La Thaïlande, terre de 41 nouvelles espèces vivantes

La Thaïlande, terre de 41 nouvelles espèces vivantes

04 janv. 2019

L’ONG internationale WWF a annoncé dans son rapport publié mercredi 12 décembre dernier, la découverte, sur l’année 2017, de 157 nouvelles espèces issues de la faune et de la flore dans la région du Grand Mékong, regroupant le Laos, le Cambodge, la Thaïlande, le Vietnam, et le Myanmar. Le royaume enregistre lui l’arrivée de 41 nouvelles espèces animales et végétales.

La région du Grand Mékong, qui traverse la Chine, le Myanmar, le Laos, la Thaïlande, le Cambodge et le Vietnam, abrite un trésor de biodiversité. La faune et la flore comportent notamment des éléphants d'Asie, des tigres, des léopards, plusieurs espèces de pangolins, des ibis, des dauphins d'eau douce, etc. Le Mékong abrite à lui seul trois fois plus d’espèces de poissons que le fleuve Amazone. Un total de 2,6 millions de tonnes de poissons sont pêchées chaque année, ce qui représente 25 % des prises mondiales en eau douce.

Chaque année, des scientifiques participent à la description et à la classification des nouvelles espèces présentes dans la région du Grand Mékong. Certaines sont dénichées après un travail de terrain minutieux, voire parfois des mois de labeur sur place, et des années d'authentification en laboratoire.

Le lézard à deux bandes !

Le rapport confirme que les scientifiques ont découvert 41 nouvelles espèces animales et végétales au Cambodge. Il y a en tout 26 nouvelles espèces de plantes*, cinq grenouilles**, quatre poissons***, deux serpents****, et quatre lézards*****. Parmi ces derniers figure le dixonius kaweesaki, ou dixonius de Sam Roï Yot en français. Il tire ce nom de son genre (dixonius) et du célèbre massif homonyme (Sam Roï Yot) de la province de Prachuap Khiri Khan, au bord du golfe de Thaïlande. Son lieu d'habitat en somme. Ce spécimen a été identifié comme nouvelle espèce grâce aux deux bandes transversales qui le parcourent du museau à la queue, en épousant d'est en ouest le diamètre des yeux. Aucune des sept précédentes espèces de dixonius ne possède ce trait esthétique. Cette famille de geckos a par ailleurs été découverte en 1997 avec deux nouveaux spécimens.

La Thaïlande, terre de 41 nouvelles espèces vivantes
Le dixonius Sam Roï Yot est le huitième spécimen de la famille de lézards des dixonius ©WWF

* : thismia brunneomitroides / curcuma prasina / ceropegia digitiformis / dischidia kerrii / fimbristylis fusiformis / fimbristylis fusiformis / jasminum peninsulare / jasminum ranongense / phyllanthus kaweesakii / memecylon maxwellii / damrongia tribounii / kaempferia noctiflora / asplenium minutifolium / peperomia heptaphylla / peperomia masuthoniana / peperomia multisurcula / peperomia sirindhorniana / phanera larseniana / dorcoceras brunneum / dorcoceras glabrum / chimonocalamus elegans / pogostemon nudus / strobilanthes phyllocephala / rungia sinothailandica / begonia tenasserimensis / heteropanax thaiensis ** : fejervarya muangkanensis / rhacophorus feae / rhacophorus maximus / rhacophorus orlovi / rhacophorus rhodopus *** : acantopsis rungthipae / acantopsis dinema / acantopsis ioa / paracanthocobitis nigrolineata **** : oligodon saiyok / oligodon huahin ***** : dixonius kaweesaki / cnemaspis lineogularis / cnemaspis phangngaensis / cnemaspis thachanaensis Thibault Bourru  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
+66 53114796