Baie de Phang Nga

Bordée d’îles désertes et sauvages, la baie de Phang Nga, située entre Phuket et Krabi, est une perle unique de la Thaïlande du Sud. Tour d’horizon des incontournables !

Au sud du golfe de la Thaïlande, la baie de Phang Nga accueille les touristes dans un sublime cadre verdoyant, entre feuillus, mangroves et formations karstiques. Les guides de voyage la décrivent comme un rassemblement d’îlots calcaires, mais quel mot rendrait la beauté de cet archipel aux côtes déchiquetées, où abondent les récifs de corail, et où les crevettes, les poissons-globes, les poissons-papillons et les herbiers marins se sont choisis un refuge ? Destination fétiche des producteurs de cinéma, le village de pêcheurs qu’était autrefois Phang Nga s’est ouvert au tourisme à l’aube des années 80. Sortie plage, traversée de rivières et de lagons, inspection des fonds marins ou chasse photo d’oiseaux de mer… La baie de Phang Nga est une étape obligée entre Phuket et Krabi pour passer des vacances vraiment… nature dans la Thaïlande du Sud !

Histoire

La légende de la baie est rapportée dans un récit de Jean Boulbet, un ethnologue français qui a élu domicile sur les lieux. Le livre raconte l’histoire d’un roi serpent, le « Naga », qui a traversé la mer d’Andaman pour venir au secours de sa bien-aimée capturée dans une grotte à Ao Nang. Cet acte de bravoure a conduit notre personnage mythique à faire face à beaucoup de dangers : il affronta des géants, taillada des montagnes, fracassa des rocs et des murailles. La présence des rochers et des îles karstiques témoignerait du passage du roi Naga sur la baie dans les anciens temps.

Une explication moins poétique mais plus crédible attribue l’origine des aiguilles de roche au processus d’érosion : quand les vagues viennent s’échouer contre les brisants, elles altèrent les rochers et les sculptent sous les formes les plus curieuses. La pluie, le vent et le temps ont fait le reste. Ces rochers surgissant du fond de la mer sont l’un des motifs du séjour touristique sur la baie de Phang Nga. Celle-ci est devenue une destination convoitée depuis qu’elle a servi de cadre aux films L’Homme au Pistolet d’or et Demain ne meurt jamais, où a joué James Bond.

Aujourd’hui

Jusque dans les années 1970, les locaux vivaient exclusivement des revenus de la pêche et de la cueillette des feuilles de palmier. Si la tradition agricole est encore vivace dans certaines poches de l’île, elle tend à s’effacer devant les métiers de services. Beaucoup de garçons embrassent la carrière de guide ou de réceptionniste d’hôtel. Les filles poursuivent des études dans l’espoir d’être recrutées au parc. Le village de Phang Nga lui-même se voit en pleine métamorphose. D’un côté, la présence de bungalows et d’hôtels de classe internationale témoigne incontestablement de sa vocation touristique. De l’autre côté, les initiatives environnementales ont pris de l’importance : la baie est déclarée aire protégée partie du parc national d’Ao Phang Nga en avril 1981, l’inscription au site Ramsar est intervenue en 2002, la documentation des espèces animales et végétales résidant sur les 49 îles de la baie a favorisé l’écotourisme.

Faire le tour de la biodiversité du parc

La baie de Phang Nga abrite une biodiversité d’une extrême richesse. L’insularité du site, l’interpénétration de la mer et des zones lacustres, la présence de récifs de corail, les précipitations abondantes et continues ont créé un écosystème unique, colonisé à son tour par une faune et une flore unique. Pour tirer le meilleur parti de Phang Nga, un circuit sur le thème d’écotourisme n’est pas une mauvaise idée.

Le parc national d’Ao Phang Nga couvre une superficie d’environ 400 km². Le règne végétal vous révélera sa splendeur : 28 espèces de mangroves sont à découvrir le temps d’une excursion dans les lagons, où pullulent crabes, crevettes et concombres de mer. Parmi les spécimens du règne animal se distinguent le dugong, le gibbon aux mains blanches et le marsouin noir, tous trois en voie de disparition. Impossible de rater le semnopithèque sombre, un cousin du gibbon et du colobe, au fil votre traversée. Debout sur deux pattes, il se positionne sur les branches à la recherche de feuilles vertes. Le parc compte également 82 espèces de poissons, 18 reptiles et 3 amphibiens. Si l’étude de l’avifaune vous séduit, sachez que la baie de Pjang Nga est un site important pour la conservation des oiseaux (Charadrius peronii, Limnodromus semipalmatus…). Leurs points de rendez-vous sont généralement les milieux vaseux, les rivières et les marais salants. Un conseil : ne vous séparez pas de votre appareil multimédia !

