Le Wat Rong Sua Ten ou Temple Bleu de Chiang Rai

Au nord de la cité de Chiang Rai, le Wat Rong Sua Ten, encore méconnu des visiteurs, révèle la splendeur de l'art bouddhiste. Le point sur les attractions du temple !

Introduction

Établi au cœur du village du même nom, au nord de la ville thaïlandaise de Chiang Rai, le temple Rong Sua Ten est un but de promenade apprécié des amateurs de statues et d'art religieuxCe temple est situé au coeur du village de Rong Suea Ten , dans le district de Rimkok qui se trouve non loin de la ville de Chiang Rai. Rénové récemment en 2016, le Blue Temple, comme on l'appelle également, est l'œuvre du disciple de l'architecte Chalermchai, l'auteur des plans du White Temple. Les sculptures de Bouddha en position de lotus vous laisseront sans voix. Vous dévorerez des yeux des figures de démons, de nagas légendaires à moitié homme et à moitié serpent, des tableaux illustrant les évènements de la vie terrestre de Gauttama… Il s'agit de l'oeuvre du disciple de l'artiste Chalermchai qui a dessiné les plans du temple blanc. La visite de ce temple n'est pas souvent proposée par les opérateurs touristiques locaux, car en général, ils se focalisent plus sur le Wat Rong Khun de Chiang Rai. Pourtant, une visite des lieux est vivement recommandé.Bien que moins connu et rarement proposé par les opérateurs de voyage, le Wat Rong Sua Ten vous réserve des moments de découverte passionnante dont vous vous souviendrez longtemps durant votre virée à Chiang Rai.

Pour la petite Histoire…

Le Wat Rong Sua Ten signifie littéralement « le temple des tigres dansants ». Il est situé à proximité de la rivière Kok, où, à une époque lointaine, des félins bondissaient joyeusement, ce qui explique son nom. Il y a 80 ans ou 100 ans passés, un temple abandonné se dressait à l'emplacement actuel du site. En 1996, les villageois décidèrent d'un commun accord de construire un nouveau lieu de culte. Et pour cause, l'état de délabrement de l'ancien temple était tel qu'il est impropre à accueillir des rassemblements publics.

Les premières pierres de l'édifice ont été posées en octobre 2005. Le hall principal a été inauguré en 2016. Il abrite un Bouddha blanc impressionnant qui a été exécuté deux années plus tard. Au moment où nous écrivons ces lignes, le temple Wat Rong Sua Ten est toujours en cours de construction.

Sur le site actuel du temple, se dressait autrefois un vieux temple, mais celui-ci tomba en ruine. À cause de l'état du bâtiment, les villageois ne pouvaient pas s'y recueillir. Ils ont alors pris l'initiative de construire un nouveau temple. C'est ainsi que l'idée d'édifier le Wat Rong Sua Ten ou le temple bleu. Les travaux de construction proprement dits n'ont débuté qu'en 2005. Il convient de préciser que le hall d'ordination ne fut achevé qu'en janvier 2016. La statue de Bouddha blanche qu'il abrite lui a été confectionnée en 2008.

Aujourd'hui

Dans la Thaïlande du Nord, la cité de Chiang Rai n'en finit pas d'éblouir les visiteurs avec ses temples multicolores : le Black Temple, le White Temple, et le Blue Temple, surnom par lequel les habitants désignent amicalement le Wat Rong Sua Ten.

D'où vient ce qualificatif, vous demandez-vous ? Du bleu doré qui peint les murs de la salle d'ordination - l'Ubosot , l'endroit où les moines prêtent habituellement serment. Cette atmosphère céruléenne marque l'esprit des visiteurs qui foulent pour la première fois le seuil du Wat Rong Sua Ten. Avant de pénétrer dans l'Ubosot, prenez soin de saluer les géants Nagas bleus et violets qui surveillent l'entrée. Dans la croyance bouddhiste, ces serpents magiques joueraient un rôle d'intermédiaires entre les divins et les mortels. Derrière les Nagas, contemplez le titanesque Bouddha blanc debout et, à côté, le chedi Phra That Ked Kaew Chula Mani.

