Le Phi Ta Kon : festival folklorique des fantômes

La Thaïlande est connue pour sa culture unique et vibrante. Festival haut en couleur, le Phi Ta Kon – appelé également « fête des fantômes » – attire chaque année des milliers de visiteurs dans le district de Dan Sai. Une escale culturelle en trois jours pour partager la magie des traditions !

Un festival où les revenants se réjouissent avec les vivants

Entre mars et juillet, la petite ville tranquille de Dan Sai s’agite sous l’effervescence du tourisme culturel. Le syncrétisme local a donné naissance au festival Phi Ta Kon, à l’occasion duquel les habitants portent des costumes colorés et des déguisements en forme de fantômes. La date de la célébration est fixée tous les ans par deux médiums du village. Elle a pour but de rendre l’hommage qui est dû aux esprits qui veillent sur la région, mais aussi de concentrer l’attention sur Bouddha.

L’origine du festival est en relation avec un épisode de la vie du Bouddha. Autrefois, il était un illustre prince connu sous le nom de Vessandara, mais s’exila de son plein gré pour la poursuite de l’ultime sagesse. Lorsque, après avoir atteint son but, l’Illuminé revint dans son palais, il fut accueilli avec une grande liesse populaire. Même les fantômes se seraient réveillés, dit la légende, se laissant gagner par cette gaieté contagieuse. Le Phi Ta Kon résume ainsi parfaitement le mélange entre le bouddhisme et les croyances animistes.

Défilés de masques, fusées et sermons bouddhiques

Le festival des fantômes est, à n’en pas douter, l’un des aspects les plus évocateurs de la culture thaïlandaise. Pour assister à cet évènement, rendez-vous dans le bourg de Dan Sai, dans la jolie province de Loei, à 543 km au nord de Bangkok . Les trois jours du festival vous plongeront dans une ambiance thaïe authentique, loin du monde moderne et des technologies.

La première journée – jour du rassemblement – est marquée par la célèbre procession de masques. Hommes et femmes descendent dans les rues, parés de costumes bigarrés et le visage déguisé en spectres. Les villageois mettent leur confiance dans l’appui surnaturel des ancêtres qui reviennent sous forme de spectres. Les masques en écorce de riz, en osier ou en noix de coco incarnent la présence des fantômes pour les inviter à la fête. Le défilé est accompagné de chants et de danses traditionnelles.

Le deuxième jour est consacré au lancement de fusées artisanales. En effet, le Phi Ta Kon a lieu quelques jours avant la date de semis du riz en Thaïlande. Les villageois croient que, en lâchant la fusée très haute dans le ciel, les dieux leur seraient bienveillants et enverraient la pluie et la bonne récolte. Vous remarquerez que les gens portent des phallus, des figures de pénis associées à la fertilité dans le culte animiste . Un florilège d’animations est au programme : danses, concours de mode et parades !

Le troisième jour, qui marque la clôture de la fête, prend une touche plus spirituelle. Les villageois assistent à l’office religieux au sanctuaire Wat Phon Chai. Ce sera l’occasion d’écouter les treize sermons de Phra Vessandorn qui retracent les moments forts de la vie du Bouddha.

Évènement unique dans la Thaïlande du Nord , le Phi Ta Kon est un concentré de couleur, de ferveur, de légende et de bonne humeur !

Festival
5 photos

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+66 53114796