et l’installation de pâturages pour l’alimentation animale. Les habitants le traversaient à pied sec pour se rendre dans les bourgs voisins. À l’approche des premières pluies, la pêche reprenait ses droits dans la mesure où les étangs se remplissaient des eaux de crue alimentées par les sources montagneuses. Deux lacs distincts existaient alors : Kwan Noi et Kwan Luang.

À partir des années 1930, les responsables de l’environnement ont fait part de leurs inquiétudes quant à l’avenir de la pêche locale. La rivière Ing était surexploitée pendant la saison sèche. Le stock de poissons était en baisse constante, le nombre de prises excèdait le rythme de reconstitution des ressources halieutiques. En 1939, les dirigeants ont jugé bon de construire une zone de pêche permanente. Une vanne d’inondation a été ouverte en 1941, causant beaucoup de dégâts sur les cultures, les habitations et les temples locaux. Tout a été englouti par les flots. Le site lui-même a changé de visage ; la rivière Ing et ses 18 affluents ont laissé place à un immense lac aux bords recourbés comme une demi-lune, portant le nom de Kwan Phayao. Au fond du lac gît un temple en ruines, le seul qui résista à l’inondation dévastatrice, rappelant une époque révolue associée à l’agriculture irrationnelle et à la pauvreté.

Où se trouve le lac Phayao ?

La ville éponyme de phayao est blottie dans une vallée fertile au nord de Thaïlande, dans la province de Phayao. Il faut parcourir environ 700 km de route depuis la capitale Bangkok et 102 km si c’est en provenance de Chiang Mai. Le lac est à 9 km en dehors de la ville.

Le lac Phayao en quelques chiffres

La création du lac date de 1941.

Dix-huit petits ruisseaux s’y jettent simultanément.

Il mesure 1,5 m de profondeur sur une superficie totale de 19,8 km2.

Environ 16 500 ménages ruraux dépendent directement du lac pour leur subsistance.

Le lac Phayao est le plus vaste lac de la région Nord et occupe le 4e rang à l’échelle nationale.

Que faire au le lac Phayao

Les infrastructures touristiques affluent sur le lac, proposant des services de restauration, d’hébergement ou de loisirs. Les visiteurs auront de quoi s’occuper sur place :

Une partie de pêche

En engageant la conversation avec les riverains, vous pourrez découvrir des techniques de pêche artisanale. Le lac héberge une cinquantaine d’espèces de poissons d’eau douce : la carpe, le barbeau, le tilapia du Nil, l’anguille des marais, le poisson globe, les poissons chats, et bien d’autres. Le volume de captures est estimé à 159 kg à l’hectare. Le Département des pêches a fondé un centre d’observation et d’expérimentation halieutique près du lac pour développer pleinement la filière. Si vous aimez taquiner les poissons, rien ne vous empêche de saisir un filet pour multiplier les belles prises.

Une excursion en bateau

Laissez-vous tenter par une promenade en barque, excellente formule pour se relaxer et s’enivrer de l’ambiance bucolique. Le lac est dominé par les jacinthes d’eau, mais en explorant bien, vous pourrez distinguer des lotus bleus ou blancs, des nénuphars et des algues. Une flore aquatique à dévorer des yeux ! Pour les voir fleurir, il faut se rendre au lac Phayao entre juillet et août. Après les premières averses, le lac se recouvre d’un tapis de fleurs odorantes et colorées.

La beauté florale mise à part, une autre attraction justifie la balade en bateau : vous rendrez hommage au Wat Ti Lok Aram, un temple bouddhiste englouti au beau milieu du lac. Il a été érigé au xixe siècle sur l’initiative du souverain Tilokarat. Jetez un coup d’œil admiratif à la statue de Luang Pho Sila qui y est conservée. Datant de plus d’un demi-siècle, cette représentation de l’idole Bouddha fait l’objet d’une vénération populaire durant les fêtes bouddhistes importantes. Pour la petite histoire, la statue a été découverte en 1983 à l’intérieur du Wat Ti Lok Aram. Elle a été déplacée au temple Sri Umong Kham, jugé plus digne et plus à même de la mettre en valeur. Mais soupirant après la statue, les villageois convinrent de la rapporter dans sa demeure première en 2007.

Faire du vélo, de l’équitation, ou une balade pédestre

On ne comprend que trop vos envies de sport dans ce superbe cadre naturel. Le choix est large, du jogging à l’équitation, en passant par les loisirs du vélo.

Pique-nique

Chaque fin de semaine, plus d’une famille thaïlandaise s’y rend à cœur joie pour pique-niquer et se détendre.

Petite balade historique

Deux monuments historiques sont à découvrir sur les berges. Le premier est un bâtiment âgé de plus d’un siècle, dont la façade brun sombre se découpe sur la verdure. Quelques mètres plus loin, vous accéderez au village disparu de Ban Hong Rai. C’est une véritable émotion d’apprendre que de grands ensembles d’habitation y étaient construits il y a cent ans. Ban Hong Rai n’est plus qu’un vestige de monastères bouddhistes.

Informations pratiques

Horaires et prix d’entrée

Le lac Phayao est ouvert 7 j/7 et 24 h/24. L’accès est libre aussi bien pour les touristes nationaux qu’étrangers ; mais le batelier réclame 40 bahts/personne pour emmener les visiteurs au sanctuaire englouti.

Quand y aller ?

Le succès touristique du lac phayao est tributaire des caprices du climat tropical. La température moyenne s’établit à 24o C, ne descendant jamais en-dessous de 19,5o C et dépassant rarement 27o C. Il tombe près de 1 064 mm de pluies par an, mais elles se concentrent entre juin et octobre. Pour voyager avec la bénédiction de la météo, préférez les mois d’octobre à mars.

Pour les amateurs de culture, la date de départ ne sera pas fixée en période de beau temps, mais en période de fête bouddhiste. L’ambiance sur le lac est tout simplement magique au 3e mois, au 6e mois et au 8e mois lunaire, lorsque les fidèles honorent le bouddha de Luang Pho Sila siégeant au milieu du lac. Au clair de lune, le lac est illuminé par une myriade de bougies, et le bateau des pèlerins qui viennent adorer la statue est rempli d’offrandes de fleurs.

Comment se rendre au lac Phayao ?

Le lac se trouve sur la route Chai Kwan, dans le district de Wiang, province de Chayao. Vous pourrez l’atteindre facilement en deux heures de bus depuis Chiang Rai ou en trois heures de bus depuis Chiang Mai. Si vous êtes à Bangkok, de nombreux bus publics desservent Phayao au départ de la gare de Mochit. Le plus pratique est cependant de voyager par les airs jusqu’à l’aéroport de Chiang Mai et de prendre ensuite le Greenbus pour rejoindre le lac. Le trajet n’implique qu’un débours de 110 bahts (3 euros).

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42