Temple de Tham Khao Luang - Guide Thaïlande - Sawa'discovery

Temple de Tham Khao Luang

À quelques kilomètres au nord de Petchaburi se trouve la grotte sacrée et le temple de Tham Khao Luang. Retour sur les attractions de cette célèbre grotte, qui se voit classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Partez à la découverte de Tham Khao Luang, un temple bouddhiste

Le nombre épatant de temples trahit l’importance du bouddhisme en Thaïlande. Certains temples sont aménagés dans des grottes à flanc de montagne ; un emplacement volontairement choisi pour les besoins de la méditation spirituelle. Tel est le cas du temple-grotte de Tham Khao Luang, un site bouddhiste mondialement connu, qui se trouve à moins de 5 km de Petchaburi.

Pour y accéder, les pèlerins devront gravir un monticule de 90 mètres de haut. Le circuit assez facile n’est peut-être pas au goût des randonneurs mais l’intérêt de la visite est à rechercher dans les œuvres sculpturales exceptionnelles. Des bouddhas debouts et assis font cercle autour de l’autel, et un bouddha couché d’une taille plus grande que nature suscite l’admiration. Quelques iconographies relèvent d’un style très ancien. Mis à part les statues, la grotte ravit également par la richesse de ses concrétions calcaires. Des jeux de lumière se produisent durant la matinée, rendant la balade féérique. Autant de raisons qui font de Tham Khao Luang la fierté des habitants de Petchaburi.

Les annales du passé

Le temple-grotte est d’origine assez récente. C’est en 1851, durant sa première année de règne, que Rama V l’a fait construire afin d’honorer la mémoire de son feu père, le roi Mongkut. À qui demande pourquoi choisir cette grotte plutôt qu’une autre, la réponse est évidente : Rama V a été très impressionné par les stalactites et les stalagmites de Tham Khao Luang. Il venait souvent s’y réfugier pour méditer à son aise quand il était un jeune moine. À ceci, s’ajoute que le roi Mongkut lui-même a rendu visite à cette caverne et a exprimé le désir d’y fonder un monastère. Un vœu posthume que Rama V, en bon fils qu’il était, ne tarda pas à réaliser.

Des escaliers en béton ont été construits, partant du pied de la colline jusqu’à l’entrée de la caverne. Rama V donna l’ordre d’y transporter de vieilles icônes de Bouddha, collectées dans diverses régions du pays. Il commanda de nouvelles icônes pour compléter l’équipement artistique du temple. Les habitants de Petchaburi l’ont généreusement aidé. Les travaux ont pris dix-sept ans avant d’être complètement terminés.

Aujourd’hui : un site protégé par l’UNESCO

Le temple-grotte de Tham Khao Luang a gagné sa place au patrimoine mondial de l’UNESCO. Haut lieu du bouddhisme theravada, il symbolise des pratiques religieuses qui se perpétuent de génération en génération. La visite allie randonnée et pèlerinage, sans oublier les trésors d’un environnement géologique à dévorer des yeux.

Pèlerinage dans la grotte de Tham Khao Luang

Dès que vous franchissez l’entrée de la grotte, vous serez éblouis par des concrétions calcaires spectaculaires. Des stalactites de toutes formes et de différentes tailles pendent du toit. Les jeux de lumière ne durent que quelques heures, de 9 h jusqu’à midi. Les rayons de soleil pénètrent dans la caverne par un trou naturel au niveau de la voûte. Entre février et avril, le grand bouddha couché brille de mille feux. C’est la statue la plus vénérée de Tham Khao Luang.

En avançant dans les galeries, gardez l’œil ouvert sur d’autres images bouddhistes. Admirez le bouddha assis en méditation, appelant à témoin la Terre contre Mara. Les bouddhas d’une autre époque diffèrent des bouddhas plus récents qui, eux, sont exécutés dans le style de la Thaïlande centrale, appelé le style Rattanakosin. Retrouvez les armoiries des cinq premiers souverains descendant de la maison Chakri. Elles sont sculptées en bas-relief sur une image récente.

Le temple comprend quatre chambres. La chambre principale, où trône le géant bouddha couché, sert de rassemblement public pour les pèlerins. La porte arrière est, quant à elle, fermée aux visiteurs. Pour l’anecdote, la chambre derrière celle-ci était occupée par un couple. Ému, Rama V fit ériger un mur de pierre pour préserver leur intimité.

La présence des macaques est quelque chose à laquelle vous n’allez pas couper. Ils sont des hôtes familiers de la grotte. Méfiez-vous toutefois, ces singes sont de sacrés chapardeurs ! L’astuce est de leur jeter de la nourriture pour qu’ils acceptent quelques séances photos.

En arrivant près du parking, vous serez abordés par des guides locaux qui vous demanderont si vous voulez être accompagnés. Cette nécessité n’en est pas vraiment une, sauf pour les férus d’histoire qui souhaitent connaître chaque détail. Sachez qu’en cas de visite guidée l’usage est de verser un pourboire.

Bons à savoir

Prix d’entrée

L’entrée est libre. Vous ne dépensez pas le moindre centime pour visiter le temple-grotte Tham Khao Luang si vous ne prenez pas de guide.

Horaires d’ouverture

Le temple est ouvert aux visiteurs du lundi jusqu’au dimanche :

  • Semaine : 8 h à 16 h ;
  • Week-end : 8 h à 17 h.

Période de visite

Les pèlerins sont invités à fixer leur visite en saison fraîche, lorsque les températures sont plus clémentes. Dans la mesure du possible, venez entre février et avril. Vous verrez l’image principale de Bouddha resplendir aux premiers feux du matin.

Comment s’y rendre

La grotte de Tham Khao Luang est à moins de 5 km de Petchaburi, tout près de Phra Nakhon Khiri. Elle est juchée sur une colline plus ou moins raide. Pour s’y rendre, deux moyens : les roues ou les jambes. Cela prendra moins de dix minutes de marche. Le plus simple est d’y aller en tuk-tuk depuis le centre-ville pour une somme modique de 200 baths (5,18 €).

Si l’ascension est facile avec la fraîcheur matinale, la descente risque d’être pénible. Un conseil : empruntez un tuk-tuk ; il vous déposera au pied de la montagne au prix de 15 baths seulement (0,39 €).

Règlements

Le fait que Tham Khao Luang soit une grotte rocheuse ne doit pas vous faire oublier que c’est également un lieu de prière. Portez une tenue décente et couverte et ôtez vos chaussures avant d’entrer dans le sanctuaire. Les vêtements légers ou trop courts sont considérés comme une profanation.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Sylvain de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
What's App: +33 (0)7 52 06 12 15