Réserve faunique de Khlong Saeng - Guide Thaïlande - Sawa'discovery

Réserve faunique de Khlong Saeng

Au sud-ouest de la Thaïlande, la rivière Saeng qui traverse le sanctuaire animalier de Khlong Saeng est un formidable terrain de jeu pour les passionnés de vie sauvage.

Forêt vierge, cabanes en bois flottant sur l’eau, troupeau d’éléphants, milieux vaseux où errent des aigrettes et des cigognes… Le sanctuaire faunique de Khlong Saeng est l’un de ces rares endroits de la planète où les animaux règnent en maître. Il se trouve à quelques kilomètres du parc national Khao Sok, province de Surat Thani, au sud-ouest du golfe de Thaïlande. Les amateurs de pleine nature ne regretteront pas de pousser les portes de cette aire protégée.

À bord d’une barque longtail, vous approcherez les oiseaux aquatiques, dont les cigognes de Storm, les flamants roses, ou les calaos au bec courbe coloré. En compagnie d’un ranger expérimenté, vous ferez le tour de la jungle et ferez connaissance avec d’innombrables spécimens, grands ou petits, gibiers ou prédateurs, la plupart du temps endémiques de la Péninsule malaise. Revenir du khlong Saeng avec des images plein les yeux, c’est tout le mal que l’on vous souhaite !

Histoire

Le sanctuaire faunique de Khlong Saeng a été institué par décret royal en 1974. Il tient son nom de la rivière Saeng, un des huit affluents du lac Cheow Larn, qui alimente lui-même le barrage de Ratchaprapha. La littérature environnementale décrit le site comme un point chaud de la biodiversité. En effet, il héberge des espèces en danger de disparition comme l’éléphant d’Asie, la panthère nébuleuse ainsi que le gaur ou bison indien. Il a également sauvé la cigogne de Storm de l’extinction en 1986, en lui offrant un habitat protégé pour se reproduire.

Le plus gros souci du site a été l’inondation de 1987 provoquée par la construction du barrage. Toute la vallée a été engloutie sous l’eau et a laissé place à un immense lac. Aussi tragique soit-il pour les habitants, ce triste évènement a eu pour effet d’attirer les poissons et de relever les revenus des pêcheurs.

Excursion sur le lac Saeng

Les adeptes de voyage au bout du monde se plairont dans ce havre naturel, situé au fin fond du sud du Pays du Sourire. Il totalise une couverture forestière de 1 155 km2. La rivière Saeng lui ajoute un cadre romantique, autorisant une navigation de plaisance en compagnie des oiseaux, avec les humbles villages de pêcheurs se perdant à l’horizon.

La richesse du khlong en phytoplanctons et en petits insectes fait de ce dernier un banquet intarissable pour les oiseaux. Une multitude d’échassiers migrateurs s’y donne rendez-vous entre décembre et avril. L’aigrette de Chine, le héron pourpré, l’ibis à tête noire et le martin-pêcheur à dos roux pourront être observés.

Safari animalier

La randonnée dans la jungle est indispensable pour marcher sur la trace des mammifères. Sambars, cerfs aboyeurs, chèvres et tapirs sont visibles près des buissons, servant de proie facile aux grands prédateurs comme le tigre noir, la panthère nébuleuse ou l’ours malais. Bien entendu, certains de ces animaux sont difficiles voir pratiquement impossibles à observer. Vous pourrez néanmoins avoir la chance de croiser au loin quelques éléphants se protégeant la peau avec de la boue ou ceuillant de leur trompe des feuille fraiche pour leur repas.

Le safari nocturne est recommandé pour capturer en photo les chats dorés asiatiques, dont le sanctuaire faunique de Khlong Saeng est l’un des derniers refuges sur la planète.

Meilleur moment pour venir au Khlong Saeng

La période de novembre à avril est la meilleure pour partir en séjour à Khlong Saeng. Le choix de cette saison est motivé tant par l’absence des averses que par l’intérêt photographique : nombre de félins et d’herbivores ongulés se rassemblent près du khlong pour se désaltérer, et les oiseaux migrateurs sont au rendez-vous. 

Comment s’y rendre ?

Le siège du sanctuaire se trouve au nord du parc national Khao Sok, dans le district de Ban Ta Khun. Pour y venir, prenez un vol pour Surat Thani au départ de la capitale Bangkok. Plus d’une compagnie aérienne propose des vols directs sur cette ligne, pour ne citer que Nok Air, Thai Smile ou Thai Lion Air. Comptez une heure et quart d’avion. 

Une fois arrivé à Surat Thani, arrêtez un taxi ou un songthaew pour vous y emmener. À notre connaissance, il n’y a aucun bus direct qui dessert le sanctuaire faunique.

Dans les environs…

En règle générale, les adeptes de l’écotourisme combinent Khlong Saeng et parc national Khao Sok en un même circuit. Le lac Cheo Larn qui irrigue le parc Khao Sok est un site particulièrement recherché des ornithologues et des amoureux de la nature.

3 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42