Festival de Phi Khon Nam - Guide Thaïlande - Sawa'discovery

Festival de Phi Khon Nam

Commune aux Laotiens et aux habitants de l’Issan, la fête Phi Khon Nam, parfois nommée festival des fantômes, attire des milliers de visiteurs dans le nord-ouest du Pays du Sourire. Le point.

Les Thaïlandais sont un peuple gai et bon vivant, et ce ne sont pas les voyageurs en Issan qui vous diront le contraire. Dans cette région du Nord-Est, au village de Dan Sai pour être plus exact, un festival de trois jours en l’honneur de Bouddha anime la foule entre mars et juillet. Les habitants s’affublent de costumes aux couleurs vives en portant un déguisement de fantômes. En cette occasion, les morts se joignent aux vivants pour commémorer le retour du prince Siddhârta après un long voyage. Danse, rituels animistes, parade de masques, recueillement spirituel… Le festival Phi Khon Nam est un évènement à ne pas manquer pour vivre un voyage authentique dans la Thaïlande du Nord.

Quand et où a lieu le festival Phi Khon Nam ?

Le festival Phi Khon Nam se tient une fois par an à Dan Sai, un petit village de colline situé dans la province de Lan Soei, région de l’Issan limitrophe du Laos. La dénomination du festival est légèrement erronée. Le Phi Khon Nam ou « festival des fantômes » n’est que la danse délirante qui ouvre les festivités. L’évènement dans son ensemble s’appelle Boun Bhavet. Il s’étale sur trois journées. La date d’ouverture du festival est fixée par le calendrier lunaire. Généralement, elle tombe entre le mois de mars et le mois de juillet.

Croyances et légendes à l’origine du festival

Comme tous les autres festivals en Thaïlande, le festival Phi Khon Nam plonge ses racines dans les contes bouddhistes. Il rappelle un épisode de la vie terrestre de Bouddha – connu alors en tant que prince Vessantara Jataka –, l’épisode où il est parti du royaume de son père pour un long voyage. Jataka était la bienveillance même, et les villageois le chérissaient profondément. Quelle fut la stupéfaction de ces derniers lorsque le prince supposé mort rentra d’exil ! On chanta, on dansa, l’agitation fut si violente qu’elle réveilla les morts de leurs tombeaux.

Le Phi Khon Nam était donc initialement une célébration rituelle de Bouddha, où les morts se mêlent aux vivants dans une danse fraternelle. Plus tard, l’évènement s’est teinté de syncrétisme avec des emprunts aux traditions animistes propres à la région de Loei. Preuve en est l’invocation des esprits de la pluie ou de la récolte.

Moments forts du festival

Les amateurs de culture et d’authenticité ne manqueront pour rien au monde ce festival de fantômes lors d’un circuit au cœur de l’Issan. L’évènement se déroule en trois journées.

Journée 1 : Le festival des fantômes (Wan Ruam)

C’est la journée la plus importante du festival. Les fantômes danseurs arrivent dans le village, portant des pantalons bouffants et des chemises hautes en couleurs. Les masques sont enrichis de motifs caricaturaux : les yeux sont exorbités, le nez pendu au-dessous de la bouche et des cornes de buffle posées sur la tête. Si la danse est un signe d’hommage au Bouddha, elle sert également à invoquer l’esprit de Phra Pa Khut, un ancien moine bouddhiste en odeur de sainteté. Selon les superstitions locales, il protège la rivière Mun, et sa bénédiction est le gage de bonnes récoltes.

La danse se poursuit par une procession solennelle jusqu’au Wat Chai Phon, le sanctuaire principal du village.

Journée 2 : Un concours de fusée (Rocket festival)

Dès le point du jour, les participants effectuent un défilé de masques des plus insolites. Les déguisements sont fabriqués à partir de matières locales : balles de riz gluant cuit à la vapeur, feuilles de palmier, bois ouvragé, etc. Pour enthousiasmer les spectateurs, ils attachent à leur ceinture des cloches sonores et exhibent des phallus en bois. Ces symboles sexuels sont associés à l’abondance et à la fertilité.

Une musique folklorique accompagne le défilé. Vint ensuite la lancée de fusées pour s’attirer les bonnes grâces des divinités de la nature. Le but étant de faire tomber les pluies lors de la prochaine saison culturale.

Journée 3 : Réunion sacrée au Wat Chai Phon

Le dernier jour du festival prend une touche plus solennelle. Les fidèles se donnent rendez-vous au temple du village pour prier et prêter l’oreille aux prédications des prêtres bouddhistes.

Informations pratiques

Comment s’y rendre ?

Le transport aérien n’est pas le plus pratique pour gagner Dan Sai. L’aéroport de Phitsanulok qui dessert la province de Lan Soei est à deux heures de voiture du village et ne compte qu’un petit nombre de vols par semaine. L’aéroport d’Udon Thani, quant à lui, est à trois heures de voiture. Mieux vaut recourir au transport terrestre. Des services de bus partent quotidiennement pour Dan Sai depuis la gare de Phitsanulok et la gare de Loei.

En provenance de Phitsanulok

Dan Sai se trouve à 144 km au nord-est de Phitsanulok. Les bus pour Dan Sai sont de service entre 12 h et 16 h. Il y a deux départs par jour.

En provenance de Loei

Dan Sai est à 89,4 km à peine de Loei. Il n’y a pas de bus direct reliant le village à la capitale provinciale, mais les bus acceptent de s’arrêter à Dan Sai trois ou quatre fois par jour. Le trajet est d’une heure et demie.

Précautions

Même si le festival Phi Nom Khan ne jouit pas de la même popularité que les autres festivals thaïs, il attire beaucoup de Thaïlandais. La réservation d’hébergement est de rigueur.

En partant pour Lan Soei entre mars et juillet, attendez-vous à des chaleurs insupportables. Par moments, le thermomètre atteint 35o C. N’oubliez pas d’emporter des tenues de pluie si vous voyagez en mi-avril ou dans les mois suivants.

Que voir et faire près de Dan Sai ?

Le séjour à Dan Sai invite également à une balade séduisante sur le thème de l’œnologie. À titre d’information, le village se consacre à la production de vins. Promenade dans les vignobles, découverte du processus de fermentation et dégustation des crus locaux… Autant de loisirs pour vous occuper pendant les trois jours du festival !

4 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42