Ko Ngai - Guide Thaïlande - Sawa'discovery

Ko Ngai

Non loin de Krabi, l’île secrète de Ko Ngai comblera les plongeurs et fera le bonheur des amateurs de côtes déchiquetées et sauvages.

Avec sa constellation d’îles éparpillées dans la mer Andaman, la Thaïlande du Sud résonne comme un éternel appel à la plage et au soleil. Pour votre prochain voyage en Thaïlande, nous vous recommandons Ko Ngai, une île vierge mangée par la jungle, à une heure de bateau de Pak Meng et à quarante-cinq minutes de Koh Lanta. Sable blanc, palmiers, criques, récifs de corail… Ko Ngai peut rivaliser sans rougir avec Krabi pour la splendeur du littoral, même si elle ne fait que 8 km2. L’île est connue en tant que centre actif de plongée, mais on note également l’enthousiasme des marcheurs qui entendent inspecter la grotte d’émeraude de Koh Mook avant de jouir du snorkelling sur les îles avoisinantes. Pour les Robinsons du xxie siècle, c’est l’atmosphère calme et isolée qu’ils adorent dans cet endroit. Un havre naturel à l’image du paradis terrestre.

Profil géographique

Ko Ngai ou Koh Hai – moquons-nous de la graphie – est un îlot rocheux long de 4 km et large de 2 km. Son périmètre côtier est agrémenté de pointes calcaires et de coraux, avec de grands ensembles montagneux en arrière-plan. A priori, l’île ressemble à un no man’s land, mais ce n’est vrai qu’en partie. Un petit nombre d’hôtels occupe la côte est, tandis que les parties occidentale et septentrionale sont abandonnées aux oiseaux.

Aujourd’hui

Ko Ngai est une île de rêve qui a pu échapper aux griffes du gigantisme touristique. Elle est rattachée administrativement à Koh Lanta, elle-même comprise dans la province de Krabi. Trop petite pour intéresser les investisseurs immobiliers, Ko Ngai laisse néanmoins place à des plages sablonneuses et pittoresques. Les couples et les familles qui recherchent des vacances tranquilles en bord de mer, dans un endroit désert et coupé du monde, y trouveront certainement leur compte. Mis à part le balnéaire, l’écotourisme anime le territoire.

Lieux d’intérêt incontournables

Plage, sable et soleil

Il n’y a pas grand-chose à voir dans la ville elle-même, à l’exception de petites plages adorables, comme Paradise Beach et Sunset Beach. Des hôtels haut de gamme se dressent en front de mer. Que les amateurs de farniente n’hésitent pas à varier les plaisirs : lézarder sur la plage avec une bière à la main, commander un barbecue de fruits de mer, s’offrir une expérience de massage traditionnel, profiter du spa… Le choix est large !

Écotourisme

Envie d’une détente nature ? Enfoncez-vous dans la jungle tropicale. Grâce à l’isolement insulaire, Ko Ngai abrite une nature vierge, généreuse et protégée. Le sentier part de la plus grande plage de l’île, traverse la paire de plages au sud et aboutit au parc national. Vous remarquerez que le littoral est découpé et merveilleusement érodé. Falaises karstiques et collines composent un cadre grandiose à couper le souffle. Les amateurs de pleine nature s’attarderont dans la forêt pour guetter les oiseaux migrateurs.

La grotte d’émeraude de Ko Mook

Nichée dans l’île Ko Mook d’à côté, le Tham Morakot - en français grotte d’émeraude - est sans conteste l’attraction numéro un des touristes. La capacité de nager ou de manœuvrer un kayak est exigée pour traverser la galerie souterraine de 80 mètres. Impossible d’y aller en bateau longtail. Une ouverture a été pratiquée dans le plafond pour laisser entrer la lumière. En face de la grotte s’étale une plage aux eaux claires fréquentée par quelques plongeurs.

Sites de plongée

Après une balade fatigante à faire le tour des trésors naturels de Ko Ngai, restaurez-vous dans l’un des établissements du coin. Consacrez tout l’après-midi à la randonnée en bateau vers les îles voisines : Koh Kradan, Koh Mook, Koh Wan et Koh Chuak. Vous aurez droit à une expérience de plongée inoubliable. À partir de 5 à 10 mètres de profondeur, diverses formes de vie marine apparaissent.

Sur l’île vierge de Koh Wan, les anémones de mer, les éponges et les coraux sont légion, peuplant les rochers sous-marins.

À l’extrême nord-ouest de Koh Mook, les plongeurs seront aux anges en repérant des coraux multicolores qui partagent les récifs avec une variété de poissons pélagiques : les pterois aux nageoires étoilées, les poissons-crevettes, les varechs, sans oublier les hippocampes à queue de tigre.

La côte sud de Koh Kradan abrite de superbes récifs coralliens habités par les gorgones, les coraux mous, les anémones et les oursins. Il faut s’armer de patience pour guetter les créatures géantes, à l’exemple de la raie manta, du requin léopard ou d’une tortue de mer. Ayez à portée de main votre appareil multimédia !

La bonne visibilité et la faible profondeur de l’eau font que les spots de Koh Wan, Koh Chuak et Koh Kradan sont adaptés à tous les niveaux. Des maîtres de plongée chevronnés pourront accompagner et cadrer les débutants.

Dans les environs

Si le snorkelling ne vous dit rien, tentez un circuit d’écotourisme au sein du parc national marin de Hat Chao Mai, à 15 km environ de Ko Ngai. Institué le 14 octobre 1982, il déploie 20 kilomètres de côtes sablonnées. Les sites de plongée précédemment cités sont compris dans ce parc, mais de magnifiques plages, des mangroves et des colonies de primates y attirent également les plaisanciers.

Informations pratiques

Quand partir à Ko Ngai ?

La fréquentation touristique atteint son maximum entre novembre et avril. À cette période, le ciel est baigné d’une lumière intense, et le temps est sec. Évitez Ko Ngai en septembre et en octobre à cause des typhons.

Comment se rendre à Ko Ngai ?

Ko Ngai se trouve au large de la côte sud d’Andaman, à une trentaine de kilomètres de Koh Lanta. Pour gagner cette île, les ressortissants étrangers doivent réserver un vol pour Trang à la suite d’un premier vol à destination de Bangkok. AirAsia et Nok Air proposent, entre autres, des vols directs sur cette ligne. La durée du vol Bangkok-Trang est estimée approximativement à 1 heure et demie. Le train est une excellente alternative pour les petits budgets ; le point de ramassage se trouve à la gare Hua Lamphong de Bangkok.

Ce faisant, rendez-vous à la jetée de Park Meng, la principale plage de Trang. Depuis la jetée, des services de ferryboat font de nombreux allers-retours entre Trang et Ko Ngai. La durée du trajet varie en fonction du type de bateau : 1 heure dans le cas d’un ferry classique, mais 20 minutes à peine dans le cas d’un ferry à grande vitesse.

Se déplacer sur place

L’île n’a pas de voie routière. Mais qu’à cela ne tienne, les plages se visitent à pied sans aucun problème, et des sentiers balisés ont été aménagés dans la jungle à l’intention des randonneurs. Le recours à un bateau à long tail n’est pas indispensable, mais peut être assez agréable pour faire le tour des stations de villégiature environnantes.

Vous aimeriez…

- vous baigner sur les plages de sable blanc ;

- faire une reconnaissance de la grotte de Koh Mook ;

- profiter d’une randonnée dans les bois ;

- pratiquer la plongée sous-marine ;

- savourer un plat de fruits de mer ;

- photographier les récifs de corail.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42