Wat Chong Klang - Guide Thaïlande - Sawa'discovery

Wat Chong Klang

Avec sa toiture sophistiquée et ses 180 peintures sur verre exaltant le prince Jataka, le Wat Chong Klang est un exemple illustratif de l’art birman. Un temple incontournable de Mae Hong Son !

Quel visiteur venu à Mae Hong Son n’a pas adoré flâner autour du lac du centre-ville ? À droite du Wat Chong Kham, les toitures à multiples degrés du Wat Chong Klang captivent tous les regards. C’est au crépuscule qu’il faut venir les contempler lorsque les jeux de lumière rendent la balade féérique. Les flèches décoratives du stupa et des viharas se mirent dans les eaux paisibles du lac. Tandis que le Wat Chong Kham est connu pour son bouddha démesuré de 5 mètres, le Wat Chong Klang, lui, se distingue de son voisin par son stupa blanc en forme de campanile, dont le bouton terminal caractéristique symbolise le mépris des biens matériels et l’aspiration vers les saintes voluptés. À l’issue d’une demi-heure d’évasion spirituelle, les visiteurs conviendront que le Wat Chong Klang est l’un des héritages les plus spectaculaires de l’art birman au nord de la Thaïlande.

Notes historiques

La création du sanctuaire date du début du xixe siècle, alors qu’un noble descendant de la minorité ethnique Shan était désigné à la tête de Mae Hong Son. À l’époque, les relations politiques entre le Siam et le Myanmar étaient cordiales. Bon nombre de familles Yai Tai ont quitté les terres ingrates de Mandalay pour émigrer en Thaïlande, où le commerce du bois était lucratif. Le gouverneur du village confia le projet de construction aux Birmans. Le premier sanctuaire érigé était Wat Chong Kham. Le Wat Chong Klang vient juste après ce dernier.

Au départ, le bâtiment n’était qu’une charmante petite pagode. Les développements ultérieurs sont intervenus lors de l’arrivée au village d’un moine très vénéré. Les rois siamois ont coutume de dérouler le tapis rouge devant les leaders spirituels. Plutôt que de leur offrir un banquet, ils les honoraient en dépensant des sommes exorbitantes pour l’agrandissement ou la remise à neuf des temples de Bouddha. D’où ce projet de rénovation réalisé au milieu du xixe siècle. Le modeste centre de pèlerinage s’est transformé en un édifice remarquable, qui trouve sa place parmi les plus grands complexes de temples bouddhistes de la Thaïlande. Le bâtiment a nécessité quatre ans de travaux, soit entre 1867 et 1871.

Aujourd’hui

Au bord du lac Nong Chong Kham se dresse le Wat Chong Klang, d’une beauté à couper le souffle sous l’illumination nocturne. Construit tout en teck, il témoigne d’une maîtrise consommée du travail du bois. Les amateurs de culture se doivent de visiter ce monument bouddhiste parce qu’il brille la nuit, parce que ses boiseries sont d’une finition exemplaire, mais surtout parce qu’il donne une mesure des tendances artistiques birmanes du xixe et du xxe siècle.

Visite du temple bouddhiste

La façade du sanctuaire impressionne par ses toitures en flèche aux dorures flamboyantes. Une pause photo s’impose avant de progresser à l’intérieur.

Il convient de relever les principales attractions à découvrir :

- Le stupa blanc achevé au xxe siècle, chapeauté d’un hti, un bouton terminal caractéristique de l’architecture bouddhiste birmane ;

- La sala aux toits verts ;

- Un bouddha de style birman déposé dans une niche du stupa ;

- À l’intérieur du viharn, le nombre de peintures birmanes sur verre se compte par centaines. Elles évoquent la légende de Vessantara Jataka, nom sous lequel Bouddha était connu durant son existence terrestre, quand il était le prince d’un petit royaume indien ;

- Juste à côté du viharn, vous trouverez un musée renfermant une trentaine de figurines taillées en bois. Portraits d’animaux, de roi, de reine et de divers personnages figurant dans les contes de Jataka. Les figurines ont été acquises à prix d’argent en 1969 des mains des sculpteurs birmans.

Infos pratiques

Prix et horaires d’ouverture

Accès libre pour les touristes, qu’ils soient résidents ou étrangers. Le temple est ouvert tous les jours de 8 h à 18 h.

Quand y aller ?

Mae Hong Son jouit d’un climat chaud et humide, même si l’influence de l’altitude tempère les grosses chaleurs. Entre le premier bimestre ou le dernier bimestre de l’année. Les températures se réchauffent rapidement à partir du mois de mars et atteignent leur paroxysme en avril.

Comment s’y rendre ?

Très facile à repérer, le Wat Chong Klang est localisé en plein cœur de la ville de Mae Hong Son, à proximité du lac Nong Chong Kham et du temple du même nom. Pour y accéder, différents moyens de transport s’offrent à vous :

- Transport public : les touristes désargentés pourront prendre un cyclo-pousse, un songthaew (bus à deux rangées de sièges) depuis la ville pour rejoindre le temple ;

- Transport privé : la location de voitures avec chauffeur convient parfaitement aux touristes exigeants ;

- Transport organisé : de nombreuses agences de voyage et tour-opérateurs proposent un transport en groupe vers le Wat Chong Klang en combinaison avec d’autres monuments de la ville.

Dans les environs…

La visite du Wat Chong Klang vous a plu ? Non loin de là, d’autres lieux de culte valent le coup d’œil :

  • Le Wat Chong Kham, juste à gauche du temple précédent ;
  • Le Wat Phra That Doi Kong Mu, qui domine superbement la ville depuis un tertre rocheux ;
  • Le Wat Huai Pha.
0 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42