Le Wat Tham Sua

Merveilleusement accroché à une colline rocheuse, le Wat Tham Sua ou Temple de la Grotte du Tigre est une icône incontournable de Kanchanaburi. Rideau sur l'attraction !

Si vous êtes en vacances à Kanchanaburi , province de la Thaïlande occidentale, consacrez une demi-journée de promenade au monastère Wat Tham Sua. Les sportifs laisseront de côté le funiculaire et graviront de bon cœur les 157 marches qui conduisent au Chin Phrathanporn , un** Bouddha monumental de 18 mètres , de laquelle le temple tient sa réputation. De même, la mystérieuse grotte ornée de portraits de tigres excitera votre curiosité. Cependant, c'est sa situation avantageuse au-dessus d'une colline qui fait surtout du Wat Tham Sua un but de randonnée recommandé à l'intention des amoureux de belvédères et de vues riantes sur la campagne. Les plus malins combineront cette visite avec un tour de bateau sur la rivière Mae Klong **** **!

Histoire

Le Wat Tham Sua ou Wat Tham Suea – peu importe la graphie - est un temple de confession bouddhiste , dont la fondation date seulement de 1971. Le nom signifie « temple de la grotte du tigre » dans la langue thaïe. En effet, une grotte se cache dans l'enceinte du complexe, où se refugiait, paraît-il, un moine ermite pour méditer à loisir. Autrefois, une colonie de tigres se serait établie sur la colline où se perche le temple. La grotte subsiste encore à ce jour, mais les félins ont disparu. Les figures animalières qui rehaussent les parois de la caverne gardent les traces de cette lointaine période.

Aujourd'hui

Malgré sa jeunesse et son éloignement par rapport au centre-ville de Kanchanaburi, le « sanctuaire de la grotte du tigre » est considéré comme un symbole régional. Il compte deux attractions principales : le Bouddha aux proportions gigantesques et la grotte insolite. Les photographes y ajouteront une troisième : la vue unique sur les paysages de rizières de Kanchanaburi.

Chin Phrathanporn, un Bouddha hors mesure

La popularité du site tient à la présence de la statue de Bouddha recouverte de feuilles d'or que les moines ont baptisé du nom de « Chin Phrathanporn ». Le Bouddha est dans une position assise, les deux jambes croisées, avec une main posée sur le genou et l'autre tournée vers le haut. Cette représentation de l'Éveillé en forme de lotus indique la méditation qui purifie l'âme et ouvre la voie vers l'ultime sagesse. Décidément, les artisans n'ont pas fait dans la moitié : affichant 18 mètres de haut et 10 mètres de large, la taille de la statue est presque inégalable. Non moins impressionnant, le spectacle des rituels bouddhistes aux pieds du Chin Phrathanporn ravira les curieux : aujourd'hui encore, des fidèles y viennent déposer des offrandes à la lueur des cierges parfumés ou des pièces de monnaie. Une façon d'honorer Bouddha pour lui demander la bénédiction dans les affaires, de bonnes récoltes pour l'agriculture ou des enfants en cas de stérilité.

Le chedi

L'imposante statue est abritée dans un chedi qui, lui aussi, ne passe pas inaperçu. Sa taille mesure 69 mètres de haut sur 29 mètres de large. En visitant les deux pagodes situées de part et d'autre du chedi, vous vous construirez une vision comparative des goûts architecturaux de la Thaïlande et de l'Empire du Milieu.

Une vue à couper le souffle

Pour les romantiques, le point fort du temple du Wat Tham Sua est sans doute le belvédère au-dessus du tertre rocheux. La vue sur la campagne environnante est, il faut le dire, époustouflante. Le paysage révèle des ensembles montagneux jalonnés de rizières à perte de vue, aux abords desquelles coule la rivière Mae Klong.

L'ascension vers le sanctuaire peut se faire à pied ou à bord du funiculaire. Dans le premier cas, il vous faudra gravir un escalier coloré comptant 157 marches ; gardez les yeux ouverts sur les Nagas, des divinités serpentiformes à plusieurs têtes qui bordent l'escalier.

Une fois la dernière marche de l'escalier franchie, vous accèderez à la cour du temple. De nombreux vendeurs de souvenirs s'y agglutinent, exhibant des articles d'artisanat, de textile ou de céramique. Pas besoin de les interpeller : ils approchent eux-mêmes les touristes.

Informations pratiques

Quand y venir?

Si vous comptez visiter le Wat Tham Sua lors de votre prochain voyage dans la Thaïlande de l'Ouest , partez en début d'année ou en fin d'année (novembre à février). Cette saison qui suit immédiatement la fin des précipitations voit la végétation refleurir. Le vert des collines et des rizières anime les campagnes. La période allant de mai à octobre est à éviter : les pluies font rage dans la région de Kanchanaburi.

Comment s'y rendre ?

Le monastère se situe à une douzaine de kilomètres de Kanchanaburi. Votre chauffeur vous y conduira lors de votre séjour à Kanchanaburi.

Horaires et tarifs

Le site est ouvert 7 jours/7, mais les horaires d'ouverture diffèrent selon que la visite a lieu un jour ouvrable ou le week-end :

  • lundi à vendredi : 7:30 – 16:30 ;
  • samedi et dimanche : 7:00 – 17:30.

L'accès au Wat Tham Sua est gratuit, mais si l'escalade jusqu'au sommet est trop sportive à votre goût, vous devez débourser 10 bahts pour monter à bord du funiculaire .

Code vestimentaire

Les bouddhistes sont très pointilleux sur la question de la pudeur. Ayez soin de porter une tenue correcte au moment de vous rendre au temple. Les shorts, bodies ou mini-jupes offensent les convenances. Enlevez les chaussures avant d'entrer dans la salle de prière.

Temple
5 photos

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42