Wat Phra That Nong Bua

Avec sa pagode impressionnante toute blanche et plaquée d’or, le Wat Phra That Nong Bua est une formidable attraction pour les touristes de passage à Ubon Ratchathani.

Des images de temples, de pagodes et de stupas dorés, l’Isan a beaucoup à vous revendre. Mais le Wat Phra That Nong Bua n’a pas son pareil entre tous les temples que vous avez pu voir et visiter à Ubon Ratchathani. Ayant à peine 65 ans d’existence, le monastère bouddhiste est pauvre en éléments historiques. Cette lacune est compensée par le caractère unique et grandiose l’architecture. Vous remarquerez avec plaisir les larges baies décoratives de l’ubosot, dont l’alignement en cercle évoque les roues du Dharma. Vous admirerez le Bouddha assis dans l’espace central de la façade. Mais plus que tout, le stupa blanc brillant d’or qui se dresse à plus de 183 pieds vous fera tomber sous son charme. Objet fétiche des photographes et des caméramans, le stupa est célèbre dans toute la Thaïlande par sa ressemblance avec la Mahaboddhi de Bodh-Gayâ. Une merveille pure et simple, à ne pas manquer lors de votre passage à Ubon, ville du nord-est de la Thaïlande.

Le temple tel que vu et décrit par les annales

Le Wat Phra That Nong Bua, ou Wat Nong Bua tout court, a été fondé dans le milieu des années 1950. C’est l’ordre des moines du Dhammayuttika, adepte du bouddhisme theravada, qui l’avait fait construire. Quant au beau chedi du temple, il date de 1956. À l’image des chedis thaïlandais du siècle dernier, il marque une occasion spéciale, celle du 25e centenaire de la naissance du bouddhisme. Les dimensions initiales de la structure étaient extrêmement modestes : la largeur faisait 16 pieds et la hauteur 3,3 pieds. Il faudra attendre 12 ans avant que le chedi n’atteigne sa taille actuelle de 183 pieds ou 56 mètres. Mis à part sa réussite architecturale, la pagode est un but de pèlerinage pour des milliers de bouddhistes pratiquants. En effet, la légende prétend qu’une relique du Seigneur Bouddha y serait conservée.

Aujourd’hui

Malgré son origine récente, le Wat Phra That Nong Bua jouit d’une forte popularité auprès des visiteurs. Il compte parmi les monuments bouddhistes les plus plébiscités d’Ubon. Les atouts d’une attraction touristique y sont réunis : un marqueur de l’histoire du bouddhisme, un site de relique et une perle architecturale faisant la fierté de la région.

À la découverte du monastère bouddhiste

En 1956, deux mille cinq cents ans se sont écoulés depuis que le Bouddha a tracé le chemin vers le nirvana. Pour immortaliser cet évènement, le Wat Nong Bua a érigé un chedi digne de ce nom. Ce chedi est le point d’orgue de toute visite au monastère.

Le Sri Maha Pho Chedi

Le chedi repose sur un socle en marbre, des chedis miniatures de forme identique l’entourant sur les quatre côtés. De plan rectangulaire, il se rétrécit progressivement à mesure qu’il monte en hauteur. Une cloche d’or lui sert de couronne qui est surmontée d’une ombrelle en flèche.

Si tous les yeux sont rivés sur cette tour pyramidale de 56 mètres, ce n’est pas pour sa propre architecture, aussi remarquable soit-elle. Il rappelle par sa forme le stupa de la Mahabodhi à Bodh-Gayâ, un temple de première importance pour la communauté bouddhiste internationale. C’est dans la ville sainte de Bodh-Gayâ, au pied d’un arbre bodhi, que le Bouddha est parvenu à l’illumination, autrement dit la compréhension parfaite de la sagesse.

Attardez-vous sur la charmante façade. Entre les bordures dorées, des sculptures découpées en panneaux mettent en scène la vie du prince Jataka. Chacune des quatre faces du stupa contient dix panneaux alignés sur deux rangées. Le contraste entre le gris pâle et l’or luisant donne au chedi tout son cachet. L’intérieur n’est pas moins charmant ; il s’y trouve un coffret rempli d’ossements sacrés qui, à en croire les adeptes, appartiennent au Bouddha lui-même.

D’autres bâtiments intéressants sont à voir, quoique beaucoup plus modestes et moins impressionnants.

L’ubosot, la salle d’ordination

Tout près du Sri Maha Pho Chedi se dresse l’Ubosot, la salle où les moines reçoivent leur sacrement. Les murs sont égayés par des fenêtres circulaires décrivant un cercle. La disposition des fenêtres a été habilement étudiée pour refléter les trois roues du Dharma. Admirez les hauts piliers ornés de motifs de feuilles d’or sur les chapiteaux, pour symboliser les feuilles de l’arbre bodhi. Observez les neuf iconographies bouddhistes recouvertes d’or massif. Le bâtiment est conçu sur le même modèle que le temple Mahaparinirvana de Kushinagar, le lieu de décès du père du bouddhisme.

Le figuier des pagodes pousse dans l’enceinte du temple. En quittant le stupa pour se diriger vers l’ubosot, vous verrez sûrement son port étalé et ses larges feuilles tombantes.

À savoir avant de partir

Prix et horaires d’ouverture

Entrée libre pour les touristes. Le temple est ouvert du lundi jusqu’au dimanche, mais les horaires de visite sont limités entre 5 h et 19 h. Il est conseillé de le visiter en semaine, le chedi étant noir de monde le week-end.

Comment s’y rendre ?

En partant du centre-ville d’Ubon, il faut compter environ 3 kilomètres de route avant d’atteindre le monastère. La meilleure façon pour s’y rendre est de héler un songthaew no 10 ou no 11. Si vous montez dans le premier songthaew, vous descendrez au croisement de la rue qui mène au temple Phra That Nong Bua. Quant au second songthaew, il s’arrête 50 mètres avant le croisement.

Règlement à respecter

Pour être admis dans le Wat Phra That Nong Bua, les étrangers doivent observer scrupuleusement les lois de la pudeur. Aucun décolleté, aucun pantalon court, aucun vêtement dévoilant les épaules ou les jambes n’est toléré. Veillez à retirer vos chaussures avant d’entrer dans les salles de prière.

Dans les environs

Si le Wat Nong Bua est le plus important temple d’Ubon Ratchathani, d’autres lieux d’intérêt sont à découvrir :

- Le Wat Si Ubon Rattanaram ;

- Le Wat Si Muang, célèbre pour sa bibliothèque flottante ;

- Le Wat Ban Na Muang, dont l’allure rappelle une barque ;

- La série de gravures rupestres du parc national Pha Taem.

4 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42