Songkhla - Guide Thaïlande - Sawa'discovery

Songkhla

Forte de ses plages, de son lac pittoresque et de ses villages de vacances ombragés de cocotiers, la belle et verdoyante Songkhla est une station touristique convoitée. Tour d’horizon des points d’intérêt.

Quel voyageur venu à Songkhla aurait pu oublier les jolies plages sablonnées de Samila et Son On ? Assise sur un récif, une sirène dorée se peint doucement les cheveux. Un jeune pêcheur répondant au nom de Sunthon Phu l’a surpris au clair de lune. Effrayée, la sirène a disparu et le pêcheur s’est languit d’amour toute sa vie. Cette légende, l’artiste Jitr Buabus s’en inspira pour sculpter la statue de Laem Samila, qui est l’icône la plus célèbre de Songkhla.

Capitale de la province du même nom, la cité de Songkhla, au sud-est du golfe de la Thaïlande, allie de riches musées et des monuments de qualité à une nature grandiose. Après la bronzette sur la plage, promenez-vous dans le centre historique pour visiter des bâtiments remarquables, qui marient les influences chinoises, thaïes et persanes. Terminez votre périple par un tour en bateau sur le lac Songkhla, qui est le plus grand lac naturel de la Thaïlande, suivi d’une croisière vers les îles. Si la destination vise prioritairement les familles, elle ne saura décevoir les voyageurs fortunés, les amateurs de spa, de repas gastronomiques et d’hôtels étoilés.

Histoire

Les fouilles archéologiques établissent la présence d’un ancien port maritime important en périphérie de la ville. Cela s’est passé entre le xe et le xiiie siècle, à l’époque où le royaume indien de Tambralinga contrôlait le sud de la Thaïlande. Les échanges commerciaux avec l’Inde, la Perse et l’Arabe animaient la ville portuaire.

Son nom, Songkhla – ou Singgora en malay – le tient du promontoire rocheux en forme de lion qui toise la baie (Hin Khao Tang Kuan). Au xviiie siècle, Songkhla vit accoster sur ses rives des milliers de Chinois qui ont quitté leurs pauvres lopins de terre de Fujian et de Guangdong pour se lancer dans le commerce. Leur ascension économique a été accélérée par le système d’affermage d’impôts, en vertu duquel une association de marchands, en s’acquittant d’une somme forfaitaire fixée par le gouvernement Ayutthaya, obtint le droit de percevoir des taxes. C’est ainsi que la famille Na Songkhla s’est enrichie sur le dos des habitants. Les taxes principales leur étaient échues. Abusant de leur pouvoir commercial, elle gravit facilement les échelons de la hiérarchie politique. Après la révocation de l’ancien gouverneur en 1777, un de leurs membres fut affecté au prestigieux poste, qui resta dans la famille conformément au droit successoral.

Aujourd’hui, la résidence des gouverneurs Na Songkhla a été convertie en musée national.

Songkhla, la grande ville sur deux mers

Station de tourisme, Songkhla peut prétendre à ce titre bien qu’elle souffre de la compétition avec sa rivale Hat Yai. La ville dénombre un peu plus de 75 000 habitants. Des infrastructures modernes ont été aménagées à l’intention des voyageurs : zoo, parcs ornementaux, hôtels de classe étoile, villages de vacances en front de mer, instituts de massage, etc. Cela dit, le littoral et l’arrière-pays montagneux révèlent deux mondes différents ; l’un, majoritairement bouddhiste, est gâté par l’argent facile ; l’autre, peuplé d’ethnies musulmanes, dépend encore d’une agriculture de subsistance. La poursuite d’un développement touristique solidaire incluant des séjours en montagne permettra d’atténuer l’injustice des écarts de revenu.

À voir et à visiter à Songkhla

Sortie à la plage, visite du centre historique, balade en bateau sur le lac Songkhla ou concert de musique folklorique ? Quelle que soit votre préférence, Songkhla est en mesure de vous offrir les vacances qui vous ressemblent.

Plages de sable blanc

Samila Beach

Sable blanc, pins parasols, restaurants de fruits de mer… La plage de Samila est certainement la plus fréquentée de la ville. La sirène en bronze aux longs cheveux fait tourner la tête aux jeunes routards. Beaucoup d’entre eux prennent des photos près de la statue et saisissent l’occasion pour lui dérober un baiser.

À droite de Laem Samila se dressent un chat et une souris en pierre qui, eux aussi, ont leur légende propre (un secret qu’on vous laisse découvrir). En marchant trois kilomètres plus loin, vous atteindrez la plage de Khao Kao Seng, connue pour ses splendides formations rocheuses.

Son On Beach

Au nord de Samila, la péninsule de Son On attire perpétuellement une foule de baigneurs. Au bout de la plage, admirez la statue du prince de Chumphon, considéré comme le père de la marine thaïlandaise.

