Ralyn Satidtanasarn, la Greta Thunberg de Thaïlande

Ralyn Satidtanasarn, la Greta Thunberg de Thaïlande

17 déc. 2019

On la surnomme la Greta Thunberg  de Thaïlande. Et pour cause, Ralyn Satidtanasarn, connue aussi sous le nom de Lilly, est une fervente militante qui fait parler d’elle dans le monde entier depuis qu’elle a déclaré la guerre au plastique en Thaïlande. Grâce à ses multiples actions, cette jeune adolescente américano-thaïlandaise a déjà remporté quelques batailles… Retour sur son combat.

Son combat contre le plastique

C’est une image forte que celle d’une petite fille qui navigue  sur son paddle sur le fleuve Chao Praya, à la collecte de bouteilles, pailles, sacs plastiques et autres déchets. Âgée seulement de 12 ans, Ralyn Satidtanasarn déclare être entrée en guerre contre le plastique. Et la bataille n’est pas de tout repos ! Classée sixième pays plus gros contributeur à la pollution des océans par l’ONG de défenses de l’environnement de Greepeace, la Thaïlande est en overdose. Il faut dire, le plastique y est omniprésent. Un thaïlandais utiliserait 8 sacs plastiques en moyenne par jour, ce qui représente près de 3000 sacs à usage unique par an… Que l’on retrouve la plupart du temps dans les océans !

Pour faire face à ce désastre climatique, la jeune fille organise des sit-in brandissant fièrement des pancartes sur lesquelles on peut lire « bye bye plastic bags » et se rend à de nombreuses mobilisations accompagnée d’autres militants comme celles des sessions de ramassage de déchets organisées par l’association Trash Hero. En menant son combat, Ralyn Satidtanasara suit les traces de l’égérie de la lutte contre le réchauffement climatique, Greta Thunberg et devient à son tour, une icône et un symbole d’espoir sur le continent asiatique.

  Ralyn Satidtanasarn, la Greta Thunberg de Thaïlande  

Des premières victoires déjà remportées !

Si l’adolescente s’emploie à ramasser les déchets en plastique, elle ne s’arête pas là. Elle a tenté de solliciter le Premier ministre thaïlandais, Prayut Chan-O-Cha afin d’échanger avec lui ; en vain. Suite à quoi, Ralyn Satidtanasara change de cible en se disant que « si le gouvernement ne l’écoute pas, il faut parler directement aux distributeurs de plastique ». C’est ainsi qu’en juin dernier, la jeune fille remporte sa première victoire en réussissant à convaincre le Central, l’un des plus grands supermarchés de Bangkok, à ne plus donner de sac plastique à ses clients, une fois par semaine. L’entreprise a même annonçait que le plastique ne serait plus toujours donné systématiquement aux caisses.

Une bonne nouvelle n’arrive jamais seule puisque cette décision en a encourageait d’autres et quelques mois plus tard, quelques groupes de distribution, comme la célèbre chaîne 7-Eleven, se sont engagés à ne plus donner de sac plastique à leurs clients à partir de janvier 2020.

En parallèle, Ralyn Satidtanasara mène aussi une campagne de sensibilisation environnementale et a réussi à rencontrer le ministre de l’Education de Thaïlande, qui travaille aujourd’hui à la création de cours de développement et de sensibilisation environnementale au sein des programmes scolaires.  

Une chose est sûre, on espère que ce n’est que le début et que la cause portée par Ralyn Satidtanasarn en Thaïlande et en Asie en générale, comptera de plus en plus de victoires…

Florine Dergelet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42