Quartier de Phra Khanong - Guide Thaïlande - Sawa'discovery

Quartier de Phra Khanong

En partant pour Phra Kanong, les voyageurs n'ont qu'un objectif en tête : visiter le stupa du Wat Dhamma Mongkhol, la copie thaïlandaise du stupa de la Mahabodhi à Bodh-Gayâ. Mais que cette attraction ne fasse pas oublier les autres. Offrant un joyeux mélange de bars, de restaurants, de buvettes et d’institutions d’art, le district de Phra Kanong, entre On Nut et Ukkamai, vaut le détour lors d’un passage à Bangkok.

À Phra Kanong, entre art et voyage gourmand

District suburbain de Bangkok, Phra Kanong allie savamment les temples d’époque et les gratte-ciels futuristes. De nombreux immigrants s’y côtoient, apportant leur propre culture, leur propre langue, leur propre style vestimentaire et culinaire. L’unité de Phra Kanong réside alors dans le mariage de ses contrastes. Niveau histoire et culture, le district présente son temple bouddhiste prestigieux, le Wat Dhamma Mongkhon, dont le stupa en cloche ressemble à celui du célèbre temple de Mahabodhi en Inde, où Bouddha aurait atteint l’éveil. Les tourbillons touristiques sont centrés sur le shopping. Dans la rue Sukhumvit, les restaurants chinois et japonais invitent à un voyage gourmand. Des cafés, des brasseries, des boutiques de marque ont pignon sur rue. Si l’art moderne vous intéresse et si vous aimez goûter des plats d’ici et d’ailleurs, Phra Kanong doit figurer sur votre carnet d’adresse.

Histoire de la ville

L’origine du nom de Phra Kanong divise les linguistes. Bien qu’il signifie « sourcil » en français, beaucoup pensent que la racine du mot pourrait être « Khanon », dont le sens est rendu par « douane ». La proximité d’un port commercial historique soutient cette seconde hypothèse. Quoi qu’il en soit, la domination khmère dans la région est solidement établie. Phra Kanong est née il y a plus d’un millénaire.

En 1902, Phra Kanong n’était encore qu’une bourgade ordinaire. Par suite de la prospérité commerciale qui s’est soldée par une forte croissance démographique, elle fut élevée au rang de district en 1927, passant de la tutelle de la province de Phra Pradaeng à celle de Bangkok.

Aujourd’hui

Comptant près de 90 000 habitants, Phra Kanong fait partie des 50 arrondissements de Bangkok. La ville se visite facilement en une journée. Vous apprécierez y passer si vous êtes un inconditionnel de shopping, de bars à bière ou de restaurants de luxe.

À voir et à faire sur place

Le Wat Dhamma Mongkhol

Accessible à 10 minutes de marche de la gare, le Wat Dhamma Mongkhol, achevé au début des années 1960, est le monument le plus connu de Phra Kanong. L'idée du projet vient d'un moine vénérable qui a passé 20 ans de méditation dans la forêt. Le Somdet Phra Yannawachirodom - ainsi se nomme le moine - a voulu créer un sanctuaire unique et pharaonique. Le résultat est un stupa s'élevant à 95 mètres de haut, une tour à base carrée et s'affinant vers le haut pour imiter l'allure d'une cloche. Elle est d'une importance capitale pour les fidèles bouddhistes au motif qu'elle rappelle le temple de la Mahabodhi à Bodh-Gaya, où, d'après la légende, le seigneur Bouddha est parvenu à l'illumination. Le sommet du chedi est serti de pierres précieuses. Le poids de l’or est estimé à 17 kg et le poids du diamant à plus de 1 060 carats.

Visible à des dizaines de kilomètres, le stupa du Wat Mongkhol donne sa signature à la ville de Phra Khanong et constitue une fierté de la Thaïlande. Les Thaïlandais y voient un lieu de prière, tandis que les étrangers le considèrent comme une retraite spirituelle et un centre d’exposition sur le bouddhisme.

Wat Wachiratham Sathit

Ce monastère de rang royal est d’origine récente. Sa salle d’ordination aux toits inclinés à plusieurs niveaux revendique l’art de la Thaïlande septentrionale. Le stupa en deux tons à côté de l’Ubosot est de style identique. Un bouddha âgé de 500 ans sculpté par les Lanna s’y trouve. En flânant dans le temple, vous retrouverez donc un souvenir de Chiang mai en pleine Bangkok. Ne manquez pas la réplique du temple de la Mahabodhi, le coup de cœur des visiteurs.

Institutions d’arts

Pour un break culturel, dirigez-vous dans les instituts d’arts de la ville. Des œuvres de l’école thaïlandaise contemporaine sont exposées au Hof Art Space. La maison met en l’honneur les artistes connus aussi bien que les talents en herbe, en accordant également une place aux maîtres internationaux. Dans le complexe d’art Naiipa, vous pourrez échanger avec des jeunes artistes en visitant leur atelier de travail.

Sortie shopping

En sortant des maisons d’arts, faites un saut dans les cafés, les restaurants et les boutiques de marque de la rue Sukhumvit. C’est une vraie caverne d’Ali Baba pour qui recherchent de bonnes affaires. Pas d’artisanat en vue, mais plutôt des produits high-tech de dernier cri, comme les smartphones, montres connectées et gadgets téléphoniques. Les produits sont disponibles à un coût modéré et moins cher que dans les autres banlieues de Bangkok.

Comment s’y rendre ?

Phra Kanong se trouve au sud-est du centre-ville de Bangkok. Il est possible d’y arriver par les rails en prenant le BTS Skytrain. Des lignes partent toutes les 10 minutes de la gare ferroviaire de Ratchathewi. Jadis, les passagers devaient s’arrêter au terminus de Bang Chak ; de là, le Wat Dhamma Mongkhol était encore loin et ne méritait pas à lui seul le déplacement. Mais depuis 2005, Phra Kanong est desservie par le terminus Punnawithi. Il se trouve à un demi-kilomètre du temple.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42