Quelques îlots calcaires à voir durant un circuit sur la baie de Phang Nga

Koh Tapu

Depuis 1974, l’île de Koh Tapu a vu son taux de fréquentation progresser, car elle est apparue dans une des scènes d’aventure de James Bond, notamment dans L’Homme au pistolet d’or (1974). L’île de James Bond, ainsi l’appellent les habitants, est un symbole fort de la baie de Phang Nga. Sa forme rappelle celle d’un clou enfoncé droit dans la mer, sous l’action répétée des érosions marine, hydrique et éolienne. En face de Koh Tapu se niche la petite île de Koh Phing Khan, qui enthousiasme les baigneurs, les amateurs de grottes secrètes et de coquillages et les promeneurs en forêt. Le touriste doit débourser 300 bahts à titre de droit d’entrée, mais ce ticket ouvre également l’accès aux autres îles du parc national.

Koh Hong

Formé d’un ensemble de 4 îlots, Koh Hong séduit par son magnifique lagon que vous pouvez atteindre par un kayak ou une embarcation du même type. Le chemin pour y arriver passe par des tunnels et des grottes calcaires, et, par endroits, il faut même se courber. Quand la marée monte, vous apprécierez la baignade dans les eaux du lagon. Des bandes de corail chatoyantes se dévoilent à marée basse.

Koh Sawang Yai

Koh Sawang Yai est une autre merveille de la nature à explorer près de l’île de James Bond. Pour les plaisanciers, Koh Sa Ang et la spéléologie sont indissociables. S’y cache une grotte secrète, accessible en suivant le côté ouest de l’île. Même s’il fait très noir à l’intérieur, le site vaut le coup d’œil. En s’éclairant à l’aide d’une lampe torche et en bénéficiant de l’accompagnement d’un guide local, vous passerez des moments mémorables en vous engageant dans la caverne aux mille stalactites. Vous vous demanderez lequel de  l’environnement calcaire ou de l’art pariétal mérite le plus de hurrahs.

Koh Panyi

Pour parler de Koh Panyi, transcrit parfois « Koh Panyee », il est plus à propos d’appliquer le terme de village flottant au lieu d’île. Et pour cause, les maisons en bois sur pilotis surplombent les eaux paisibles encadrées de mangrove et d’imposants massifs calcaires. Fidèles à leur tradition, les villageois continuent de pratiquer la pêche artisanale. Justement, c’est à ses restaurants qui proposent une cuisine riche en poissons et en fruits de mer que Koh Panyi doit sa renommée. Pour visiter tranquillement le village, parcourir sa mosquée et collectionner de riantes vues sur la mer, l’astuce est d’arriver sur place aux premières heures. Depuis Phang Nga, roulez en voiture privée jusqu’à la jetée de Surakul et montez dans un bateau à longue queue qui prend 20 minutes au maximum pour gagner Koh Panyi. La somme de 1 500 bahts que vous devez au batelier n’est rien en comparaison de la satisfaction d’avoir le village à vous tout seul, avant que les touristes ne se bousculent vers la douzaine de magasins de souvenirs.

Koh Panak

Trek, descente dans les grottes et exploration des gravures rupestres vieilles de plusieurs millions d’années sont les points forts d’une excursion à Koh Panak. La plus grande île du parc national d’Ao Phang Nga abrite une succession de cavernes. L’accès jusqu’aux cavernes est un prétexte pour faire une randonnée agréable à pied ou une course canoë-kayak.

Climat

La baie de Phang Nga est soumise à un climat tropical réparti en deux saisons : une saison sèche et une saison des moussons. La température locale est comprise entre 22o C à 34o C.

Pour profiter d’une virée en bateau sur les eaux de la baie de Phang Nga, choisissez des dates entre les mois de décembre et d’avril.

Comment s’y rendre ?

En provenance de Bangkok, de nombreux bus et lignes ferroviaires desservent l’île de Phuket et la baie de Phang Nga. Une fois arrivés à Phuket, vous pouvez monter dans un bateau touristique pour entamer une croisière de rêve vers les îlots adjacents.

Se déplacer au cœur de cette merveille de la nature

Le kayak est le moyen de transport le plus répandu pour explorer la baie. De nombreuses compagnies touristiques proposent des journées d’excursion aux touristes. Les formules sont à peu près similaires, mais le rapport qualité-prix fait toute la différence. Comptez à partir de 1 200 bahts par personne pour une balade en bateau. Ce tarif comprend le repas et le transfert aller-retour. Pour plus d’originalité, il est conseillé de louer son propre bateau et de découvrir la baie à son propre rythme. En prenant cette option, partez tôt le matin pour éviter le trafic des bateaux embarquant les vacanciers.

Ile
5 photos

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42