Le Wat Phumin - Guide Thaïlande - Sawa'discovery

Le Wat Phumin

Le Wat Phumin est un lieu cher au cœur des habitants de Nan et une attraction incontournable pour les touristes. Entrez par l’une des quatre portes du temple et plongez dans un univers mystique où l’art, l’histoire et la religion se mêlent harmonieusement.

Histoire

Selon la chronique de Nan, le nom initial du temple était Wat Phrom Min. Il a été rebaptisé Wat Phumin lui un peu plus tard. Les archives indiquent la création du monument vers l’an 1776, sous le règne de Chetabut Phrom Min. Entre 1867 et 1875, lorsque Chao Ananta Vora Ritthi Det était au pouvoir, le site a connu d’importantes restaurations, y compris la réalisation des peintures murales qui font aujourd’hui sa réputation. En reconnaissance de sa valeur historique et culturel, le Wat Phumin a été classé Site historique national en 2008.

Visiter le Wat Phumin

Le Wat Phumin n’est pas difficile à trouver. Il se situe juste en face du Musée national, à proximité du marché nocturne et de la rue piétonne de Nan, à une courte distance du centre-ville. Ne manquez pas ce monument vieux de 250 ans, dont la beauté architecturale et les fresques uniques ne cessent de fasciner.

Un joyau architectural de Nan

Le design du Wat Phumin sort des conceptions habituelles des temples thaïlandais. Le monument semble chevaucher deux serpents géants connus sous le nom de « Nagas ». Autre particularité, il comprend quatre entrées parallèles aux points cardinaux, menant chacune sur une statue de Bouddha à l’intérieur.

Le bâtiment principal remplit à la fois les fonctions de Viharn et d’ubosot. Les petites fenêtres reflètent le style architectural Thaï Lü, alors que des accents Lanna se glissent dans le décor, notamment sur les portes en bois flanquées de motifs floraux. Les pignons sont décorés d’artefacts dorés. Contemplez le toit à trois niveaux et les faîteaux Naga soigneusement disposés aux extrémités. Au centre du toit, un parapluie ornemental en spirale ajoute une touche finale.

Contemplez les peintures murales

Les peintures murales du Wat Phumin sont des trésors artistiques et culturels. Réalisées par un artiste Thaï Lue du nom de Tit Buaphan, elles dépeignent des légendes bouddhistes, des scènes de la cour royale, des rituels traditionnels et la vie quotidienne au village de Nan au XIXe siècle. Attention, certaines représentations peuvent choquer, abordant des aspects sensibles de la sexualité tels que les parades nuptiales ou des motifs plus sombres. A côté, vous trouverez des œuvres montrant des personnes jouant des instruments de musique, le travail des paysans dans les champs, la culture du tabac, etc.

Les fresques du temple donnent une idée des styles vestimentaires et des coiffures populaires à l’époque. Elles renferment également des messages subtils sur la perception du monde extérieur par les habitants de Nan. Les peintures ont été faites à une période où le royaume de Nan commençait à céder des territoires aux Français, lors de son incorporation au Siam.

La peinture la plus connue du Wat Phumin représente un homme tatoué qui murmure à l’oreille d’une femme, sa main posée sur son épaule. Dans le dialecte local, elle est intitulée Poo Marn Yar Marn ou « Whispering of love » en anglais. Les habitants la surnomment également « Grandpa Man et Grandma Man ». La tradition dit que si un couple désire renforcer leur lien, avoir l’abondance et la longévité, ils peuvent avouer leurs sentiments et prier devant cette peinture.

Profitez de votre visite pour découvrir le petit musée du temple, où vous pourrez admirer des artefacts locaux et des vêtements traditionnels. Avant de partir, prenez le temps d’échanger avec les artistes qui se trouvent à l’extérieur. Observez-les reproduire certaines peintures du Wat Phumin, en y ajoutant une touche contemporaine. Baladez-vous dans le parc et piochez un souvenir parmi les tableaux, les cartes postales, les t-shirts et les porte-clés disséminés sur les étals.

Comment s’y rendre ?

Le Wat Phumin est situé non loin du centre-ville de Nan. Pour vous y rendre, empruntez les routes 1080 et Mahayos. Après le Wat Suan Tan, bifurquez à droite sur la route Pha Kong, puis continuez d’avancer jusqu’à dépasser le Bureau du comté de Nan. Le temple se trouve peu après, sur votre droite.

Nan est une ville facile d’accès, que ce soit par voie aérienne ou terrestre. Vous pouvez rejoindre la localité en avion depuis Bangkok et d’autres grandes destinations thaïlandaises. La gare routière de Nan est aussi un point d’arrivée pour les bus en provenance de la capitale, de Chiang Mai et des régions voisines. Si vous voyagez avec votre propre voiture, Nan est desservie par la route nationale 1 depuis Bangkok et la route nationale 101 depuis Chiang Mai. Les gares ferroviaires les plus proches sont celles de Phrae et de Den Chai, où vous pouvez prendre un taxi ou un bus local pour parvenir à Nan.

Ouverture et tarifs

Les touristes peuvent visiter le temple, admirer les peintures murales et discuter avec les artistes locaux à partir de 7h jusqu’à 19h. Il n’y a pas de frais d’entrée, mais il est de coutume d’offrir un petit don. Ne vous inquiétez pas, même si vous n'êtes pas bouddhiste, vous pouvez simplement déposer votre contribution dans la petite case dorée.

4 photos

Bonjour

Je suis Sylvain de "Sawa'discovery". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
WhatsApp: +33 (0)7 52 06 12 15