Patrimoine religieux

Wat Matchimawat

Construit au xviie siècle durant l’ère Ayutthaya, le Wat Matchimawat, ou Wat Khlang pour l’appeler autrement, est le plus important temple bouddhiste de Songkhla. Un riche héritier de la région du nom de Yai Si Chan aurait financé sa construction à titre gracieux. Musée regroupant diverses pièces artistiques issues de Songkhla, de Sathing Phra et de Ranot.

Wat Chai Mongkon

Ce temple de la fin du xixe siècle se trouve à mi-chemin entre Phet Mongkhon et Chai MongKohn. Son chedi dans lequel des reliques du seigneur Bouddha sont conservées vaut le détour.

Patrimoine naturel

Le Lac Songkhla

Pour fuir l’agitation urbaine, prendre un bol d’air frais ou partager des moments en famille, les touristes n’hésiteront pas à parcourir les 33 kilomètres qui séparent le lac du centre-ville. Le lac Songkhla est poétiquement surnommé « la petite mer » pour le différencier de Thalé Noi, la « grande mer ». Les services de bateau sont à votre disposition, au cas où vous avez le cœur à explorer les lagunes, à approcher les oiseaux ou à découvrir les techniques de pêche inventées par les riverains. Ne manquez pas la croisière vers les îles au large : Ko Ha, Ko Mak, Koh Yo, Ko Rai, etc.

La réserve faunique de Thalé Noi

À près de 10 kilomètres du lac Songkhla, la réserve faunique de Thalé Noi accueille un rassemblement unique d’oiseaux migrateurs. Un régal pour les ornithologues !

Patrimoine historique

Le sanctuaire du pilier de la ville de Songkhla

Ce sanctuaire a été témoin de la fondation de la cité. À l’intérieur se dresse une colonne en bois de cassia javanais, que Rama III offrit en cadeau au gouverneur de la province.

Le pont Tinsulanond

La traversée du pont Tinsulanond, joliment suspendu sur le lac Songkhla, est un moment fort du circuit. Nul pont en béton dans toute la Thaïlande ne peut rivaliser avec sa longueur. Vue à 360 degrés sur la ville.

Le Grand Serpent Nag

Voici un itinéraire à emprunter si vous êtes accompagnés de bambins. Long de 3 kilomètres, il permet d’apprécier la ville sous tous ses angles.

Le musée national de Songkhla

Le constructeur du bâtiment était le Phraya Sunthararak, qui occupa le poste de gouverneur adjoint entre 1878 et 1894. Le manoir devint ensuite la résidence des fonctionnaires de haut rang avant d’être le siège de la mairie. La collection comprend des porcelaines thaïes et chinoises, des mobiliers, des bijoux et autres objets de valeur légués par la famille Na Sangkhla, montrant dans quelle mesure les précepteurs ont dépouillé les petits paysans pour se remplir les poches.

Le musée Phatammarong

Non loin du musée national, sur la route Chana, se tient un autre musée intéressant : le musée Phathammarong. L’exposition est consacrée aux souvenirs de Tinsulanond, premier ministre et homme d’État thaïlandais qui a dominé le paysage politique du pays dans les années 80 et 90. Etant originaire de Songkhla, Tinsulanond est une fierté de la région. Le bâtiment accueille l’Office du tourisme.

Le zoo de Songkhla

Ouvert au public en 1989, le parc zoologique de Songkhla est, pour les innombrables animaux qui y vivent en captivité, un lieu de détente apprécié des naturalistes. Les espèces insolites comme le tapir, le chat doré d’Asie ou le tigre de Bengale ou le tapir sont à découvrir.

Climat à Songkhla

À l’image des destinations balnéaires au sud de la Thaïlande, Songkhla jouit d’un climat de mousson tropical. La chaleur règne impitoyablement toute l’année, et il pleut beaucoup même si les plus hautes précipitations sont enregistrées entre octobre et décembre. Les touristes qui prévoient des vacances à la plage ou une promenade sur le lac Songkhla sont tenus de choisir des dates entre février et mars. Les crèmes solaires sont indispensables.

Informations pratiques

Comment s'y rendre ?

Songkhla est accessible en bus depuis Bangkok, Hat Yai, Surat Thani et Nakhon Si Thammarat. Les bus de la compagnie The Transport Co. Ltd. font la liaison entre Bangkok et Songkhla en 12 heures et demie de trajet. Le point de ramassage est la gare de Sai Tai Mai au sud de Bangkok. Pour plus de confort, optez pour les bus de classe touristique bien que le billet coûte le double de celui des bus ordinaires (31,5 euros). Départ à 18 h du soir.

Se déplacer

Pour les visiteurs étrangers, le tramway Singora est une excellente formule pour faire le tour des points d’intérêt de la cité. Le transport est gratuit, mais il faut réserver à l’avance.

Vous aimerez…

- Profiter du soleil couchant sur le lac Songkhla ;

- Faire une promenade sur le pont Tinsulanond ;

- Vous faire photographier en compagnie de la sirène dorée ;

- Capturer en photo les îles de Ko Nu et Ko Maeo ;

- Vous bronzer sur la plage ;

- Goûter aux excellentes spécialités chinoises ;

- Visiter une exploitation de crevettes ;

- Déambuler dans les parcs et les jardins.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42