Le Wat Pha lat

Vivant dans l’ombre de son superbe rival, le Wat Doi Suthep, le Wat Palad (ou Wat Pha lat) est injustement méconnu des voyageurs. Guide pratique du plus joli sanctuaire forestier de Chiang Mai.

Wat Palad, un monastère bouddhiste perdu en pleine forêt

Au pied du mont Doi Suthep, à une douzaine de kilomètres du centre-ville de Chiang Mai, le Wat Palad réclame une petite balade spirituelle. La magie opère dès que vous gagnez le sentier des moines et que vous vous promenez dans cette forêt dense d’arbres enveloppés d’un cordon orange. (Le Wat Palad n’a pas dérobé son surnom de Sanctuaire de la Jungle.) Si les bâtiments ne paient pas de mine, les bouddhas en pierre et la cascade chantante valent réellement le coup. Le silence de l’endroit libère la pleine conscience, et vous aimerez partager la compagnie des moines qui prient, murmurent des mantras et demandent l’aumône, méprisant la société des hommes pour gagner la faveur des dieux. La visite du Wat Palad vient avant ou après l’ascension du Wat Doi Suthep, suspendu au sommet de la montagne. Un havre de paix pour exaucer vos envies d’évasion et de méditation le temps d’un bref séjour dans la Rose du Nord !

Annales historiques : la légende de l’éléphant blanc

La fondation du monument date de 1386. Elle est née de la fantaisie d’un moine de Sukothai portant le nom de Maha Suman Thera. Un jour qu’il errait à Phang Cha, notre moine tomba sur un fragment d’os. Il cru avoir trouvé l’omoplate du Seigneur Bouddha. La nouvelle se répandit jusqu’aux palais royaux. Le roi Ramkamheng de Sukothai était sceptique alors que le roi du Lanna y prêta foi et l’enjoignit de le lui remettre en mains propres. Tandis que le moine transportait la relique à travers tout le pays pour l’emmener au palais de Lanna, celle-ci se dédoubla miraculeusement.

Conformément à la coutume, on attacha la relique sur le dos d’un éléphant blanc et on relâcha l’animal. À l’endroit où s’arrêtera l’éléphant, on construira un monastère où la précieuse relique serait gardée. L’éléphant se mit à gravir la montagne, en se reposant en cours de route auprès d’une cascade. Le sanctuaire près de la cascade est baptisé Wat Palad ou Wat Pha Lat. Lorsque l’éléphant atteignit Doi Suthep, il s’agenouilla, cria trois fois avant de mourir. Un deuxième sanctuaire fut érigé au sommet, que l’on connaît aujourd’hui sous le nom de Wat Phra That Doi Suthep.

Aujourd’hui

En avançant sur la route de Doi-Suthep, l’illustrissime montagne au nord-ouest de la cité de Chiang Mai, plus d’une passe à côté du Wat Palad ou Wat Sakithaka. On ne remarque même pas sa présence et on n’y prête pas attention. Pourtant, le temple n’est pas totalement dénué de charme. Le vert des arbres, la douceur et la sérénité des lieux, la gentillesse des moines sont de nature à reposer le corps et l’esprit. Les visiteurs pourront s’essayer à la pratique de la méditation.

Tour du sanctuaire bouddhiste

Quel que soit l’objectif de votre venue, un voyage religieux ou aventureux, le Wat Palad ne saurait vous déplaire !

Enfilez vos chaussures de randonnée et suivez le Suthep Road ou Sentier des moines. La marche à pied est la façon la plus ludique d’atteindre le Wat Palad. Une végétation caducifoliée s’étale à perte de vue. Les amateurs seront contents de distinguer les chênes, les magnolias, les fougères et autres espèces ligneuses. Au bout d’une heure de marche ou moins (selon vos capacités physiques), le bâtiment apparaît.

En enlevant vos chaussures, vous emprunterez l’escalier menant à l’enceinte du monastère bouddhiste. La compagnie des moines rendra cette ascension beaucoup moins pénible. Drapés dans une robe orange, ils marchent tout en silence, tantôt récitant une prière, tantôt méditant au pied d’une statue en pierre.

Outre le sanctuaire lui-même et les bâtiments principaux, une grotte sacrée se cache ici, dans le creux des falaises. Elle servait de lieu de retraite à un ermite de l’endroit. Des statues sculptées de Bouddha sont à voir à l’intérieur.

À un jet de pierre du sanctuaire, il y a une belle cascade sonore. Les pèlerins en direction vers Doi Suthep avaient l’habitude de s’arrêter sur cette source d’eau douce pour étancher leur soif et reprendre des forces avant de poursuivre leur chemin.

Informations pratiques**

Prix et horaires d’ouverture

Vous ne dépensez pas le moindre baht pour accéder au Wat Palad. Ce dernier est ouvert tous les jours de 6 h jusqu’à 17 h.

Quand partir ?

L’hiver s’annonce favorable pour faire un tour du Wat Palad. Entre novembre et février, les températures sont plus modérées.

Comment s’y rendre ?

Situé à 11 km en dehors de la ville, le Wat Palad est facilement accessible en moto, en voiture privée ou en taxi. Les songthaews font la course entre l’université de Chiang Mai et le temple au prix de 60 bahts (1,7 €).

Dans les environs…

Vous avez aimé la promenade au Wat Palad ? Non loin de là, d’autres lieux sacrés ne demandent que d’être visités :

- Le Wat Doi Suthep, situé à deux heures de marche du temple précédent ;

- Le Wat Umong ;

- Le Wat Phra Singh.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42