L'Ubosot de couleur bleue et doré, est sans doute l'élément du décor qui capte le plus l'attention lorsqu'on entre dans l'enceinte du Wat Rong Sua Ten. Celui est gardé par des Naga bleu et violet (créature légendaire mi-dragon mi-serpent). Derrière, il y a un grand Bouddha blanc debout ainsi que le chedi Phra That Ked Kaew Chula Mani. En accédantUne fois à l'intérieur, la statue de Bouddha blanc assis qui occupe le fond de la salle retiendra inévitablement votre regardvous remarquerez au fond de la salle une statue de Bouddha blanc assis en position du lotus. L'Éveillé est représenté dans une position de lotus, indiquant la méditation spirituelle. Vous constaterez également que les murs sont peints en bleu et ceux-ci sont superbement ornés de dessins et de tableauxLes peintures murales sont du même style que celles que vous pourrez observer au Wat Rong Khun. Pour la petite anecdote, cette couleur a une signification particulièreLe bleu doré de la salle représente l'univers Dharma ainsi que les saintes vertus du Bouddha qui se sont disséminées aux quatre coins du globe. En effet, elle représente Dharma (l'univers) ainsi que les vertus morales de Bouddha qui se sont éparpillées à travers les quatre coins du globe, semblable à l'image du ciel Ciel qui couvre la Terre.

Bien que « Sua Ten » se traduit par « le tigre qui danse », cet animal n'est pas représenté dans ce complexe religieux. Cela fait surtout référence aux tigres qui trouvaient refuge dans la région dans un passé lointain. Ces félins aimaient sauter dans la rivière Kok qui se situe non loin des lieux.

Les touristes sont d'accord : le Blue Temple ne fait pas le poids devant le White Temple, au regard de la qualité d'exécution architecturale et artistique. Mais la visite n'en est pas moins agréable, dans le sens où elle permet d'observer la force et la symbolique des couleurs dans un temple bouddhiste.

Infos pratiques

L'accès au temple bleu est gratuit pour tous les visiteurs. Quand vous y serez, il faudra respecterQuand vous serez dans l'enceinte, tenez compte de quelques ces règles de conduite pour ne pas offusqueroffenser les fidèles :

  • S'habiller d'une manière appropriéePorter une tenue appropriée (évitez éviter de porter des tenuesles vêtements trop légèrers et qui montrent dévoilent les jambes et les épaules.) ;
  • Toujours respecter Respecter le silence ;
  • Retirer les chaussures avant au moment d'entrer dans la salle dédiée au cultede prière ;
  • Ne pas témoigner de gestes affectifs ;
  • Ne jamais pointer braquer les pointes des pieds vers une statue de Bouddha ;
  • Ne pas fumer ;
  • Ne pasÉviter de s'asseoir sur les estrades, car celles-ciqui sont souvent réservées aux moines.

Comment s'y rendre ?

Le temple bleu Le Blue Temple est situé sur les berges de la rivière Kok , à quelques kilomètres en dehors du centre-ville de Chiang Rai. Au départ du Monument King Mengrai , il suffit de vous engager sur la route no 1 pour sortir de la ville et, après avoir dépassé la rivière, de prendre la virée à gauche selon l'indication du panneau.

Si l'adresse est facilement repérable, aucun transport en commun ne s'y arrête se situe au nord de la ville de Chiang Rai , de l'autre côté de la rivière Kok. Il n'est pas desservi par les transports en commun, alors il est donc préférable indispensable de louer un véhicule privé à Chiang Rai pour s'y se rendre au Temple Bleu. Les particuliers sont nombreux à mettre leur voiture, scooter, bicyclette ou moto à la disposition des touristes. Prix : comptez environ 200 bahts ou 5,6 euros la journée pPour un scooter, par exemple, le prix de la location est de 200 bahts la journée.

Bonjour

Je suis Emelyne de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 42