Ban Khiri Wong - Guide Thaïlande - Sawa'discovery

Ban Khiri Wong

Perché haut dans les montagnes, Ban Khiri Wong se vante d’être l’endroit de la Thaïlande où l’air est le plus salubre et la couche d’ozone la plus pure. À deux heures et demie de route de Nakhon Si Thammarat.

Mot à mot, Ban Khiri Wong évoque une « Demeure établie dans le cercle montagneux ». Le nom du village trahit clairement sa vocation pour le trek et le tourisme de montagne. Perdu dans les hautes collines de Nakhon Si Thammarat, au sud de la Thaïlande, Ban Khiri Wong se démarque par le charme de ses paysages et l’aimable hospitalité de ses habitants. Rien de mieux qu’un hébergement à la ferme pour s’immerger dans cette atmosphère campagnarde. Les plus aguerris escaladeront le pic majestueux de Khao Luang qui, fort de ses 1835 mètres d’altitude, constitue le plafond de la Thaïlande du Sud. Les promeneurs pacifiques, eux, se contenteront d’une reconnaissance des villages environnants, qui se sont fait connaître par le tissage, le maraîchage et les cultures fruitières. L’ivresse des sommets, la délicieuse verdure, les paysages de rivière et de cascade garantiront un dépaysement total, et la cuisine fraîche de la ferme vous rappellera de tendres souvenirs d’enfance.

Notes du passé

Le village paisible de Khiri Wong est compris dans les limites du ** Parc national de Khao Luang**, qui a été fondé en 1974. Il est administrativement rattaché à Kamlon, tambon de Lan Saka, district central de la province de Nakhon Si Thammarat. Des familles d’agriculteurs se sont établies sur le site il y a 200 ans passés. Elles l’ont nommé initialement Bann Khun.

En 1988, une inondation dévastatrice a frappé le village. Tout a été emporté par les flots, du monastère local jusqu’aux habitations. Grâce au courage de tout un chacun, Khiri Wong s’est rétablie rapidement de ce fléau.

Pour se faire un nouveau gagne-pain, la communauté locale a joué sur le cadre naturel qui conjugue paysages sauvages et plantations soignées. Un accent a été mis sur la mise en valeur des produits locaux. Un pari réussi, sanctionné par la distinction attribuée en 1998 par l’Office du tourisme pour les meilleurs circuits culturels et communautaires en Thaïlande.

Aujourd’hui

L’agriculture forme l’épine dorsale de l’économie de Khiri Wong. Au cours des récentes années, on note l’essor des productions maraîchères et fruitières en association avec la riziculture. Les fermiers ont mis en œuvre un système d’agriculture intégrée, qui concilie les objectifs de sécurité alimentaire, de gestion de la fertilité et de préservation de la beauté des paysages. Les villageois gagnent des revenus plus stables, non seulement grâce à l’échelonnement des récoltes, mais également grâce à une fréquentation touristique en progression. L’offre d’écotourisme se décline en trois formules : les tours de trekking, le séjour chez l’habitant et la visite des ateliers d’artisanat.

À voir et à faire sur place

Au pied de la montagne Khao Luang, le village de Khiri Wong est un point de départ d’une balade séduisante dans les hauteurs. Attendez-vous à une large palette d’activités :

Balade à vélo

Les cyclistes erreront à volonté entre les vergers. Le village est jonché d’une diversité d’arbres fruitiers. Les ramboutans, les mangoustans, les durians et les pakrias s’alternent à perte de vue. La majorité des visiteurs viennent en pleine récolte, lorsqu’une énergie débordante règne dans le village.

Randonnée en montagne

Des sentiers balisés serpentent dans tout le parc. L’ascension du plus haut sommet (plus de 1 800 mètres) exige des jambes bien sportives. Cet avertissement ne doit nullement vous décourager. La peur des ravins et la grandeur des panoramas imposent des arrêts fréquents sur le chemin : des lacs d’eaux limpides, des ruisseaux, des cascades tumultueuses ombragées par une forêt de fougères et des falaises de montagnes traversent le parc. Comptez 3 jours de randonnée avec 2 nuits en maison d’hôtes.

Observation d’orchidées rares

Les orchidées sauvages n’échapperont point au voyageur attentif. On en dénombre plus de 300 espèces, dont certaines ne poussent nulle part ailleurs. Les pentes montagneuses sont riches en ressources naturelles.

Hébergement chez l’habitant

C’est incroyable d’apprendre combien, à l’heure de l’évolution technologique, ces peuples de forêt ont gardé un lien fusionnel avec la nature. Vous partagerez de bon cœur l’hospitalité des autochtones. Le séjour chez une famille d’accueil permet d’appréhender le style de vie local, leur science des herbes, la préparation des jus de fruits et les techniques de production mixte respectueuses de l’environnement. Pour adhérer à la cause du tourisme solidaire, ne refusez pas de tester les saveurs locales. La cuisine s’inspire des fruits et des légumes fraîchement cueillis dans le potager.

Découverte de la fabrication du batik

Deux techniques artisanales font la fierté de Ban Khiri Wong : le batik et le tie-dye. Le batik, importé de l’Indonésie, sert à créer de jolis motifs sur les étoffes. Le tie-dye, quant à lui, est une teinture par nouage destinée à décolorer les tissus et à mélanger différents tons. Les tie-dyes traditionnels de Khiri Wong sont vendus avec succès à tel point qu’ils sont portés aujourd’hui par les joueurs de football internationaux. Chapeaux, chemises, paniers, tapis de maison…

Informations pratiques

Quand partir ?

Il pleut constamment à Ban Khiri Wong quelle que soit la saison. On note des écarts de température selon l’altitude (entre 15o C et 30o C). La période de novembre à février s’annonce propice pour les visites touristiques. Si vous envisagez de gravir le sommet de Khao Luang, n’oubliez pas d’emporter des tenues contre le froid.

Comment s’y rendre ?

La distance est une excuse inacceptable, le bourg de Ban Khiri Wong étant à 25 km à peine du centre-ville de Nakhon Si Thammarat. Entre le taxi, le tuk-tuk et la fourgonnette rouge, vous trouverez certainement le moyen de transport adapté à votre budget. Si vous choisissez l’option de la fourgonnette, rendez-vous au bazar de Talat Yao, situé juste en face du stupa Yak, et prenez le prochain songthaew pour Ban Khiri Wong. Le trajet est de 1 heure et demie au prix de 40 baths (1,12 €).

Dans les environs…

Vous avez aimé votre séjour au Ban Khiri Wong ? Poursuivez le voyage par la merveilleuse cascade Karom, qui se jette en 19 étapes, le Wat Khao Khun Phanom, un bijou archéologique de la province, ou bien le musée scientifique de Khao Khun Phanom

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42